Actualités

coupon-réduction-tabac

L’Etat de New York met fin aux coupons de réductions et promotions sur les produits du tabac

Partie intégrante du budget de l’État de New York, aux États-Unis, pour l’exercice 2021, une nouvelle loi interdit depuis le 1er juillet 2020 l’utilisation de coupons de réduction à faire valoir pour tout produit du tabac ; elle signe aussi la fin des ventes en ligne de cigarettes électroniques et autres produits dérivés. Une victoire contre les stratégies perfides des industriels du tabac.

Un petit pas pour l’État de New York, un grand pas pour la santé publique

En interdisant désormais les coupons de réductions et les rabais sur les cartouches, l’État de New York franchit un pas supplémentaire dans la lutte contre les stratégies de marketing des industriels du tabac qui attire les consommateurs et notamment les plus jeunes, au budget généralement plus restreint.

Selon L’OMS, une augmentation forte et régulière des prix est le meilleur gage de réduction de la prévalence tabagique. Cependant, avec les offres promotionnelles jusqu’alors autorisées, les cigarettiers avaient trouvé le moyen de contourner les efforts de la lutte antitabac et restaient gagnants, au détriment de vies humaines qu’ils détruisaient.

Désormais, coupons et rabais sont interdits et ne pourront plus tenter les consommateurs. En outre, depuis ce 1er juillet, les ventes en ligne de cigarettes électroniques et produits de vapotages sont également interdites. Cette mesure devrait permettre de lutter contre la vente aux moins de 21 ans.

Et après ?

L’American Cancer Society Cancer Action Network propose une augmentation à hauteur de de 230 millions de dollars du financement du programme de lutte anti-tabac ainsi qu’une parité des taxes pour tous les produits du tabac1.

La proposition n’est pas sans raison. En réaction aux mesures fiscales qui se multiplient pour lutter contre le tabagisme, l’industrie se replie sur d’autres produits du tabac qui ne sont pas encore soumis à la même réglementation que les cigarettes. C’est là un moyen supplémentaire de contourner la législation en vigueur.

Pour attirer les consommateurs – transférer les consommateurs d’un produit cher car fortement taxé vers un produit moins taxé – ils entretiennent les doutes quant à leur nocivité en profitant du manque – ou de la méconnaissance – de données scientifiques et avancent l’argument de la réduction des risques.

Or, le temps ne joue pas en faveur des nouvelles générations que l’industrie du tabac attire à coup d’arômes et de packagings. La chicha – ou hookah pour les anglophones – ainsi que la cigarette électronique qui pour l’heure, ne sont pas soumises aux mêmes restrictions que les cigarettes conventionnelles et ne sont pas exemptes de risques pour la santé des consommateurs et leur entourage.

©Génération Sans Tabac


[1] Saratoga Today, New York State Ends Use of Tobacco Coupons, www.saratogatodaynewspaper.com (9 juillet 2020 – consulté le 10 juillet 2020).

[2] State ends use of tobacco coupons, multi-pack discounts, www.midhudsonnews.com (1er juillet 2020 – consulté le 7 juillet 2020).

Cet article devrait également vous intéresser :

DNF, Première comparaison de la nocivité des cigarettes, des cigarettes électroniques et des chichas, Génération sans tabac (9 juillet 2020 – consulté le 10 juillet 2020).

DNF – Pour un Monde ZeroTabac | AMK

Publié le 13 juillet 2020