Actualités

Biden-retard-menthol-usa

L’administration Biden reporte une nouvelle fois la proposition d’interdiction des cigarettes mentholées

Le 26 avril dernier, Xavier Becerra, secrétaire américain d’État à la santé et aux services sociaux, a annoncé un nouveau retard dans l’application de la décision de la US Food and Drug Administration (FDA) -attendue de longue date par les associations de santé- visant à interdire les produits du tabac mentholés aux Etats-Unis. Les associations se désolent de ce retard et dénoncent le fait que l’administration Biden ait cédé aux pressions de l’industrie du tabac. 

Dans une déclaration, Xavier Becerra n’a pas précisé le calendrier de la décision finale, expliquant qu’il était nécessaire de s’entretenir avec davantage de groupes et d’examiner les préoccupations qui ont été exprimées[1].

La FDA est responsable de la réglementation des produits du tabac depuis 2009, date à laquelle elle a interdit la vente de la plupart des cigarettes aromatisées, à l’exception de celles au menthol suite à des actions importantes de lobbying de l’industrie du tabac.

Un retard qui profite uniquement à l’industrie du tabac

Malgré les nombreuses études démontrant la nocivité du menthol, La FDA a annoncé son intention d’interdire les cigarettes mentholées seulement en 2021, à la suite d’une pétition citoyenne du Public Health Law Center et de l’action en justice intentée en 2020 par l’African American Tobacco Control Leadership Council, Action on Smoking and Health, et l’American Medical Association (AMA). Lorsque la FDA a entamé le processus d’élaboration de la réglementation à ce sujet en avril 2022, les plaignants se sont alors volontairement désistés de cette action en justice. Après avoir fixé une date initiale de publication du texte pour août 2023, la Maison-Blanche avait reporté cette date à mars 2024. Ce délai n’a, une nouvelle fois, pas été respecté.

Suite à ce nouveau retard, les associations précitées ont alors déposé une deuxième plainte contre la FDA le 2 avril 2024[2]. Les associations se désolent de ce retard et dénoncent le fait que l’administration Biden ait cédé aux pressions de l’industrie du tabac. Le calendrier public des réunions de l’administration Biden sur les mesures réglementaires montre qu’au cours du mois de novembre 2023, 41 réunions ont été programmées concernant la réglementation du menthol ; 38 ont eu lieu avec des représentants de l’industrie du tabac et de leurs alliés, tandis seulement  trois  ont eu lieu avec des représentants d’organisations de santé publique.

Les cigarettes mentholées sont devenues une question centrale pour le président Biden, qui doit faire face à une année électorale marquée par la crainte d’une baisse de la participation des électeurs afro-américains. En effet, les groupes minoritaires, en particulier les afro-américains, sont agressivement ciblés par le marketing des produits mentholés des fabricants de tabac et l’usage de cigarettes mentholées  a contribué à l’aggravation des disparités en matière de santé. Selon la FDA, près de 85 % des fumeurs afro-américains consomment des cigarettes mentholées, contre seulement 30 % des fumeurs blancs.

« Ce retard témoigne d’un énorme mépris pour la santé publique. La commercialisation des cigarettes mentholées continue d’avoir un impact dévastateur sur les communautés noires et hispaniques », a déclaré le Dr Yolanda Lawson, présidente de l’AMA. Selon une étude publiée en avril 2022, 789 724 américains qui fument quotidiennement (dont 199 732 Afro-Américains) devraient cesser de fumer après l’interdiction du menthol aux États-Unis.

Mots-clés : États-Unis, Biden, menthol, FDA, lobby, cigarettes mentholées

©Génération Sans Tabac

AE


[1] Kevin Liptak and Carma Hassan, Biden administration delays proposed ban on menthol cigarettes, CNN, publié le 26 avril 2024, consulté le 29 avril 2024

[2] Génération sans tabac, La FDA poursuivie une deuxième fois pour son retard dans l’interdiction des cigarettes au menthol, publié le 7 avril 2024, consulté le 29 avril 2024

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 2 mai 2024