L’industrie du tabac : un obstacle à l’élimination du travail des enfants

Dans un récent rapport[1], l’organisme STOP (Stopping Tobacco Organizations and Products), un organisme mondial de surveillance de l’industrie du tabac, expose les conséquences dévastatrices du travail des enfants dans le secteur du tabac et dénonce les méthodes que l’industrie du tabac utilise pour se déresponsabiliser du problème.

Ampleur et gravité du travail des enfants dans le secteur du tabac

Le travail des enfants dans le tabac a été qualifié comme l’une des « pires formes de travail des enfants » en raison de la nature dangereuse de celui-ci. De nombreuses données et études témoignent de la présence d’enfants de moins de 14 ans dans les champs de tabac dans plusieurs pays à travers le monde. On estime ainsi que 1,3 million d’enfants[2] travaillent dans la production de tabac, en particulier dans la culture du tabac. Retirés de l’école à un jeune âge du fait de ce travail, ces enfants ne bénéficient pas d’une éducation complète et leur avenir s’en trouve considérablement hypothéqué. Selon les conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT), le travail des enfants dans le secteur du tabac devrait être interdit au même titre que le travail forcé et l’exploitation commerciale des enfants (prostitution et pornographie)[3].

Les nombreux risques sur la santé et le développement de l’enfant

Les enfants travaillant dans les champs de tabac sont assujettis à de nombreuses menaces sur leur santé. Ils risquent d’être intoxiqués à la nicotine et sont exposés à des pesticides nocifs. L’intoxication à la nicotine[4] se traduit par des symptômes tels que des insomnies, vertiges, maux de tête, déshydratation, fatigue, nausées et vomissements causés par l’absorption de nicotine par la peau lors de la manipulation du tabac (maladie du tabac vert). En raison de longues durées d’exposition aux produits chimiques tels que les pesticides, les herbicides, les fumigants et les inhibiteurs de croissance, les enfants ont des risques élevés de développer de graves maladies comme des cancers, une infertilité, des déséquilibres psychologiques, de dysfonctionnement du système immunitaire et de dommages neurologiques[5][6][7].

Les conditions de travail sont médiocres et harassantes pour l’ensemble des agriculteurs, mais plus particulièrement pour les enfants qui peuvent développer des troubles musculo-squelettiques en raison du travail manuel répétitif et le port de charges lourdes[8].

Les actions de l’industrie du tabac perpétuent le travail des enfants dans les champs

Les compagnies de tabac jouent un rôle important dans le maintien délibéré dans la précarité des planteurs de tabac, amenés à solliciter leurs enfants, non rémunérés[9], pour subvenir à leurs besoins. Les fabricants de tabac déterminent en effet le niveau des salaires des planteurs de tabac et contrôlent les salaires payés par les fournisseurs ou les sous-traitants. Les compagnies maintiennent ces salaires à un niveau faible et promeuvent des prêts auprès des agriculteurs qui se trouvent liés voire dépendants[10]. Les familles travaillant dans les champs de tabac se retrouvent alors piégées dans la pauvreté générationnelle. Les compagnies de tabac refusent aux planteurs de tabac le droit de s’organiser et refusent d’accepter des syndicats dans le cadre des négociations, ce qui entraîne un manque de conventions collectives et porte atteinte à la liberté d’association[11][12][13]. Elles utilisent des groupes de façade et s’associent à des organisations renommées pour faire pression contre les mesures de lutte antitabac, mettant à mal les stratégies de diversification engagées. Très souvent, les conditions de vie et de travail dans les champs de tabac sont très mauvaises. L’accès à l’eau potable est limité, les logements précaires. Ces conditions de travail se caractérisent également par l’utilisation massive de produits agrochimiques dangereux[14], des protections quasi-inexistantes pour la santé et la sécurité au travail[15]. Les sols où travaillent et vivent les familles sont particulièrement pollués.

