Actualités

Plastique dans les filtres : la nouvelle réglementation européenne

Fin décembre 2020, la directive européenne portant sur la réduction de l’impact environnemental de certains composants plastiques a été adoptée dans l’Union européenne. Ce règlement oblige à l’apposition d’avertissements sur les produits plastiques, dont les produits du tabac contenant un filtre[1].

Appliquée à partir du 3 juillet 2021, chaque paquet devra comprendre l’avertissement ci-dessous. Ce dernier devra être visible, son message clairement lisible et indélébile (« Le filtre contient du plastique »), dans la langue ou les langues officielles de l’Etat membre dans lequel le paquet est mis en vente. Toutefois, cette obligation de marquage ne devra pas se faire au détriment de la bonne lisibilité des avertissements sanitaires, qui couvrent en Union européenne 65% de la surface des deux principales faces du paquet. Les fabricants auront cependant la possibilité d’apposer jusqu’au 4 juillet 2022 un autocollant, afin d’avoir le temps de se conformer aux exigences de cette nouvelle directive.

Le filtre, un désastre environnemental et sanitaire

Chaque année, on estime que 6000 milliards de cigarettes sont mises sur le marché à travers le monde, dont la moitié est jetée dans la nature après consommation. Or, la plupart des cigarettes contiennent un filtre composé d’acétate de cellulose qui prend des années à se décomposer. De cette façon, le filtre constitue l’un des principaux déchets recensés dans la nature. Ainsi, par exemple, les mégots et filtres de cigarettes constituent pas moins de 40% des déchets de la mer Méditerranée.  Cette donnée est d’autant plus problématique que le filtre ne possède en réalité aucune justification du point de vue de la santé publique. Ce dernier est une solution mise au point par l’industrie du tabac pour répondre aux premières inquiétudes des consommateurs sur les risques potentiels du tabagisme sur leur santé. Cependant, loin de réduire les dangers de la consommation, le filtre permet au fumeur de prendre de plus grandes bouffées, plus prolongées, accroissant la toxicité et l’addictivité du produit.

Une mesure de dénormalisation du tabagisme et de son industrie

Cette nouvelle réglementation s’inscrit en conformité avec les exigences de la Convention-cadre de l’Organisation mondiale de la santé pour la lutte antitabac (CCLAT), soulignant la nécessité pour les Parties d’informer les citoyens de l’impact sanitaire, social, économique et environnemental de la production et de la consommation de tabac.

Mots clés : Filtre, Plastique, Directive, Union européenne

©Génération Sans Tabac


[1] FCTC, New marking on tobacco products filters containing plastic in the European Union, consulté le 19/01/2021

Comité National Contre le Tabagisme |

Publié le 20 janvier 2021