Actualités

Tabagisme et grossesse : de l’importance de l’accompagnement

Dans le cadre du mois sans tabac, un autre sujet revient au cœur du débat : la nécessité pour une femme enceinte d’arrêter de fumer pendant sa grossesse et de se faire accompagner pour cela.

Depuis plusieurs décennies maintenant, les conséquences de la consommation de tabac, pour la femme enceinte et pour l’enfant à naître, font l’objet de campagnes de sensibilisation et d’avertissements sanitaires. Mais comment aider une femme enceinte à lutter contre son addiction ? Quelles mesures sont mises en place pour accompagner les femmes enceintes ou les futures femmes enceintes dans le sevrage tabagique ?

Des risques pour la femme enceinte et pour le bébé [1]

Pour la femme enceinte, fumer engendre une diminution des capacités respiratoires, augmente les risques d’asthme et de BPCO (Broncho pneumopathie chronique obstructive) et favorise les risques de certains cancers et d’AVC. Le tabac entraine également une diminution de la sécrétion d’œstrogènes et une accélération de la destruction de ces hormones, ce qui a souvent une incidence négative sur l’utérus, les seins et le développement du fœtus. Par ailleurs, les risques de fausse couche et de grossesses extra-utérines sont plus nombreux et la probabilité qu’une fécondation in vitro aboutisse à une grossesse allant à son terme est de moins de 5 % pour une fumeuse de 10 cigarettes par jour. Les principaux risques pour le fœtus sont un retard de croissance intra utérin, un risque majoré de mort in utéro ou encore un risque plus grand de malformations (tel que le bec de lièvre).

Pour plus d’informations, rendez-vous sur Grossesse sans Tabac

Un accueil au CHOR pour accompagner et aider les futurs parents

Instaurer avec la femme enceinte un dialogue autour de la nécessité d’arrêter de fumer est donc absolument nécessaire. Il faut que la femme, enceinte ou avec le désir de procréer, puisse parler de son addiction avec les professionnels de santé pour être prise en charge et accompagnée de la meilleure des façons. C’est ce qui a été mis en place au CHOR de Saint Paul à La Réunion [2]. En effet, des consultations sont ouverteauds depuis plus d’un an et chaque lundi un dispositif d’accueil est mis en place au sein de l’hôpital. Les parents sont reçus par des professionnels de santé, comme des sages-femmes, qui les écoutent et les orientent. En effet, si la femme enceinte est au cœur du sujet, le co-parent a également un rôle important et doit aussi être sensibilisé à ces questions, notamment aux tabagismes passif et ultra-passif.

©Génération Sans Tabac


[1] Grossesse sans tabac, Les risques du tabagisme, www.grossessesanstabac.fr (consulté le 18 novembre 2020).

[2] L’info.re, Tabagisme : Un dispositif d’accueil des futurs parents au CHOR, www.linfo.re (le 16 novembre 2020, mise à jour le 17 novembre 2020, consulté le 18 novembre 2020).

 DNF – Pour un Monde ZeroTabac |

Publié le 20 novembre 2020