Enfin, les fabricants cherchent par tous les moyens à se déresponsabiliser de leurs actions. Récemment, un collectif de fermiers du Malawi a poursuivi British American Tobacco (BAT) et Imperial Brands, toutes deux basées au Royaume-Uni, pour obtenir réparation des dommages résultant du travail des enfants. Les compagnies de tabac ont tenté d’invalider la plainte au motif que « les avocats des familles d’agriculteurs ne peuvent pas prouver que le tabac qu’ils ont cultivé leur était bien destiné ».[16]

La RSE de l’industrie du tabac dans le travail des enfants : une contradiction inhérente

Les fabricants de tabac communiquent régulièrement pour mettre en avant leur engagement sur le sujet de la lutte contre le travail des enfants[17][18][19][20]. Pour ce faire, ils s’appuient sur des auto-déclarations relatives à leurs pratiques agricoles, à leurs audits de la chaîne d’approvisionnement ainsi que leurs initiatives de lutte contre le travail des enfants, lesquels sont essentiellement issus des documents de la Fondation pour l’élimination du travail des enfants dans la culture du tabac, un organisme financé par l’industrie du tabac[21].

Ces déclarations renvoient donc essentiellement à une stratégie de relations publiques destinée à redorer leur image et à masquer l’opposition permanente des fabricants pour faire face au problème de la culture du tabac et du travail des enfants. En effet, les mesures sont connues.  Il s’agit notamment de mettre en œuvre les stratégies de l’OIT pour remédier aux déficits de travail décent dans le secteur du tabac, notamment en favorisant le dialogue social avec les agriculteurs et en luttant contre le travail des enfants, ce qui suppose une transition vers d’autres moyens de subsistance et également de déployer les options et recommandations politiques de la Convention-cadre de l’OMS (CCLAT) sur les alternatives économiquement viables à la culture du tabac (en relation avec les articles 17 et 18 de la CCLAT)[22][23]. Cela nécessite principalement des politiques et des programmes de diversification axés sur les agriculteurs et les travailleurs, financés de manière durable et protégés de l’interférence de l’industrie du tabac.

Pour empêcher l’adoption de ces dispositions, les compagnies de tabac font pression et influencent l’élaboration des politiques de lutte antitabac, en exagérant leur contribution à l’économie et en utilisant des groupes de façade qui défendent leurs intérêts[24].

Les recommandations des défenseurs des droits des enfants et experts antitabac

L’OIT et UNICEF, dans un rapport conjoint de juin 2021 « Travail des enfants, estimations mondiales 2020, tendances et le chemin à suivre »[25], émettent plusieurs recommandations pour mettre fin au travail des enfants à travers le monde, notamment :

  • Soutenir la diversification économique, en investissant dans l’infrastructure de services essentiels, en étendant la protection sociale et en mettant en avant ces politiques de reconversion ;
  • S’assurer que la législation nécessaire pour protéger les enfants est en place, et qu’elle est appliquée ;
  • Renforcer le dialogue social entre les gouvernements, les organisations d’employeurs et de travailleurs, indispensable pour l’élaboration de politiques pertinentes et adaptées aux besoins en matière de lutte contre le travail des enfants ;
  • S’appuyer sur les objectifs de développement durable : des progrès significatifs ont été accomplis en vue de la réalisation de la cible 8.7 des objectifs de développement durable (ODD), qui appelle tous les pays à « garantir l’interdiction et l’élimination des pires formes de travail des enfants… et d’ici 2025, à mettre fin au travail des enfants sous toutes ses formes. ». Les ODD contribuent à terme à la mise en œuvre à la fois de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant (CDE) et la Convention de l’OIT sur l’interdiction et l’action immédiate en vue de l’élimination des pires formes de travail des enfants.

