Actualités

cigarette-menthol

L’interdiction du menthol à nouveau repoussée aux États-Unis

L’organisation américaine Truth Initiative a exprimé ses inquiétudes[1] sur le retard pris par l’administration Biden pour finaliser les règles visant à supprimer le menthol comme arôme caractérisant dans les cigarettes et à éliminer tous les arômes caractérisants dans les cigares. Le délai initialement prévu pour ces textes, fixé à août 2023, a été repoussé à mars 2024.

En avril 2021, la Food and Drug Administration (FDA) a décidé d’interdire les cigarettes mentholées et les cigares aromatisés. Il s’agissait de la première étape d’un long processus réglementaire pour retirer du marché les produits concernés. Début décembre, la Maison-Blanche a mis à jour le site web de son Bureau de l’information et des affaires réglementaires pour indiquer que l’interdiction définitive du menthol n’interviendrait pas avant le mois de mars 2024 au plus tôt. A cette date, il est précisé qu’il faudra prévoir encore des années pour que les produits mentholés disparaissent des rayons des magasins.

Les experts en santé publique craignent que le report de la décision coïncidant avec une année électorale n’entraîne, une fois de plus, l’inaction du gouvernement fédéral à ce sujet.

L’attente d’une décision d’adoption et d’application depuis une décennie liée à une opposition constante de l’industrie

L’American Heart Association et d’autres organisations de santé publique, telles que l’American Lung Association et la Campaign for Tobacco-Free Kids (CTFK), demandent depuis plus de dix ans l’interdiction des produits du tabac au menthol, une mesure jugée essentielle en termes de santé publique.

En 2011, le comité consultatif scientifique des produits du tabac de la Food and Drug Administration (FDA) a conclu que l’arrêt de la vente de cigarettes mentholées améliorerait la santé publique. Puis, en 2013, la FDA a mené une étude interne révélant que le menthol renforçait l’accoutumance et la dépendance au tabac et augmentait la probabilité que les gens commencent à fumer et deviennent des consommateurs réguliers.

Pour Yolonda Richardson, directrice de CTFK : « il n’y a absolument aucune raison de retarder la mise en œuvre d’une mesure étudiée pendant plus de 12 ans et qui est essentielle à l’équité en matière de santé et au programme Cancer Moonshot du président ». L’organisation note que l’annonce de ce délai survient deux semaines seulement après que l’industrie du tabac et plusieurs de ses lobbyistes ont rencontré des hauts fonctionnaires à la Maison Blanche[2].

Le calendrier public des réunions de l’administration Biden sur les mesures réglementaires montre qu’au cours du mois dernier (novembre 2023), 41 réunions ont été programmées concernant la réglementation du menthol ; 38 ont eu lieu avec des représentants de l’industrie du tabac et de leurs alliés, tandis que les trois autres ont eu lieu avec des représentants d’organisations de santé publique.

Selon les dernières données de la Commission fédérale du commerce, les cigarettes mentholées représentent aujourd’hui 37 % du marché des cigarettes et sont consommées principalement par les adolescents, les jeunes adultes, les femmes et les afro-américains en raison d’un marketing ciblé et agressif de la part de l’industrie du tabac. Une interdiction du menthol aurait des répercussions non significatives pour les cigarettiers. Les fabricants de tabac ont déployé des efforts considérables au niveau des États et au niveau local pour lutter contre les mesures restrictives concernant le menthol et les produits du tabac aromatisés.

Les associations de santé précisent que ce retard se traduira inévitablement par un plus grand nombre de fumeurs et de vies perdues. Entre 1980 et 2018, la présence de cigarettes mentholées sur le marché a contribué à hauteur de 10,1 millions de fumeurs supplémentaires et a provoqué le décès prématuré évitable de 378 000 personnes aux États-Unis.

Des contournements déjà en place dans certains états

Les cigarettes mentholées ont été interdites en Californie , à la suite d’une longue bataille avec l’industrie du tabac en 2022. De nouveaux produits contenant des agents synthétiques rafraichissants et explicitement étiquetés comme « non mentholés » ont alors été fortement promus chez les détaillants de tabac auprès des anciens fumeurs de menthol. Ces cigarettes « rafraîchissantes » ont un emballage proche de celui des cigarettes mentholées traditionnelles. Les couleurs de ces emballages comme le vert vif et le bleu sont typiquement associés à la commercialisation de divers types de produits mentholés. Les analyses en laboratoire de ces produits ont en outre montré que plusieurs agents synthétisants refroidissants avaient été retrouvés dans les marques de cigarettes, majoritairement dans les filtres afin d’évoquer la « fraîcheur » de l’arôme du menthol. Ces constats rappellent l’importance de mettre en place une interdiction complète et de vérifier à la bonne application de la législation pour éviter tout contournement de la part de l’industrie du tabac.

Mots-clés : Menthol, États-Unis, interdiction, lobby, industrie du tabac, ingérence

©Génération Sans Tabac

AE


[1] Communiqué de presse, Truth Initiative Urges Swift Action to Prevent Delay in Removing Menthol and Cigar Flavors, Citing Serious Health Implications, Truth Initiative, publié le 6 décembre 2023, consulté le 12 décembre 2023

[2] Communiqué de presse, White House Delay in Finalizing Menthol Cigarette Rule Benefits Big Tobacco at the Expense of Black Lives, CTFK, publié le 6 décembre 2023, consulté le 12 décembre 2023

[3] Génération sans tabac, Les stratégies de l’industrie du tabac pour contourner l’interdiction du menthol aux États-Unis, publié le 14 août 2023, consulté le 12 décembre 2023

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 15 décembre 2023