Actualités

PMI-IQOS-global-action-to-end-smoking

Philip Morris éjecté d’une conférence sur la tuberculose

La septième conférence sud-africaine sur la tuberculose, prévue du 13 au 16 septembre, a failli être annulée par son organisateur suite à la pression de participants phares, en raison de la présence indirecte de Philip Morris International à l’événement. L’exclusion de l’industrie du tabac, décidée par les organisateurs, a permis de maintenir la tenue de la conférence[1].

Au début du mois de septembre, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a informé Willem Hanekom, le président de la conférence, qu’elle retirait la participation de son délégué. Quelques jours après, la Fondation Bill & Melinda Gates, qui contribue massivement aux projets de prévention de la tuberculose, ainsi que l’organisation internationale Find, ont également indiqué qu’elles ne seraient pas présentes à la conférence. Pour cause, le sponsor principal de cet événement, la Fondation pour le développement professionnel (FDP) bénéficiait alors d’un financement d’au moins 114 000 euros de la part de la Fondation pour un monde sans fumée, un groupe de façade du cigarettier Philip Morris.

La Fondation pour un monde sans fumée, un groupe de façade de Philip Morris

La Fondation pour un monde sans fumée se présente comme une « organisation indépendante à but non lucratif engagée dans la réduction des décès et des maladies causées par le tabagisme ». Alors que la Fondation prétend vouloir « accélérer la fin du tabagisme » à travers une recherche « indépendante », l’intégralité du financement de cette organisation provient de Philip Morris International. Comme l’a montré l’ONG STOP, la Fondation a consacré en 2018 davantage de moyens en communication qu’en projets de recherche. Par ailleurs, cet impératif d’indépendance ne semble plus à l’ordre du jour dans les statuts même de la Fondation. En effet, alors que le contrat qui lie cette dernière à Philip Morris indiquait que la Fondation était « libre de toute influence », celle-ci est désormais « libre de toute influence inappropriée ». Concrètement, des critiques formulées à l’encontre du groupe de façade montrent que Philip Morris a la possibilité de retirer des fonds à la Fondation, si ceux-ci sont engagés dans des projets de recherche non souhaités par le cigarettier.

L’absence de contrôles rigoureux sur la nature de la Fondation pour un monde sans fumée

La direction de la Fondation pour le développement professionnel, qui a pour politique de ne pas accepter de fonds de la part de l’industrie du tabac et de l’alcool, a avancé ne pas avoir été au courant des liens étroits existants entre la Fondation pour un monde sans fumée et Philip Morris International. Le directeur affirme par ailleurs que la subvention accordée à la FDP par la subvention avait passé les contrôles de vérification interne sans qu’aucun signal d’alarme n’ait été lancé. Pourtant, la proximité de la Fondation avec l’industrie du tabac est de notoriété publique : une simple recherche sur le moteur de recherche Google permet, dès la première page des résultats, de lire un avertissement de l’OMS sur cette structure, ainsi qu’un certain nombre d’éditoriaux publiés dans des revues scientifiques de renom. Par ailleurs, plusieurs experts de la santé publique auraient contacté la FDP par mail pour les alerter en ce sens.

Les liens entre tabagisme et tuberculose

L’événement, en passe d’être annulé, a finalement pu être maintenu suite à l’annonce de la FDP de mettre immédiatement fin au contrat qui la lie à la Fondation pour un monde sans fumée. Cette exclusion de l’industrie du tabac était une condition sine qua non de la présence des principaux participants, et un impératif catégorique pour l’organisateur de la conférence, qui rappelle que « l’argent de Big Tobacco n’a pas sa place dans une conférence nationale sur la tuberculose ». En effet, le tabagisme rend les gens plus susceptibles d’être infectés par la tuberculose, et augmente leurs risques de développer une forme grave et de mourir de cette maladie. Selon une étude publiée en 2011, la moitié des personnes atteintes de la tuberculose étaient fumeurs.

Mots-clés : Tuberculose, Philip Morris, Fondation pour un monde sans fumée

©Génération Sans Tabac

FT


[1] Joan Van Dyk, The oldest trick in Big Tobacco’s playbook nearly derailed South Africa’s TB conference. Here’s why, 13/09/2022, (consulté le 14/09/2022)

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 19 septembre 2022