Actualités

Tunisie-tabagisme-hommes

Tunisie : le tabagisme touche surtout les hommes et les moins instruits

Les résultats de la dernière enquête MICS montrent une relative stabilité du tabagisme en Tunisie, qui concerne un homme sur deux et reste chez eux à un niveau très élevé. La prévalence tabagique baisse chez les hommes de 15-19 ans ainsi qu’en milieu rural, et augmente en milieu urbain. Cette persistance d’un tabagisme important plaide pour le renforcement des mesures antitabac.

L’enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS) est un programme international d‘enquêtes élaboré par l’UNICEF. La Tunisie a déjà connu cinq vagues de cette enquête depuis 2000, la dernière en 2023.

La MICS Tunisie 2023 s’appuie sur un échantillon de 11 000 ménages, dont deux tiers en milieu urbain et un tiers en milieu rural[1]. Elle porte sur plusieurs indicateurs de santé, qui englobent la santé maternelle, la santé infantile, l’éducation, l’eau potable et la couverture sociale. Un de ses volets est consacré à la consommation de tabac et d’alcool.

Réalisée par l’Institut National de la Statistique (INS) et coordonnée par le Ministère de l’Economie et de la Planification (MEP), la MICS Tunisie 2023 a bénéficié de l’appui technique et financier de l’UNICEF, et de contributions de l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) et de la Banque Allemande de Développement (KfW).

Un tabagisme important et surtout masculin

Le tabagisme apparaît relativement stable mais accuse une très légère augmentation en Tunisie depuis l’enquête MICS de 2018. Il est surtout présent chez les hommes, à un niveau important. Selon cette enquête, la prévalence tabagique se situe à 49,8 % en 2023 contre 49,4 % en 2018 chez les hommes, et à 1,9 % en 2023 contre 1,7 % en 2018 chez les femmes. La prévalence tabagique progresse nettement chez les hommes de 20-24 ans (49,9 % en 2023, contre 44 % en 2018) et de 35-39 ans (58,9 % en 2023, contre 47,5 % en 2018), alors qu’elle est en baisse chez ceux de 15-19 ans (16,5 % en 2023, contre 22,4 % en 2018).

Ce tabagisme se concentre notamment en milieu urbain : 52,3 % des hommes fumeurs (50,4 % en 2018) résident en milieu urbain et 44,8 % (47,3 % en 2018) en milieu rural, tandis que 2,8 % des femmes fumeuses (2,3 % en 2018) vivent en milieu urbain et qu’en milieu rural cette consommation paraît exceptionnelle, voire inexistante, et inférieure à 0,5%.

Le niveau socio-éducatif joue dans deux sens différents. Chez les hommes, la prévalence tabagique est plus forte lorsque le niveau d’éducation est faible. On enregistre une prévalence en baisse, passant de 59,4 % en 2018 à 56,5 % en 2023, chez les hommes ayant un niveau d’étude primaire, et de 60,1% en 2018 à 50,4 % en 2023 chez les hommes non-scolarisés. Elle progresse en revanche chez les hommes diplômés de l’enseignement supérieur, augmentant de 41,4% en 2018 à 44,4% en 2023. Les ménages les plus riches affichent des prévalences un peu plus élevées (48,3 % chez les hommes et 4,1 % chez les femmes) que les plus modestes (46,2 % chez les hommes, 0,3 % chez les femmes).

Une forte mortalité imputable au tabagisme

La prévalence tabagique se maintient à un niveau particulièrement élevé chez les hommes tunisiens, ce qui place la Tunisie en tête des pays maghrébins en matière de tabagisme. Le poids du tabagisme en Tunisie y est estimé à 20 % de la mortalité globale.

La cheffe du gouvernement et neuf ministres avaient signé, à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac en mai 2023, une charte visant à renforcer la lutte antitabac[2]. Cette charte devait notamment relancer la mise en œuvre des mesures préconisées par la Convention-cadre pour la lutte antitabac de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Les résultats de cette dernière enquête en soulignent les enjeux[3].

Mots-clés : Tunisie, enquête, UNICEF, prévalence tabagique, tabagisme

©Génération Sans Tabac

MF


[1] Situation de la mère et de l’enfant, Enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS) Tunisie 2023, 24 p.

[2] OMS-Région Méditerranée orientale, Réunion du groupe ministériel pour la lutte antitabac en Tunisie, consulté le 22 février 2024.

[3] Ben Yahia M, Tunisie : Tabac, la malédiction masculine, Réalités Online, publié le 14 février 2024, consulté le 22 février 2024.

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 28 février 2024