Actualités

La Corée du Sud adopte de nouveaux avertissements sanitaires y compris pour les nouvelles cigarettes de tabac chauffé

La Corée du Sud prévoit de modifier la plupart de ses avertissement graphiques utilisés sur les paquets de cigarettes pour encourager les fumeurs à arrêter[1]. Le ministère de la Santé a déclaré que 12 nouveaux avertissements graphiques seront placés sur les paquets de cigarettes classiques mais également sur les emballages des cigarettes de tabac chauffé de Philip Morris.

Certains pays ont purement et simplement interdit la vente des nouvelles cigarettes dites de tabac chauffé, comme l’Australie, d’autres les autorisent mais leur imposent une réglementation stricte. Actuellement, dans la majorité des pays où les produits de tabac chauffé sont en vente, ils comportent de simples avertissements textuels peu précis sur les risques. Mais à partir du 23 décembre 2020 en Corée du Sud, ils seront remplacés par des avertissements  graphiques (des organes atteints de cancer par exemple) sur la boîte du produit. La Corée du Sud comptera donc parmi les premiers pays avec Israël[2] où les produits ont été mis sur le marché à imposer des avertissements graphiques.

Sur les 12 photos actuellement utilisées sur les paquets de cigarettes traditionnelles, neuf seront remplacées par de nouvelles images à partir de la fin de l’année. Les modifications entreront en vigueur le 23 décembre 2020 pour une durée de deux années.

Les visuels des avertissements présentant un risque accru de cancer du larynx, de dysfonctionnements sexuels et de risques seront conservées. Les images montrant une plus grande probabilité pour les fumeurs d’être victimes de décès prématurés, de maladies cardiaques ou d’accidents vasculaires cérébraux ou de contracter le cancer du poumon et de la bouche, devraient être modifiées, ainsi que les images relatifs aux dangers du tabagisme passif et du tabagisme pendant la grossesse.

En vertu de la nouvelle réglementation, 75% (contre 50% auparavant) de la surface d’un paquet de cigarettes doivent être couverts par les avertissements combinés (images et texte) Un renouvellement des visuels est prévu tous les 24 mois. La nouvelle réglementation – qui impose la répartition 55% de la surface dédiés aux photos d’avertissement et 20% au texte de l’avertissement fait suite à la nécessité d’envoyer un signal fort visant à réduire le tabagisme sous toutes ses formes.

Le texte utilisé pour décourager le tabagisme sera également modifié pour être plus facilement lisible et envoyer un message plus clair concernant les risques pour la santé.

coree-du-sud-avertissements-sanitaires-cigarettes

Actuellement, plus de 100 pays ont adopté de tels avertissements sanitaires sur les paquets de cigarettes, 43 d’entre eux prévoient que plus  de  65% de la surface soient dédiés  à des mises en garde graphiques sur les conséquences du tabagisme[3].

Cette disposition des avertissements sanitaires est particulièrement coût/efficace et compte parmi les bonnes pratiques à mettre en œuvre. Elle permet non seulement d’informer les consommateurs mais également d’alerter l’entourage et en particulier les jeunes dans une optique de dissuasion d’entrée dans le tabagisme.

©Génération Sans Tabac


[1] https://www.koreatimes.co.kr/www/nation/2018/12/119_260817.html

[2] https://www.tobaccofreekids.org/assets/global/pdfs/en/standardized_packaging_developments_en.pdf

[3] https://www.tobaccofreekids.org/assets/global/pdfs/en/WL_status_report_en.pdf

©Comité National Contre le Tabagisme |

Publié le 21 avril 2020