Actualités

angleterre-arrêt-tabac

Angleterre : L’arrêt du tabac pourrait injecter £11 milliards dans les économies locales

Publiée dans la revue Tobacco Control[1], une étude réalisée par des universitaires de l’université de Sheffield présente les dépenses annuelles en cigarettes et autres produits du tabac et comment cet argent pourrait être dépensé dans les villes en Angleterre. Près de 11 milliards £ – correspondant aux dépenses en tabac moins le montant conservé par les détaillants locaux à titre de bénéfice (7 %) – pourraient être investis dans les commerces locaux, les services et les loisirs.

Les chercheurs ont analysé les données de l’étude Smoking Toolkit, réalisée auprès de 18 721 adultes fumeurs et qui intégrait une évaluation de la somme dépensée pour les produits du tabac. Ces données ont ensuite été comparées aux chiffres des recettes fiscales du gouvernement et aux estimations nationales de la consommation de tabac illicite. Le montant déclaré par les fumeurs pour l’achat de tabac par semaine était de 25,68 £. Par année, les dépenses totales annuelles en tabac estimée par les 6,1 millions de fumeurs en Angleterre s’élèvent ainsi à 8,2 milliards de livres. Cependant, les auteurs de l’étude pensent qu’il s’agit d’une sous-estimation des dépenses totales, nécessitant une correction à la hausse. Sur la base des recettes des droits sur le tabac, ils ont estimé les dépenses totales en tabac en Angleterre à 11,6 milliards de livres.

Des bénéfices importants pour les régions plus précaires de l’Angleterre

En Angleterre, comme dans de nombreux autres pays, le tabagisme est devenu un véritable marqueur social, et touche d’abord les populations les plus défavorisées. Les collectivités locales à faibles revenus ont un pourcentage plus élevé d’adultes fumeurs et les fumeurs ont tendance à fumer un plus grand nombre de cigarettes par jour que la moyenne. Les habitants des villes plus populaires comme Manchester ou des régions du nord-est du pays ont des niveaux de consommation relativement élevés (20,8%), tandis que des villes plus aisées comme Wokingham ou Richmond upon Thames enregistrent des prévalences tabagiques beaucoup plus faibles au sein leur population, respectivement 5,5% et 6%. De même, les personnes sans diplôme étaient plus susceptibles d’être consommatrices de tabac (28,2 %) que celles diplômées (6,6 %) en 2021.

Les auteurs ont estimé que la somme d’argent disponible dans l’hypothèse d’un arrêt complet du tabac par l’ensemble des fumeurs en Angleterre représenterait 10,9 milliards de livres sterling. En termes de montant par habitant, 246 £ seraient disponibles pour chaque adulte en Angleterre. Les auteurs ont estimé que cette somme pouvait osciller de 209 £ dans le Sud-Est à 320 £ dans le Nord-Est du pays, les régions du nord-est étant historiquement plus pauvres. Pour les adultes fumeurs, le bénéfice économique serait de 1 776£, variant de 1 535£ dans les régions du Sud-Est du pays à 2 095£ dans le Nord-Est.

Des bénéfices pour l’économie locale et la santé des individus

Pour les auteurs, les résultats de cette étude évaluent le bénéfice financier potentiel pour les économies locales liés à l’arrêt du tabagisme. Cet avantage financier s’ajoute aux avantages directs pour la santé des fumeurs qui arrêtent de fumer et aux effets économiques en chaîne pour la santé. A titre d’illustration, une meilleure santé peut conduire à une augmentation de la productivité au travail et à une réduction des coûts des soins de santé. En Angleterre, le gouvernement s’est fixé pour objectif de parvenir à une génération sans tabac d’ici 2030. Toutefois, les modélisations indiquent qu’en Angleterre, les personnes vivant dans les conditions socio-économiques les plus défavorisées ne pourront probablement pas atteindre cet objectif ; le pourcentage de fumeurs dans les zones les plus défavorisées ne devrait pas tomber sous la barre des 5 % avant le milieu des années 2040.

Une étude britannique a révélé que 230 000 ménages, comprenant 400 000 adultes et 180 000 enfants, sont tombés sous le seuil de pauvreté en raison des dépenses liées au tabac[2]. Face à l’augmentation rapide du coût de la vie, les auteurs insistent pour mettre en évidence la charge financière que le tabagisme fait peser sur les ménages et les collectivités, ainsi que les bénéfices financiers potentiels que l’arrêt du tabac pourrait apporter aux économies locales.

Fin 2023, Une étude de Landman Economics avait évalué à 49,2 milliards de livres (57,6 milliards d’euros) par an le coût social total du tabac en Angleterre. Les coûts de productivité, essentiellement assumés par les entreprises et l’économie locale, sont de loin les plus importants, avec 32 milliards de livres (37,4 milliards d’euros)[3].

Mots-clés : Angleterre, arrêt du tabac, économie locale, populations précaires, tabagisme

©Génération Sans Tabac

AE


[1] Morris D, Gillespie D, Dockrell MJ, et al Potential smoke-free dividend across local areas in England: a cross-sectional analysis Tobacco Control Published Online First: 20 March 2024. doi: 10.1136/tc-2023-058264

[2] Nyakutsikwa B , Britton J , Langley T . The effect of tobacco and alcohol consumption on poverty in the United Kingdom. Addiction 2021;116:150–8. doi:10.1111/add.15096

[3] Génération sans tabac, Le coût social du tabac évalué à plus de 49 milliards de livres en Angleterre, publié le 16 décembre 2023, consulté le 8 avril 2024

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 15 avril 2024