Actualités

philip-morris-opinion

Philip Morris acquiert le développeur d’inhalateurs de cannabis Syqe Medical pour $650 millions

Philip Morris, le géant international du tabac, est en train d’acquérir la société israélienne Syqe Medical dans le cadre d’une transaction qui pourrait atteindre 650 millions de dollars. Le principal produit de Syqe est un inhalateur doseur pour le traitement de la douleur à l’aide de cannabis médical. En 2016, PMI a déjà investi 20 millions de dollars dans Syqe Medical mais le fabricant n’avait pas communiqué sur cet investissement.

Philip Morris investira initialement 120 millions de dollars dans la perspective d’obtenir l’autorisation requise de la Food and Drug Administration (FDA) pour cet inhalateur[1]. Si l’autorisation est accordée à l’issue d’essais cliniques concluants, le fabricant de tabac achètera toutes les actions de la société israélienne pour 650 millions de dollars. Si l’acquisition se concrétise, Syqe devrait devenir l’une des plus grandes entreprises de cannabis au monde.

La transaction se fera par l’intermédiaire de la filiale Vectura de Philip Morris, spécialisée dans le domaine des inhalateurs.

L’investissement des fabricants de tabac dans le secteur du cannabis

Pour faire face à la baisse de la consommation de tabac, les industriels du tabac diversifient leurs investissements pour développer de nouveaux marchés. Outre la conception de nouveaux produits de la nicotine ou de tabac non fumé, ils se développent dans d’autres secteurs d’activité comme le cannabis[2][3]. En 2018, Altria Group Inc., propriétaire de la marque Marlboro, a investi 1,8 milliard de dollars dans la société canadienne Cronos Group qui produit du cannabis[4]. Altria avait d’ailleurs déposé en 2020 deux brevets d’inhalateurs de cannabis, sous forme de tétrahydrocannabinol (THC, psychoactif) comme de CBD (non psychoactif).

British American Tobacco (BAT) est également présent sur le marché du cannabis légal depuis qu’il est devenu actionnaire majoritaire du canadien Organigram, un spécialiste du cannabis thérapeutique et récréatif, en acquérant 20% des parts pour 147 millions d’euros[5]. Il a également, à travers sa société Btomorrow Ventures (BTV), pris des participations dans une autre société canadienne, Trait Bioscience Inc. qui a déposé un brevet pour des produits au CBD soluble dans l’eau.

La société de tabac britannique Imperial Brands a, quant à elle, investi 93,4 millions de dollars en 2019 dans Auxly Cannabis Group, une autre entreprise canadienne pour développer des produits au cannabis.

La diversification calculée de Philip Morris pour améliorer son image

Philip Morris élabore tout un récit relatif à la « transformation sans fumée » depuis plus d’une décennie, associé au lancement de son produit phare de tabac chauffé, IQOS. Depuis le fabricant investit massivement dans différents secteurs, notamment médical et pharmaceutique.

En août 2021, Philip Morris International avait conclu le rachat du laboratoire pharmaceutique Vectura, spécialiste du traitement de l’asthme, de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), et des maladies respiratoires. Cette opération, à 1,3 milliard d’euros, avait suscité l’indignation des milieux de la santé publique[6]. Au même moment, PMI a également acheté une société américaine d’inhalateurs, Oti-Topic, et Fertin Pharma, spécialisée dans les substituts nicotiniques[7]. PMI a déclaré que l’acquisition de Fertin lui permettrait de développer divers « produits botaniques et autres produits de bien-être à usage personnel ».

Philip Morris Vectura et Fertin Pharma sont désormais des filiales de Vectura Fertin Pharma, une société créée par PMI en 2022 pour superviser le développement commercial de ses acquisitions pharmaceutiques.  En juin 2023, la gomme à la nicotine ryze de PMI/Fertin était commercialisée en Inde, avec des marques déposées ou en instance de l’être dans de nombreux pays, dont les Philippines, l’Indonésie, le Cambodge, la République démocratique populaire du Laos et le Bhoutan[8].

Ces acquisitions confirment les objectifs de diversification de Philip Morris et visent à renforcer le discours du cigarettier relatif à la réduction des risques en appui du développement de ses nouveaux produits du tabac et de la nicotine. Apparaître comme une « entreprise de santé » est de nature à diviser les acteurs de santé et à rassurer les décideurs.  Cette diversification s’inscrit donc dans le cadre d’une stratégie d’image destinée à permettre au cigarettier de revenir à la table des décisions publiques dont il a été évincé.

Mot-clés : Philip Morris, Cannabis, inhalateurs, nicotine, diversification, pharmaceutique, laboratoire

©Génération Sans Tabac

AE

[1] Sophie Shulman, Philip Morris acquiring Cannabis inhaler developer Syqe Medical for up to $650 million, Calcalist, publié le 18 juillet 2023, consulté le 20 juillet 2023

[2] Génération sans tabac, Le marché du cannabis dans le viseur de l’industrie du tabac, publié le 6 octobre 2020, consulté le 20 juillet 2023

[3] Génération sans tabac, Manœuvres de l’industrie du tabac sur les marchés du cannabis et du pharmaceutique, publié le 26 juillet 2021, consulté le 20 juillet 2023

[4] Génération sans tabac, Altria poursuit son OPA sur le marché du cannabis et du CBD, publié le 23 février 2021, consulté le 20 juillet 2023

[5] Génération sans tabac, British American Tobacco se lance dans le cannabis récréatif, publié le 15 mars 2021, consulté le 20 juillet 2023

[6] Génération sans tabac, Tollé autour du rachat de Vectura par Philip Morris, publié le 25 août 2021, consulté le 20 juillet 2023

[7] Génération sans tabac, Philip Morris rachète Fertin Pharma, un spécialiste des substituts nicotiniques, publié le 5 juillet 2021, consulté le 20 juillet 2023

[8] Tobacco Company Investments in Pharmaceutical & NRT Products, Tobacco Tactics, dernière mise à jour le 29 juin 2023, consulté le 20 juillet 2023

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 24 juillet 2023