Actualités

pakistan-hausse-taxes-tabac-coronavirus

Taxer le tabac pour financer la lutte contre le Coronavirus ? Au Pakistan, c’est oui.

Au Pakistan, Sajjad Ahmed Cheema, directeur exécutif de la Société pour la Protection des Droits de l’Enfant (SPARC), a annoncé que les pouvoirs publics allaient augmenter les taxes sur les produits du tabac ainsi que sur les sodas, afin d’affecter ces nouvelles ressources financières à la lutte contre la pandémie de Coronavirus[1].

Le pays subit actuellement de plein fouet la propagation du Coronavirus, à laquelle le trop fragile système de santé n’est pas préparé, d’autant que ce dernier souffre particulièrement des effets du tabagisme : chaque année, 160 000 pakistanais meurent en raison de leur consommation de tabac. Le tabagisme continue de croître dans le pays en raison d’une stratégie commerciale et marketing agressive de la part de l’industrie du tabac (bas prix, publicité, organisation du commerce illicite et de la contrebande), et de la vitalité démographique de la région[2].

Selon Malik Imran Ahmed de Tobacco Free Kid, ces surtaxes de 1 à 10 roupies sur les produits du tabac et les boissons gazeuses permettraient de dégager rapidement des milliards de revenus, tout en réduisant l’accessibilité de ces produits, dont l’impact sanitaire sur les plus jeunes générations n’est plus à démontrer.

Une augmentation des taxes coordonnée, régulière et significative, conduisant à une hausse des prix des produits du tabac reste le levier le plus efficace pour réduire la prévalence tabagique d’une population, en particulier auprès des jeunes et des plus précaires.  Cette disposition est par ailleurs prévue par la Convention-cadre de l’Organisation Mondiale de la Santé pour la Lutte Antitabac (CCLAT), que le Pakistan a ratifié et s’est engagé à mettre en oeuvre.

Alors que l’industrie du tabac multiplie les opérations de communication en matière de responsabilité sociale des entreprises, cherchant à tirer profit de la pandémie pour améliorer son image publique, la réaffectation de taxes supplémentaires sur les produits du tabac vers un fond dédié à la lutte contre la pandémie apparaît comme une solution pertinente, d’autant plus quand l’on sait que les fumeurs ont davantage de chances de développer des formes graves de Coronavirus.

©Génération Sans Tabac


[1] The News, « Higher tobacco taxation to help fight coronavirus », 11 avril 2020

https://www.thenews.com.pk/print/642503-higher-tobacco-taxation-to-help-fight-coronavirus

[2] Génération Sans Tabac, « Quand les industries du tabac détériorent le système de santé pakistanais »

https://www.generationsanstabac.org/actualites/quand-les-industries-du-tabac-deteriorent-le-systeme-de-sante-pakistanais/, 2 avril 2020

©Comité National Contre le Tabagisme |

Publié le 29 avril 2020