Actualités

idee-recue-taxes-tabac-rapporte-etat

Idée reçue : jamais le tabac n’aura rapporté autant d’argent à l’Etat

À quelques mois du paquet de cigarettes à 10 euros, une petite musique commence à être distillée, particulièrement du côté de l’industrie du tabac et des buralistes pour un gel des prix jusqu’en 2022 afin de « stabiliser le marché ».

Cette demande intervient dans un contexte de diminution de la consommation et des volumes de ventes (-7,5 %) en 2019[1] qui a été plus que compensé en valeur puisque, les revenus des cigarettiers et des buralistes a encore augmenté (+2 %). Les buralistes bénéficient par ailleurs de nombreuses aides publiques, « filets de sécurité » en particulier avec les contrats d’avenir et autres dispositions convenues avec leur ministère de tutelle les douanes.

Contrairement aux idées reçues, l’Etat ne s’enrichit pas grâce à la consommation de tabac. Certes les taxes perçues sur les produits du tabac représenteront environ 16 milliards d’euros à la fin 2020, cependant le coût pour la collectivité dans son ensemble, y compris pour les finances publiques, est largement supérieur. Aujourd’hui, le coût social a été évalué à 120 milliards d’euros pour l’Etat[2]. Il importe en effet de prendre en compte les dépenses de santé mais aussi les pertes de revenus, d’impôts et de productivités liées à une mortalité anticipée et à la morbidité associée au tabagisme.

Les tentatives pour arrêter de fumer redoublent depuis deux ans, encouragées par une meilleure prise en charge des patchs et autres traitements médicamenteux. En deux ans, 1,6 million de fumeurs quotidiens sont parvenus à arrêter grâce à une politique complète incluant une politique fiscale dynamique et une prise en charge des traitements des fumeurs[3].

Cette politique complète doit être poursuivie de manière active pour parvenir à l’objectif d’une génération sans tabac d’ici 2032. Cela nécessite donc au-delà de l’année 2021 de prévoir une nouvelle stratégie fiscale concernant les produits du tabac.

©Génération Sans Tabac


[1] https://www.ofdt.fr/statistiques-et-infographie/tableau-de-bord-tabac/

[2] https://cnct.fr/le-tabac-coute-cher-a-la-societe/

[3] https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2018/tabagisme-en-france-1-million-de-fumeurs-quotidiens-en-moins

| ©Comité National Contre le Tabagisme |

Publié le 17 janvier 2020