Actualités

societes-savantes-deplorent-rachat-vectura-PMI

Deux sociétés savantes déplorent le rachat du laboratoire Vectura par Philip Morris

Dans un communiqué commun publié le 30 novembre 2021[1], deux sociétés savantes, la Société Francophone de Tabacologie (SFT) et la Société de Pneumologie de Langue Française(SPLF), ont déploré l’acquisition du laboratoire Vectura par Philip Morris International (PMI).                          

Le laboratoire Vectura est en effet spécialisé dans le traitement de l’asthme et des  bronchites chroniques obstructives (BPCO), deux types de pathologies fréquemment occasionnées par le tabac. Son rachat par un cigarettier est dénoncé par les deux sociétés savantes comme un mélange des genres inacceptable, attendu que le tabagisme est responsable de 75 000 décès annuels en France, dont 40 000 sous forme de cancers bronchiques et de maladies respiratoires. Prétendre aider à soigner des personnes qu’on a préalablement rendues malades est considéré comme un facteur de confusion pour  l’ensemble de la population et brouille la bonne compréhension des messages adressés aux patients par les professionnels de santé.

Une diversification jugée choquante et dangereuse

La SFT et la SPLF s’indignent aussi de la stratégie de diversification dite « Beyond Nicotine » (« Au-delà de la nicotine ») de Philip Morris, consistant à se poser en acteur de santé. L’un des effets pervers de cette stratégie serait de « favoriser le retour du public vers l’usage du tabac ou de substances dérivées également toxiques et addictives », telles la nicotine ou le cannabis. La SFT et la SPLF estiment qu’il est ici de leur devoir d’alerter leurs concitoyens sur ce mélange des genres, en contradiction manifeste avec les chartes éthiques dont elles s’inspirent ; elles appellent à maintenir une grande vigilance sur ces sujets sensibles.

L’organisation Stopping Tobacco Organisations and Products (STOP) avait elle-même sonné l’alerte sur la stratégie du « Beyond nicotine » et les investissements des industriels du tabac dans le secteur de la santé[2]. Elle avait aussi pointé, à l’occasion du rachat par PMI, que Vectura devait dorénavant être considéré à part entière comme un acteur de l’industrie du tabac[3]. En juillet 2021, PMI avait également racheté deux autres laboratoires, Fertin Pharma et OtiTopic[4].

Mots-clés : SFT, SPLF, PMI, Vectura, STOP

©Génération Sans Tabac

MF


[1]SFT-SPLF, Prise de contrôle de Vectura par Philip Morris International, communiqué publié le 29 novembre 2021, consulté le 1er décembre 2021.

[2]Dewhirst T, ‘Beyond nicotine’ marketing strategies: Big Tobacco diversification into the vaping and cannabis product sectors, Tob Control 2021;0:1–3.

[3]Pour STOP, Vectura doit désormais être traitée comme un acteur de l’industrie du tabac, Génération sans tabac, publié le 22 septembre 2021, consulté le 1er décembre 2021.

[4]Philip Morris finalise son rachat très contesté de Vectura, Génération sans tabac, publié le 21 septembre 2021, consulté le 1er décembre 2021.

Comité National Contre le Tabagisme |

Publié le 3 décembre 2021