Actualités

Royaume-uni-interdit-promotion-vape-instagram

Les autorités britanniques interdisent à BAT de promouvoir les cigarettes électroniques sur Instagram

À la suite de plaintes déposées par des organisations de santé (Campaign for Tobacco-Free Kids (CTFK), Action on Smoking and Health (ASH) et Stopping Tobacco Organizations & Products (STOP), l’autorité publique en charge du contrôle de la publicité au Royaume Uni, a l’Advertising Standards Authority (ASA) vient d’interdire à British American Tobacco (BAT) l’utilisation de tout compte Instagram public pour promouvoir les cigarettes électroniques au Royaume-Uni, notamment en ayant recours à des influenceurs faisant la promotion des cigarettes électroniques. Ces influenceurs utilisent Vype et d’autres contenus  pour séduire les jeunes à travers des mentions de mode, de voyages, de films populaires et de célébrités. Ces publications sont conçues pour atteindre un large public en utilisant des hashtags populaires et n’apparaissent pas comme étant promotionnels et financés comme #throwbackthursday ou #style, #idareyoutotryit…

La réglementation du Royaume-Uni interdit clairement la publicité en ligne pour les cigarettes électroniques, mais permet à un fabricant de fournir des informations factuelles sur les produits telles que le nom, le contenu et le prix du produit sur ses propres sites Web. La décision de l’ASA venant préciser que les comptes de médias sociaux, comme @GoVype géré par BAT, ne sont pas analogues à un site Web. Par conséquent, aucun contenu factuel ou promotionnel pour les cigarettes électroniques n’y est autorisé

« La décision de l’ASA est un grand pas en avant pour empêcher les compagnies de tabac d’utiliser les médias sociaux pour faire de la publicité auprès des jeunes au Royaume-Uni et dans le monde », a déclaré Mark Hurley, directeur des communications internationales de Campaign for Tobacco-Free Kids. « Bien que la décision de l’ASA soit une excellente nouvelle, un changement de politique urgent est nécessaire de la part de Facebook, Instagram et Twitter pour empêcher BAT et d’autres compagnies de tabac d’utiliser les médias sociaux pour faire la publicité de leurs produits nocifs auprès des jeunes du monde entier. »

La loi mentionnait explicitement que toute publicité en ligne sur les cigarettes électroniques n’est pas autorisée. La défense de BAT était d’affirmer qu’elle fournissait des « informations » sur Instagram et les réseaux sociaux et ne faisait pas la promotion de ses produits. Les modalités de communication ont clairement été caractérisées comme étant de la publicité dans la décision de l’ASA et devaient donc être rejetées.

La publicité en ligne pour les cigarettes électroniques est interdite dans tous les pays de l’Union européenne.

©Génération Sans Tabac


Pour plus d’information, visuels et accès à la décision de l’ASA à l’encontre de BAT, cf : www.tobaccofreekids.org/media/2019/vype-uk

| ©Comité National Contre le Tabagisme |

Publié le 31 janvier 2020