Les experts de la lutte antitabac s’accordent aussi sur le fait que l’ensemble des agences/organismes œuvrant pour les droits humains ne doivent pas être financées par l’industrie du tabac[26][27] comme cela a été longtemps le cas pour l’OIT. Cette dernière s’est engagée depuis 2019 à refuser tout financement des fabricants de tabac, suite à une forte pression de la société civile.[28] Une exception notable subsiste et devrait disparaître : l’acceptation de l’adhésion de la Fondation pour l’élimination du travail des enfants dans la culture du tabac (ECLT) financée par l’industrie du tabac[29][30], au Pacte mondial des Nations Unies (UNGC). Plus de 170 organisations de la société civile ont désormais appelé l’UNGC à mettre fin à sa participation d’ELCT[31]. L’ECLT sert en effet de faire-valoir à l’industrie du tabac pour ses campagnes de RSE. Elle ne porte pas les mesures évoquées permettant précisément de mettre un terme au travail des enfants : après près de deux décennies de travail de cette fondation le travail des enfants reste ancré dans de nombreuses régions productrices de tabac[32].

Mots clés : Droits humains, droits des enfants, travail des enfants, travail forcé, industrie du tabac, culture du tabac

 

Crédit photo : ©Oliver Reinhardt – Unfairtobacco 

©Génération Sans Tabac


[1] STOP, The Tobacco Industry: A Hindrance to the Elimination of Child Labor, 15 juin 2021, consulté le 17 juin 2021

[2] Global Estimates of Child Labour: Results and trends, 2012-2016. International Labour Organisation (19 September 2017). https://www.ilo.org/global/publications/ books/WCMS_575499/lang–en/index.htm

[3] The worst forms of child labour, ILO

[4] McKnight, RH, and Spiller, HA. Green tobacco sickness in children and adolescents. Public Health Rep 2005;120(6):602-605. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/ PMC1497768/

[5] Pesticides On Tobacco- Federal Activities to Assess Risks and Monitor Residues. United States General Accounting Office; GAO-03-485 (March 2003). Available at: https://www.gao.gov/ assets/gao-03-485.pdf

[6] Tobacco’s Hidden Children- Hazardous Child Labour in United States Tobacco Farming. Human Rights Watch (13 May 2014). Available at: https://www.hrw.org/report/2014/05/13/ tobaccos-hidden-children/hazardous-child-labour-united-states-tobacco-farming

[7] Riquinho DL, Hennington EA. Health, environment and working conditions in tobacco cultivation: a review of the literature. Cien Saude Colet. 2012 Jun;17(6):1587-600. PMID: 22699649. Available at: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22699649/

[8] Tobacco’s Hidden Children- Hazardous Child Labour in United States Tobacco Farming. Human Rights Watch (13 May 2014). Available at: https://www.hrw.org/report/2014/05/13/ tobaccos-hidden-children/hazardous-child-labour-united-states-tobacco-farming

[9] Child Labour in Global Tobacco Production: A Human Rights Approach to an Enduring Dilemma. Athena K. Ramos. Health and Human Rights Journal (7 August 2018). Available at: https://www.hhrjournal.org/2018/08/child-labour-in-global-tobacco-production-a-human-rights-approach-to-an-enduring-dilemma/

[10] Margaret Wurth. Tobacco’s Children. Brazil Sets an Example for the U.S. The Progressive (3 November 2015). Available at: https://progressive.org/magazine/tobacco-s-children.-brazil-sets-example-u.s./

[11] Tobacco and Allied Farmers Workers’ Union Malawi, Tobacco workers to ILO: Quit Tobacco Industry. Unfair Tobacco (29 September 2017). Available at: https://www.unfairtobacco.org/ en/tobacco-workers-to-ilo-quit-tobacco-industry/#/

[12] Peres, J. and Neto, M. Roucos E Sufocados- Tobacco Industry Lives and Kills. Available at: https://actbr.org.br/uploads/arquivos/Suma%CC%81rio_Roucos_Ingles.pdf

[13] Tobacco and Allied Farmers Workers’ Union Malawi, Tobacco workers to ILO: Quit Tobacco Industry. Unfair Tobacco (29 September 2017). Available at: https://www.unfairtobacco.org/ en/tobacco-workers-to-ilo-quit-tobacco-industry/#/

