Actualités

Irlande-tabac-21-ans

Irlande : vers une interdiction de vente de tabac aux moins de 21 ans ?

En Irlande, un projet de loi proposant de relever à 21 ans l’âge légal pour acheter des produits du tabac devrait être prochainement soumis au gouvernement dans les prochaines semaines. Cette proposition, portée depuis au moins deux ans par l’actuel ministre d’Etat responsable de la santé publique, pourrait être rapidement adoptée. De son côté, le Collège royal des médecins d’Irlande a salué cette initiative visant à protéger les jeunes du tabagisme.

Comme le rapporte l’Irish Examiner, Stephen Donnelly, le ministre de la Santé irlandais, a annoncé au cours du mois d’avril son intention de demander l’approbation du gouvernement d’interdire la vente de produits du tabac à toute personne de moins de 21 ans. Cette mesure s’inscrit dans l’objectif de parvenir à une génération sans tabac d’ici 2025[1].

Une diminution de 12% de la prévalence tabagique attendue

Le projet de loi est basé sur une initiative de Colm Burke, avant sa nomination en tant que ministre d’Etat responsable de la santé publique. Deux ans auparavant, ce dernier, alors porte-parole Santé du parti Fine Gael, avait publié un rapport proposant au gouvernement de faire passer l’âge légal de 18 à 21 ans. Le rapport s’était notamment appuyé sur l’expérience étatsunienne, où le relèvement de l’âge légal à 21 ans avait permis en 2016 de réduire la prévalence tabagique de 20% auprès des jeunes de moins de 25 ans. Selon le ministre d’Etat, la mise en place d’une telle interdiction en Irlande se traduirait par une réduction de 12% de la prévalence tabagique. Colm Burke avait par ailleurs formulé le souhait que l’Irlande s’engage à nouveau dans des politiques volontaristes de lutte contre le tabagisme.

Le fort impact humain, sanitaire et financier du tabagisme en Irlande

Comme le souligne Colm Burke, la consommation de tabac est responsable de 4500 décès prématurés par an en Irlande. Avec 18% de prévalence à l’échelle nationale, le tabagisme est également à l’origine d’un grand nombre de maladies chroniques et invalidantes, dont 13% de l’ensemble des cancers du pays. L’impact du tabagisme sur la santé se double d’une forte pression sur le système hospitalier et les finances publiques. En effet, le ministre d’Etat responsable de la santé publique rappelle que le tabac représente 5% des admissions en hôpital et 8% de l’ensemble des journées d’hospitalisation, avec un coût estimé à 172 millions d’euros à la charge de l’hôpital public. A l’occasion de cette proposition, Colm Burke a déclaré faire « tout ce qui est en [son] pouvoir […] pour contribuer à réduire la prévalence tabagique et à faire du pays une société sans tabac ».

De fortes inégalités sociales face à la santé

Bien que la prévalence tabagique ait reculé de cinq points depuis 2015, le tabagisme en Irlande demeure un marqueur social de premier ordre. Selon le rapport de 2022 de Colm Burke, le tabagisme est près de trois fois plus élevé au sein des catégories socio-économiques les plus défavorisées (31%) qu’au sein des populations les plus favorisées (11%). Alors qu’entre 2015 et 2021, la consommation de tabac a fortement reculé pour les catégories favorisées (16%), la prévalence tabagique a augmenté de 2% auprès des plus précaires. Cela se traduit par une forte inégalité face à la santé, avec des écarts d’espérance de vie de quatre à cinq ans en fonction des catégories sociales.

©Génération Sans Tabac

FT


[1] Irish Examiner, Cabinet to discuss raising age for buying cigarettes and tobacco to 21, 30/04/2024, (consulté le jour même)

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 9 mai 2024