Arrêt du tabac

lycéens-collégiens-fumeurs-france

France : les collégiens et lycéens fument de moins en moins

Une enquête publiée ce jeudi 25 janvier montre que les élèves scolarisés dans les établissements relevant du ministère de l’Education nationale sont de moins en moins nombreux à expérimenter et consommer du tabac. 8,2% des élèves de terminale ont déclaré être des fumeurs quotidiens en 2022 contre 21,5% en 2018. Des résultats très encourageants qui rendent envisageable une génération sans tabac d’ici 2032

cytisine-sevrage-tabagique

Confirmation de l’efficacité de la cytisine dans le sevrage tabagique

Une récente méta-analyse indique que, dans le cadre d’un sevrage tabagique, la cytisine pourrait se révéler plus de deux fois plus efficace qu’un placebo, légèrement plus efficace que les traitements nicotiniques de substitution et aussi efficace que la varénicline. Cette reconnaissance devrait faciliter l’intégration de la cytisine dans les protocoles thérapeutiques.

Tunisie-université-sans-tabac

Des universités entièrement sans tabac en Tunisie

Depuis le 2 janvier 2024, il est interdit de fumer dans tous les locaux des établissements universitaires de Tunisie. Plusieurs actions d’aide au sevrage tabagique et de sensibilisation accompagnent cette interdiction. Cette mesure rappelle l’importance de préserver du tabagisme, actif comme passif, les jeunes et les lieux d’enseignement.

Indonésie-hausse-taxes-tabac

L’Indonésie peine à offrir des services d’aide à l’arrêt à ses fumeurs

Selon la dernière enquête mondiale sur le tabagisme chez les adultes en Indonésie, 63 % des 70,2 millions de fumeurs indonésiens avaient l’intention d’arrêter de fumer ou envisageaient de le faire. Malgré cette forte motivation, les services de sevrage tabagique existants dans le pays ne parviennent pas à soutenir efficacement ces personnes.

mois-sans-tabac-2020

Mois sans tabac : un défi collectif pour arrêter de fumer

Santé Publique France et le ministère de la Santé et de la Prévention invitent les fumeurs à se joindre à l’édition 2023 du Mois sans tabac dans l’objectif d’arrêter de fumer. Cette opération de marketing social, reconduite depuis 2016, est considérée par l’OCDE comme étant l’une des plus coûts-efficaces.