[14] Lecours N, Almeida GEG, Abdallah JM, et al. Environmental health impacts of tobacco farming: a review of the literature. Tobacco Control (February 2012);21:191-196. Available at: https://tobaccocontrol.bmj.com/content/21/2/191

[15] Child Labour in Global Tobacco Production: A Human Rights Approach to an Enduring Dilemma. Athena K. Ramos. Health and Human Rights Journal (7 August 2018). Available at: https://www.hhrjournal.org/2018/08/child-labour-in-global-tobacco-production-a-human-rights-approach-to-an-enduring-dilemma/

[16] Génération Sans Tabac, Deux géants du tabac accusés de travail forcé par des cultivateurs et des enfants du Malawi, 20 mai 2021, consulté le 17 juin 2021

[17] Sustainable supply chain management – Progress in 2019. Philip Morris International. Available at: https://www.pmi.com/integrated-report-2019/operating-with- excellence/sustainable-supply-chain-management—progress-2019

[18] Sustainable Tobacco Programme. British American Tobacco. Available at: https://www.bat.com/group/sites/uk__9d9kcy.nsf/vwPagesWebLive/DO9DEEBL

[19] Sustainability- Respecting Human Rights. Japan Tobacco. Available at: https://www.jt.com/sustainability/human_rights/index.html

[20] BAT Human rights reports 2020 https://www.bat.com/group/sites/UK__9D9KCY.nsf/vwPagesWebLive/DO964UGU/$file/BAT_Human_Rights_Report_2020.pdf

[21] Eliminating Child Labour in Tobacco-Growing Foundation (ECLT), Tobacco Tactics, dernière mise à jour le 14 juin 2021, consulté le 17 juin 2021

[22] Policy options and recommendations on economically sustainable alternatives to tobacco growing (in relation to Articles 17 and 18). Conference of the Parties, sixth session and WHO Framework Convention on Tobacco Control decision; FCTC/COP6(11) (2014). Available at: https://www.who.int/fctc/treaty_instruments/Recommendations_Articles_17_18_English. pdf?ua=1%22

[23] Economically sustainable alternatives to tobacco growing (in relation to Articles 17 and 18 of the WHO FCTC). Conference of the Parties to the WHO Framework Convention on Tobacco Control; seventh session; FCTC/COP7(10) (12 November 2016). Available at: https://www.who.int/fctc/cop/cop7/FCTC_COP7(10)_EN.pdf?ua=1

[24] Warner, Kenneth. (2000). The Economics of Tobacco: Myths and Realities. Tobacco control. 9. 78-89. 10.1136/tc.9.1.78. Available at: https://tobaccocontrol.bmj.com/content/tobaccocontrol/9/1/78.full.pdf

[25] UNICEF/ILO joint publication, Child Labour: Global estimates 2020, trends and the road forward, juin 2021

[26] Mary Assunta, To End Child Labour, the UN Must Cut Ties with Tobacco Industry, Health Policy Watch, 14 juin 2021, consulté le 18 juin 2021

[27] Mary Assunta, Ending child labour in tobacco production by 2025: the tobacco industry is the problem, not part of the solution, Blog du British Medical Journal, 12 juin 2018, consulté le 18 juin 2021

[28] Alice Grainger Gasser, World: International Labour Organization (ILO) ends tobacco industry funding, Blog du British Medical Journal, 1er décembre 2019, consulté le 18 juin 2021

[29] ECLT, Annual Report 2002, undated, accessed September 2019

[30] Otanez M.G, Muggli M.E, Hurt R.D and S.A Glantz, Eliminating child labour in Malawi: a British American Tobacco corporate responsibility project to sidestep tobacco labour exploitation, Tobacco Control 2006;15:224-230

[31] STOP, Letter to the United Nations Global Compact: Remove ECLT as a Participant, 30 avril 2021, consulté le 18 juin 2021

[32] Tobacco Tactics, Eliminating Child Labour in Tobacco-Growing Foundation (ECLT), Dernière mise à jour le 14 juin 2021, consulté le 18 juin 2021

 

Comité National Contre le Tabagisme |

Publié le 21 juin 2021