Actualités

Angleterre-generation-sans-tabac-2030

Le coût social du tabac évalué à plus de 49 milliards de livres en Angleterre

Les coûts du tabac à l’économie anglaise ont été estimés quatre fois supérieurs aux taxes qu’il rapporte, selon une étude de Landman Economics conduite pour ASH UK. Les coûts en perte de productivité et en dépenses sociales qu’entraînent le tabac sont nettement supérieurs aux seuls coûts médicaux. 

Les coûts du tabac pour la société et pour l’économie ne se réduisent pas aux seules dépenses médicales qui affectent les organismes de santé et de protection sociale. Une étude anglaise, réalisée par Landman Economics pour le compte d’Action on Smoking and Health (ASH UK), documente l’ampleur du coût pour la collectivité et vient poser des chiffres là où il n’existe souvent que des croyances erronées.

L’une de ces croyances est de supposer que les taxes sur les produits du tabac  constituent une manne financière pour l’Etat anglais. Les études conduites sur le coût social du tabac montrent que ces taxes – soit 11,3 milliards de livres en 2023 (13,2 milliards d’euros) – ne couvrent en fait qu’une partie, ici un quart, des coûts cumulés par la collectivité.

Les coûts de productivité et de prestations sociales dépassent ceux du sanitaire

L’étude de Landman Economics évalue à 49,2 milliards de livres sterling (57,6 milliards d’euros) par an le coût social total du tabac en Angleterre[1].

Les coûts de productivité, essentiellement assumés par les entreprises et l’économie locale, sont de loin les plus importants, avec 32 milliards de livres (37,4 milliards d’euros). Les coûts de prestations sociales, en grande partie couverts par les collectivités locales, représentent 15 milliards de livres (17,5 milliards d’euros) et incluent également le coût des soins à domicile et l’hébergement en structure hospitalière. Les coûts strictement médicaux sont estimés à 1,9 milliards de livres (2,2 milliards d’euros), soit une portion minime du coût social total. Les coûts imputables aux incendies, ici évalués à 328 millions de livres (384 millions d’euros) ont été révisés après cette étude, ce qui conduirait à réévaluer à 49,3 milliards le coût social total lié au tabac.

A l’ensemble de ces coûts, s’ajouteraient 25,9 milliards de livres (30,3 milliards d’euros) en années de vie ajustées sur la qualité, du fait des décès prématurés dus au tabac.

Détail des coûts du tabac en Angleterre

Coûts de productivité

dont   – pertes de revenus dues au tabac

– pertes d’emploi dues au tabac

– décès prématurés dus au tabac

– perte de valeur ajoutée due aux dépenses de tabac

32 milliards £

9,3 milliards £

7,3 milliards £

1,8 milliards £

13,6 milliards £

Coûts médicaux 1,9 milliards £
Coûts sociaux

dont   – soins à domicile

– soins en résidentiel

– soins informels par la famille et les amis

– soins non satisfaits

15 milliards £

644,3 millions £

588,1 millions £

8,4 milliards £

5,4 milliards £

Coûts des incendies

dont  – décès dus aux incendies attribués au tabac

– blessures dues aux incendies attribués au tabac

– dégâts matériels dus aux incendies attribués au tabac

– coût annuel des services de secours et d’incendie dû aux

incendies attribués au tabac

328,1 millions £

137,2 millions £

84,4 millions £

98,2 millions £

 

8,3 millions £

Coût total 49,2 milliards £

Une économie qui profite peu aux acteurs locaux

L’impact sur l’économie locale s’observe notamment par l’absorption des revenus dédiés aux produits du tabac, souvent produits à l’étranger et générant peu de marges pour les détaillants, alors que ces revenus auraient pu être investis dans des produits ou des services plus locaux. Quand elles sont implantées dans un pays, les usines très automatisées de cette industrie emploient peu de main d’œuvre. Si personne n’achetait de tabac en Angleterre, le bénéfice total pour l’économie anglaise serait de 13,6 milliards de livres (15,9 milliards d’euros).

Par ailleurs, selon Howard Reed, de Landman Economics, le coût économique du tabac est plus important pour les localités où la prévalence tabagique est élevée. Ce coût est d’autant plus difficile à supporter que ces localités comportent des populations défavorisées et disposent de revenus moindres. Les maladies et les incapacités de travail générées par le tabac sont ainsi estimées à dix années de vie, en comparaison de travailleurs non-fumeurs.

Un calcul de ce type a été effectué et plusieurs fois réactualisé en France pour évaluer le coût social du tabac. Dans l’estimation de 2019, publiée en juillet 2023, ce coût social atteindrait chaque année 156 milliards d’euros pour le tabac, 102 milliards d’euros pour l’alcool et 7,7 milliards d’euros pour les drogues illicites[2]. Cette même année, les taxes perçues en France sur les produits du tabac s’élevaient à 13,1 milliards d’euros.

Mots-clés : Angleterre, coût social, productivité, prestations sociales, économie locale

©Génération Sans Tabac

MF


[1] New figures show smoking costs billions more than tobacco taxes as consultation on creating a smokefree generation closes, ASH UK, publié le 6 décembre 2023, consulté le 11 décembre 2023.

[2] Kopp P, Le coût social des drogues : estimation en France en 2019, OFDT, Notes, juillet 2023, 15 p.

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 16 décembre 2023