Actualités

espagne-plan-antitabac

Espagne : le ministère de la santé adopte son nouveau plan antitabac

Augmenter les espaces sans tabac, prévoir une forte augmentation des taxes sur le tabac et réglementer les produits du vapotage au même titre que les cigarettes traditionnelles figurent parmi les mesures-clés prévues dans le nouveau plan global de lutte et de prévention du tabagisme 2024-2027 en Espagne. Le document, approuvé vendredi 5 avril par le ministère espagnol de la santé sera intégré dans un dispositif législatif formellement approuvé par le Parlement[1].

Le plan antitabac actuel a 14 ans et une mise à jour a été jugée nécessaire compte tenu de l’évolution des produits du tabac et de la nicotine et de l’engagement pris au niveau de l’UE d’avoir une génération sans tabac d’ici à 2040.

Augmentation des espaces sans tabac

Le ministère a accepté 94 % des amendements présentés par les différents ministères, laissant toutefois de côté des demandes telles que l’autorégulation autonome des zones non-fumeurs, défendues par les gouvernements de Galice, de Madrid et d’Aragon. A cet égard le ministère a rappelé qu’, « il est scientifiquement prouvé que le volontariat n’a aucun effet sur la santé publique ». Le plan prévoit par voie législative « l’extension des espaces sans tabac et sans aérosol de cigarettes électroniques dans divers environnements à usage collectif en plein air ». Cela inclut entre autres les terrasses des bars et restaurants, les arrêts de bus, les plages et d’autres zones à usage collectif comme les écoles et hôpitaux. Sept communautés autonomes d’Espagne avaient déjà adopté en 2020 la mesure « Terrazas sin Humo » et interdisent de fumer sur ces espaces.

En revanche, alors que le gouvernement souhaitait une interdiction de fumer dans les espaces privés tels que la voiture ou le domicile, surtout en présence de mineurs, cette mesure est pour l’instant suspendue.

Augmentation des taxes, paquet neutre et renforcement de la réglementation du vapotage

L’augmentation des taxes sur le tabac figure parmi les mesures concrètes visant à encourager la réduction de la consommation. Depuis 2005, les taxes sur le tabac en Espagne ont augmenté de 122 %, et d’autres taxes sont prévues. Le paquet de tabac le plus vendu en Espagne coûte environ 4,80 euros, dont 78,4 % (3,76 euros) sont des taxes. La ministre de la santé, Monica Garcia, a déclaré que les niveaux des taxes sur le tabac seraient discutés avec le ministère des finances afin de les aligner avec les pays frontaliers, notamment la France.

Une autre mesure du nouveau plan est l’adoption du paquet neutre pour les paquets de cigarettes. Pour Mónica García, les données indiquent que le paquet neutre est une mesure efficace qui contribue à faire en sorte que l’emballage lui-même ne serve plus de support publicitaire, ce qui le rend moins attrayant et contribue également à la décision d’arrêter de fumer. La consommation de narguilé fait également partie des préoccupations du gouvernement.

Enfin, le ministère souhaite aligner la réglementation relative aux produits du vapotage et autres produits de la nicotine sur celle des produits du tabac. Cette approche concerne tout particulièrement l’interdiction de publicité. Tous les dispositifs de vapotage, qu’ils contiennent ou non de la nicotine, sont visés.  Dans son plan, le ministère considère que les produits du vapotage « constituent une porte d’entrée vers la dépendance et la consommation de tabac».

Parmi les organisations de la société civile qui se sont exprimées, l’Association espagnole contre le cancer (AECC), le Comité national pour la prévention du tabagisme (CNPT) et le Conseil des infirmières ont fait part vendredi de leur satisfaction quant à l’approbation du plan antitabac.

Crédit photo : Javier Lizon/EFE/Newscom/MaxPPP

Mots-clés : Espagne, plan antitabac, génération sans tabac, fiscalité, espaces sans tabac, vapotage

©Génération Sans Tabac

AE


[1] Fernando Heller, Spain approves new anti-smoking plan with tax hike and extra ‘deterrent’ measures, Euractiv, publié le 8 avril 2024, consulté le 10 avril 2024

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 14 avril 2024