Actualités

Etude : le tabagisme représenté en moyenne toutes les cinq minutes dans les séries

Le tabagisme demeure très largement représenté dans les séries télévisées populaires dans les pays à moyens et faibles niveaux de revenus, selon une étude publiée dans la revue Tobacco Control. Selon les auteurs de cette dernière, il est nécessaire de davantage appliquer la législation relative à l’interdiction de la publicité, de la promotion, et du parrainage du tabac dans ces pays, particulièrement impactés par l’épidémie tabagique.

Une étude a cherché à évaluer quantitativement et qualitativement la présence du tabac dans les quatre séries les plus populaires de 2019 dans dix pays à faibles et moyens niveaux de revenus. Au total, dix-huit séries ont été analysées, correspondant à un total de 111 épisodes et de 4903 minutes de visionnage[1].

Les trois-quarts des séries concernées par la présence tabagique

Près des trois-quarts des séries visionnées comptabilisaient au moins une apparition tabagique (72%).  Dans l’ensemble des contenus visionnés et analysés, les chercheurs ont dénombré pas moins de 941 représentations tabagiques sur 4903 minutes de séries, soit une occurrence tabagique toutes les cinq minutes environ. Sur les 111 épisodes analysés, 38 contenaient du tabac, soit un peu plus d’un contenu sur trois (34%). Selon les séries contenant des occurrences tabagiques, la présence directe ou indirecte de tabac varie considérablement. Ainsi, les chercheurs ont dénombré 143 occurrences tabagiques dans un seul épisode de la série Stranger Things. Celle-ci, avec la série Narcos, ne compte pas un seul épisode sans apparition tabagique.

La cigarette, produit le plus courant dans les séries

Sur les 38 épisodes contenant des occurrences de tabac, les chercheurs ont comptabilisé 83 personnages représentés avec des produits du tabac. Dans la grande majorité des cas, les personnages à l’écran avec du tabac étaient des hommes (77%). Les chercheurs ont par ailleurs démontré que la cigarette restait le produit du tabac le plus représenté à l’écran, avec 95% des occurrences, tandis qu’aucun des épisodes visionnés n’a mis en scène les nouveaux produits du tabac (tabac chauffé), ou de la nicotine (cigarette électronique)

La représentation des fumeurs et des fumeuses

Les auteurs de l’étude ont par ailleurs cherché à analyser qualitativement les épisodes, pour comprendre le contexte dans lequel s’inscrivent ces apparitions tabagiques. De cette façon, les chercheurs montrent que dans plus de 44% des cas, le tabac est associé à un personnage « méchant », plutôt qu’à un personnage identifié comme bon (30%) ou complexe (25%). Les représentations du tabac les plus courantes dans l’ensemble de ces contenus étaient celles d’une consommation associée au soulagement d’un stress, celle d’une habitude ou d’une dépendance, ou en tant que partie intégrante des personnages identifiés comme « méchants ».

Les séries, un contenu culturel normatif pour les jeunes générations

Au total, 38% des représentations de tabac intervenaient dans des épisodes de séries destinées à des jeunes âgés de 15 ans ou plus. Pour les auteurs de l’étude, la présence du tabac dans ces séries sont régulièrement représentées sous un jour positif. Ces contenus culturels, massivement visionnés par les jeunes générations, participent de manière non négligeable à normaliser la consommation de produits du tabac. Partant de ce constat, les chercheurs appellent à davantage renforcer les législations sur la publicité, la promotion et le parrainage du tabac et leur application, en tenant compte de l’évolution des modes de consommation, conformément à l’article 13 de la Convention-cadre de l’Organisation mondiale de la santé pour la lutte antitabac (CCLAT).

Mots-clés : Séries, Etude

©Génération Sans Tabac

FT


[1] Fitzpatrick I, Byrne D, Gilmore AB, et al, Quantifying and characterising tobacco content in the most in-demand streamed series in 10 low/middle income countries in 2019, Tobacco Control Published Online First: 24 June 2022. doi: 10.1136/tobaccocontrol-2022-057278

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 5 juillet 2022