Actualités

menthol

Bientôt la fin du menthol aux Etats-Unis ?

Aux Etats-Unis, la pandémie de Covid-19 et le mouvement Black Lives Matter ont mis la question des inégalités sanitaires au premier plan. Selon le New York Times, la mobilisation de la société civile en faveur de la lutte contre le tabagisme pourrait bientôt se concrétiser par l’interdiction du menthol pour les produits du tabac.[1].

Outre-Atlantique, la consommation de produits du tabac mentholés est un véritable marqueur ethnique. Depuis les années 60, l’industrie du tabac cible la communauté Noire à travers des campagnes marketing particulièrement agressives et efficaces. Encore aujourd’hui, alors que moins de 30% des fumeurs blancs sont fumeurs de mentholées, cette proportion atteint 85 à 90% chez les fumeurs afro-américains.

Une société civile de plus en plus mobilisée

Selon le New-York Times, on observe une pression de plus en plus forte en faveur de la réglementation des produits du tabac et de la nicotine, au niveau local comme au niveau fédéral. Le développement exponentiel de la consommation de cigarettes électroniques aromatisées chez les jeunes a permis de remettre sur la table la question de l’interdiction du menthol, qui trouve un nouvel écho auprès des familles blanches. D’ici la fin du mois d’avril 2021, la Food and Drug Administration américaine (FDA) devra répondre à une pétition citoyenne visant à en interdire la vente.

Des signes encourageants après l’élection de Joe Biden

Si le porte-parole de la Maison Blanche Kevin Munoz a refusé d’indiquer si Joe Biden était en faveur de l’interdiction du menthol, les défenseurs de la santé publique formulent l’espoir d’une prochaine évolution réglementaire, compte-tenu du soutien du nouveau président aux précédentes mesures de lutte contre le tabagisme. Par ailleurs, la nomination de Xavier Becerra, ancien procureur général de la Californie, au poste de secrétaire à la santé et aux services sociaux, tend à rassurer les organisations de santé sur ce point. En effet, Xavier Becerra s’est distingué par la mise en place de mesures ambitieuses : en août 2020, la Californie était le deuxième Etat des Etats-Unis à interdire la vente de tout produit du tabac aromatisé.

Multiplier les soutiens pour maintenir le menthol

L’interdiction du menthol rencontre une forte opposition de l’industrie du tabac. En 2018, le Dr Scott Gottlieb, premier commissaire de la FDA de l’administration Trump, a annoncé que l’agence interdirait les cigarettes au menthol. Cette annonce a immédiatement été contestée par Richard Burr, sénateur républicain de la Caroline du Nord, et dont deux enfants occupent des postes de lobbyistes auprès de deux multinationales de tabac. L’opposition de Burr à l’interdiction du menthol a poussé l’administration Trump à abandonner la mesure. Autant que possible, l’industrie du tabac a multiplié les soutiens politiques, notamment auprès de la communauté afro-américaine. Ainsi, les cigarettiers se sont par exemple associés à certains militants des droits civiques, arguant que l’interdiction du menthol servirait d’alibi à la police pour interpeller et fouiller davantage d’individus afro-américains.

Mots clés : Menthol, Interdiction, Etats-Unis, Biden, FDA

Crédit photo : ©Bryan Thomas / New York Times

©Génération Sans Tabac


[1] New York Times, Cigarette taxes as cigarette policy Free, 22 mars 2021 (consulté le jour même)

Comité National Contre le Tabagisme |

Publié le 23 mars 2021