Lobby

ministres-lobby-industrie-du-tabac-nouvelle-zélande

France : l’industrie du tabac a déclaré plus de 800 000€ en lobby en 2023

Selon les données publiées début juillet par le ministère de la santé, l’industrie du tabac a déclaré 805 992,55€ de dépenses relatives à des activités d’influence ou de représentation d’intérêts, soit 13% de plus par rapport à 2022. En tête, le fabricant British American Tobacco qui a dépensé près de 200 000€ en faisant appel aux sociétés Forward Partners, A.M.C et Ernst and Young Conseil (EY) et en rémunération en interne de lobbyistes. Le cabinet EY conseille également le concurrent Philip Morris.

tabac-chauffé

Tabac chauffé : un document interne révèle l’offensive de Philip Morris au Japon

Une analyse de plusieurs documents internes de Philip Morris Japan (PMJ) par l’organisme de surveillance STOP révèle un vaste plan de commercialisation du dispositif de tabac chauffé IQOS qui semble viser à attirer une clientèle plus large que celle des fumeurs actuels. Le Japon est un marché clé pour PMI, puisqu’il s’agit du marché de lancement de l’IQOS et que la consommation de produits du tabac chauffés y est la plus élevée au monde.

Royaume-Uni : des services de sevrage tabagique approchés par Philip Morris

Action on Smoking and Health (ASH) a révélé qu’au moins deux services de santé travaillant pour l’aide à l’arrêt du tabac, dont le National Health Service, en Angleterre ont été contactés par la Global Action to End Smoking (GA) –financée par Philip Morris International- pour recevoir des financements.

Nigeria

La loi sur le contrôle du tabac au Nigeria reste majoritairement inappliquée

Neuf ans après l’adoption de la Loi nationale sur le contrôle du tabac au Nigeria, l’application reste largement insuffisante en raison de l’ingérence de l’industrie du tabac. Le tabagisme persiste dans les lieux publics et l’industrie du tabac continue de cibler directement les jeunes, exposant des millions de Nigérians à des dangers évitables.

revues-médicales-industrie-du-tabac

L’industrie du tabac et du vapotage biaise des études pour favoriser ses intérêts commerciaux

Un papier publié dans la revue Tobacco Control par des universitaires états-uniens montre comment les études sur le vapotage, financées par l’industrie du tabac et de la nicotine, présentent des défauts méthodologiques entraînant des conclusions trompeuses soutenant les objectifs commerciaux de l’industrie. Ils rappellent que les études financées par l’industrie du tabac et de la nicotine doivent être examinées par des experts en la matière n’ayant aucun lien avec cette industrie.

Lobby-tabac-europe

50 associations dénoncent la perméabilité de l’UE face aux lobby tabac

À l’approche des élections européenne, une cinquantaine d’ONG françaises et européennes, actrices dans la lutte contre le tabagisme, appellent dans une tribune, les institutions européennes à se saisir rapidement de la question de la lutte contre le tabagisme en Europe. Les acteurs antitabac pointent également les faiblesses de la Commission européenne face au lobby du tabac et son retard dans la publication de deux directives essentielles pour parvenir à une Génération sans tabac d’ici 2040.

Roland-Garros

Invitation à Roland-Garros : Philip Morris essaye de séduire les journalistes

Cette invitation par le cigarettier arrive à un moment crucial pour le cigarettier et l’industrie du tabac dans son ensemble. En effet, quelques jours auparavant, une mission d’évaluation parlementaire a rendu ses conclusions sur la fiscalité comportementale dans le domaine de la santé (tabac, l’alcool, les boissons sucrées ou édulcorée), appelant les pouvoirs publics à remettre en place une trajectoire fiscale, avec pour recommandation l’instauration d’un paquet de cigarettes à 25 euros d’ici 2040, ou encore un alignement strict de la fiscalité du tabac à chauffer sur celle des cigarettes manufacturées.