Actualités

adolescents-vapotage-grande-bretagne-angleterre

Le vapotage, une voie vers la dépendance à la nicotine pour les adolescents

Une nouvelle étude présentée au congrès international de l’European Respiratory Society[1] à Barcelone a dévoilé que la majorité des adolescents (68%) qui ont essayé au moins une fois une cigarette électronique en Irlande, n’avaient jamais été fumeurs auparavant.  L’étude a aussi indiqué que les jeunes ayant des parents fumeurs sont bien plus susceptibles de fumer ou vapoter.

Les recherches ont été menées par une équipe du TobaccoFree Research Institute Ireland (TFRI), à Dublin. Elle a examiné les données relatives à 6 216 jeunes âgés de 17 et 18 ans, y compris des informations indiquant si leurs parents fumaient pendant leur enfance. Les chercheurs ont demandé aux adolescents s’ils fumaient ou utilisaient des cigarettes électroniques. L’équipe a également analysé les données des enquêtes nationales de 10 000 adolescents irlandais (âgés de 16 à 17 ans), afin d’examiner la prévalence et l’utilisation de la cigarette électronique chez ces derniers.

Le vapotage, une porte d’entrée dans la nicotine plutôt qu’une porte de sortie

La proportion d’adolescents irlandais de 16 et 17 ans ayant essayé au moins une fois les cigarettes électroniques est passée de 23% en 2014 à 39% en 2019. Ils étaient 32% à avoir essayé au moins une fois les cigarettes classiques en 2019. Bien que les garçons soient plus susceptibles d’essayer ou d’utiliser des cigarettes électroniques, les chercheurs ont constaté que les taux augmentaient plus rapidement chez les filles. En juillet 2022, l’organisation Action on Smoking and Health (ASH UK) avait publié les résultats d’une étude conduite annuellement auprès des jeunes de 11 à 17 ans[2]. L’organisation s’alertait de l’augmentation du vapotage régulier chez les adolescents, qui est passé de 4 % en 2020 à 7% en 2022.

Les principales raisons invoquées par les adolescents concernant l’initiation aux cigarettes électroniques sont la curiosité (66 %) et le fait que leurs amis vapotent (29 %). Seuls 3 % ont déclaré que c’était pour arrêter de fumer. La proportion de ceux qui ont déclaré n’avoir jamais consommé de tabac, lorsqu’ils ont essayé les cigarettes électroniques pour la première fois, est passée de 32 % en 2015 à 68 % en 2019.

Le directeur général du TFRI, le professeur Luke Clancy, a expliqué : « Nous avons constaté une utilisation croissante des cigarettes électroniques chez les adolescents irlandais et c’est une tendance qui se dessine ailleurs dans le monde. On a l’impression que le vapotage est une meilleure alternative au tabagisme, mais nos recherches montrent que cela ne s’applique pas aux adolescents qui n’ont généralement pas essayé les cigarettes traditionnelles avant les cigarettes électroniques. Cela indique que, pour les adolescents, le vapotage est une porte d’entrée dans la dépendance à la nicotine, plutôt qu’un moyen pour en sortir. »

Les adolescents sont plus susceptibles de fumer/vapoter si leurs parents fument

Les études ont depuis longtemps montré la corrélation entre le tabagisme des parents et la probabilité plus élevée des enfants de commencer eux aussi à fumer[3]. Selon cette étude irlandaise, le fait d’avoir des parents qui fument est également un facteur d’initiation au vapotage. Les adolescents dont les parents fumaient étaient environ 55 % plus susceptibles d’essayer les cigarettes électroniques et environ 51 % plus susceptibles de commencer à fumer que les autres jeunes.

Selon l’une des chercheuses, Salome Sunday, « L’environnement proche, notamment les parents et les pairs, les amis influent dans la décision des adolescents d’essayer les différents produits de la nicotine et il est important d’agir à ce sujet car ce sont des facteurs évitables. » Elle ajoute que les gouvernements ont aussi un rôle à jouer en adoptant des législations protectrices à l’égard des enfants et des jeunes à l’égard de l’ensemble des produits à la nicotine. Les mesures éprouvées de la lutte antitabac doivent être transposées aux produits du vapotage.

Mots-clés : Irlande, vapotage, cigarette électronique, adolescents, dépendance, nicotine, influence

©Génération Sans Tabac

AE


[1] Communiqué de presse, Teenagers more likely to vape if their parents smoke, European lung foundation, publié le 3 septembre 2022, consulté le 6 septembre 2022

[2] Fears of growth in children vaping disposables backed up by new national survey, ASH UK, publié le 7 juillet 2022, consulté le 29 août 2022.

[3] Tabagisme : Les adolescents imitent leurs parents, Santé magazine, publié le 4 septembre 2022, consulté le 6 septembre 2022

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 6 septembre 2022