Actualités

pays-bas-arôme-vapotage-interdiction

Les Pays-Bas interdisent les arômes dans les produits du vapotage

Suite à l’adoption d’un amendement gouvernemental publié au journal officiel, le Staatscourant, les Pays-Bas interdiront tous les arômes pour les cigarettes électroniques, à l’exception de l’arôme tabac, à compter du 1er octobre 2023. L’interdiction porte sur l’ensemble des produits du vapotage, jetables, à pods, ou rechargeables par liquide.

L’interdiction annoncée en 2020, intègrera également des dispositions relatives à l’emballage des produits. Ces derniers ne pourront plus apposer de descriptifs en lien avec des arômes or la saveur tabac. Les noms de marque et les dénominations commerciales sont incluses dans ce dispositif.

Une mesure destinée à protéger les jeunes

À partir du 1er octobre 2023, les magasins ne pourront plus vendre que des cigarettes électroniques ou recharges aromatisées au tabac. Les arômes plus sucrés qui, selon les experts en santé, ont encouragé les jeunes à prendre l’habitude de vapoter, devront avoir disparu. L’institut de santé publique RIVM a établi une liste de 16 ingrédients que les fabricants peuvent utiliser pour fabriquer des arômes de tabac. Selon le RIVM, environ un quart des arômes de tabac actuels peuvent être fabriqués avec cette liste d’ingrédients.

En outre, les emballages de produits de vapotage ne pourront plus utiliser de visuels ou de termes suggérant que le produit contient d’autre parfum ou saveur que celle du tabac. Sont notamment visées les nombreuses mentions mélioratives relatives aux saveurs figurant sur les actuels conditionnements. Pour Esther Croes, chercheuse à l’Institut Trimbos, cette interdiction est essentielle pour protéger les plus jeunes de l’initiation aux produits du vapotage. Elle ajoute que l’idée que le vapotage aide les fumeurs à abandonner la cigarette est en grande partie un mythe « les recherches montrent que seuls quelques-uns en bénéficient et que la plupart des fumeurs ont une double-consommation, induisant des risques supplémentaires pour la santé ».

Les recherches indiquent que seulement 1,4 % des adultes néerlandais utilisent régulièrement une cigarette électronique, mais qu’un adulte sur cinq fume encore du tabac.

Un ensemble cohérent de mesures pour parvenir à une génération sans tabac

Les Pays-Bas mettent en place une série de mesures intégrées dans une stratégie complète de réduction de la prévalence tabagique en vue de parvenir à une génération sans tabac d’ici 2040. Le pays est par ailleurs passé de la 14e à la 4e place (juste derrière la France)[1] au classement des pays européens du « Tobacco Control Scale » 2021 qui vient de paraître. Cette évolution positive résulte du grand nombre de mesures mises en place au cours des deux dernières années. Au début de l’année 2021[2] est entrée en vigueur la suppression des étals des produits du tabac et du vapotage au sein des lieux de vente. En parallèle, le pays s’est engagé à réduire le nombre de points de vente des produits du tabac en mettant fin à la vente de ces produits dans les supermarchés et les stations-service d’ici 2024. Le pays a également imposé un emballage neutre pour l’ensemble des produits du tabac et de la nicotine depuis le 1er janvier 2022, y compris pour les emballages de mini cigarettes du tabac chauffé. Enfin, les Pays-Bas envisagent d’augmenter drastiquement les taxes sur le tabac et de porter le prix du paquet de cigarettes à 47€ en 2040[3].

Des interdictions qui se développent à travers le monde

Les Pays-Bas seront le deuxième pays de l’Union Européenne à interdire les arômes pour les produits du vapotage. Fin 2020, le Danemark[4] avait adopté une des réglementations les plus strictes au monde en interdisant les arômes autres que la saveur tabac et le menthol pour les produits du vapotage. A cela s’était ajoutée une interdiction complète de la publicité pour tous ces produits. Depuis avril 2022, les produits du vapotage sont également vendus dans un conditionnement neutre.

Plusieurs autres pays dans le monde (notamment en Amérique du Sud et en Asie) ont quant à eux décider d’interdire entièrement les produits du vapotage.

L’OMS appelle à la vigilance autour de ces nouveaux produits et recommande de renforcer les réglementations existantes sur ces produits afin de limiter au maximum leur utilisation par les jeunes et de renforcer l’application des réglementations contre la publicité, le développement des ventes et du commerce illicite de ces produits.

Mots-clés : Pays-Bas, Arômes, vapotage, interdiction, génération sans tabac, saveurs, cigarette électronique

©Génération Sans Tabac

AE


[1] Génération sans tabac, L’Irlande, le Royaume-Uni et la France sur le podium de l’échelle de contrôle du tabac en 2021, publié le 2 décembre 2022, consulté le 5 décembre 2022

[2] Génération sans tabac, Pays-Bas : entrée en vigueur de la suppression des étals des produits du tabac, publié le 22 janvier 2021, consulté le 5 décembre 2022

[3] Génération sans tabac, Les Pays-Bas envisagent de porter le prix du paquet de cigarettes à 47€ en 2040, publié le 7 juin 2022, consulté le 5 décembre 2022

[4] Génération sans tabac, Le Danemark veut interdire la vente de produits de nicotine à toute personne née après 2010, publié le 18 mars 2022, consulté le 5 décembre 2022

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 6 décembre 2022