Actualités

australie-produits-tabac

L’Australie veut muscler ses mesures antitabac et antivape

Le ministre de la Santé australien a annoncé une série de mesures destinées à mieux encadrer les importations, la présentation, la vente et la promotion des produits du tabac et de la nicotine. L’ensemble de ces mesures placerait à nouveau l’Australie en tête de la lutte mondiale contre le tabagisme.

C’est en célébrant, le 29 novembre dernier, le dixième anniversaire de l’introduction du paquet neutre en Australie – alors une première mondiale – que Mark Butler, le ministre de la Santé, a annoncé une série de nouvelles mesures destinée à réduire aussi bien le tabagisme que le vapotage. Cet arsenal de mesures semble indispensable si l’Australie entend tenir ses objectifs de porter la prévalence du tabagisme quotidien à 10 % en 2025 et à 5 % ou moins en 2030.

Renforcement des dispositions sur les produits du tabac

Parmi les mesures envisagées pour les produits du tabac, plusieurs concernent les cigarettes elles-mêmes. L’idée d’apposer un avertissement sanitaire sur les cigarettes, comme le prévoit le Canada, est examinée et mise en balance avec celle de d’imposer au papier des cigarettes une couleur inhabituelle et dissuasive. La taille des cigarettes et des filtres pourrait devenir standardisée. Le gouvernement fédéral souhaiterait également supprimer tous les additifs, et donc tous les arômes, y compris ceux à base de menthol.

L’emballage des cigarettes est lui aussi visé, en proposant une standardisation des formats et des tailles des paquets. Le renouvellement des avertissements sanitaires paraît nécessaire, tout comme l’interdiction des des marques et des libellés de type « biologique », suggérant un tabac moins nocif.  Des vignettes d’information comprenant des avertissements sanitaires pourraient être insérées dans les paquets de cigarettes et de tabac à rouler. La taille des emballages de tabac à rouler serait également modifiée afin de rendre ces produits moins attractifs. Il est enfin prévu de combler les différentes failles juridiques qui ont permis aux industriels du tabac de promouvoir sur les réseaux sociaux leurs nouveaux produits, comme le tabac chauffé.

Consultation sur les mesures à adopter pour les cigarettes électroniques

Concernant les produits de vapotage, une consultation publique de six semaines a été lancée, afin de recueillir les propositions de la société civile en matière d’importation, d’évaluation avant la mise sur le marché, d’identification des produits, d’emballages et de publicité[1]. Les associations de santé australiennes, qui réclamaient depuis des années des avancées sur les cigarettes électroniques, ont immédiatement répondu à cet appel. De nombreuses propositions ont déjà été suggérées, telles le respect de l’arrêt de toute importation, personnelle ou professionnelle, et la vente de cigarettes électroniques, à l’exception des personnes munies d’une ordonnance pour sevrage tabagique, dispositions par ailleurs déjà actées[2]. L’alignement des cigarettes électroniques, avec ou sans nicotine, sur la législation des produits du tabac est jugée nécessaire, qu’il s’agisse des emballages ou de la publicité, de la promotion et du parrainage. Une limitation des concentrations de nicotine dans les e-liquides à 20 mg/ml, au lieu de 100 mg/ml actuellement, est aussi préconisée. Il est enfin souhaité d’imposer davantage de transparence aux producteurs de cigarettes électroniques, sur les plans de la composition des produits, des émissions produites, des volumes de vente, des prix, de la publicité et du parrainage[3].

Un pays en pleine épidémie pédiatrique, du fait des « puffs »

Le Pr Steve Robson, président de l’Association médicale australienne (AMA), a salué cette initiative et n’a pas manqué d’écorcher le gouvernement précédent : « L’échec de la révision des lois permissives en vue de freiner l’industrie du tabac et de la vape a constitué, durant la décennie précédente, une opportunité ratée pour les politiques de santé publique, ce qui a conduit à créer la prochaine génération de jeunes gens dépendants de la nicotine. »[4]

Bien que l’importation, la vente et la possession de cigarettes électroniques soient en principe déjà limitées, depuis le 1er octobre 2021 en Australie, aux personnes munies d’une ordonnance, cette loi semble peu appliquée. Comme dans d’autres pays, l’épidémie de cigarettes électroniques jetables (« puffs ») paraît avoir particulièrement touché les jeunes, les adolescents et même les enfants australiens. Le cas d’un adolescent de 13 ans sollicitant la ligne d’écoute pour le sevrage tabagique du fait de son addiction aux puffs a ému l’opinion publique comme les soignants. Certains pédiatres indiquent inclure aujourd’hui systématiquement dans leur consultation des questions sur l’usage des puffs, face à la multiplication des situations de manque et d’addiction touchant des adolescents ou des enfants[5]. Afin de contourner les restrictions de vente, de nombreuses cigarettes électroniques sont en effet libellées par leurs fabricants comme étant sans nicotine mais en contiennent tout de même, piégeant ainsi les consommateurs et notamment les plus jeunes.

Mots-clés : Australie, jeunes, paquet neutre, réglementation, ordonnance

©Génération Sans Tabac

MF


[1] Davey M, Beazley J, Australia to consider tougher nicotine e-cigarette import and labelling laws to tackle teen vaping, The Guardian, publié le 29 novembre 2022, consulté le 1er décembre 2022.

[2] VicHealth, VicHealth welcomes the Australian Government’s announcement of new legislation to reduce harm from tobacco and e-cigarettes and protect Australians from the predatory tactics of Big Tobacco, publié le 1er décembre 2022, consulté le 1er décembre 2022.

[3] Cancer Council, Cancer Council welcomes new reforms that will bring Australia’s tobacco control into the 21st century, publié le 29 novembre 2022, consulté le 1er décembre 2022.

[4] AMA, AMA welcomes government moves to tighten tobacco and vaping laws, publié le 30 novembre 2022, consulté le 1er décembre 2022.

[5] Davey M, Rose T, Australian government to crack down on nicotine e-cigarettes as rates of teen vaping skyrocket, The Guardian, publié le 29 novembre 2022, consulté le 1er décembre 2022.

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 2 décembre 2022