Actualités

soldats ukrainiens

Le Royaume-Uni distribue des cigarettes gratuites aux soldats ukrainiens

Un accord entre le Royaume-Uni et l’Ukraine permettrait d’importer en duty free du tabac, offert aux soldats ukrainiens venus s’entraîner outre-Manche, selon un article paru dans le Telegraph. Justifiée par les autorités par un souci de maintenir le moral des troupes ukrainiennes, une telle décision s’oppose toutefois à des principes élémentaires de santé publique, et semble paradoxale au regard de la participation des cigarettiers à l’effort de guerre russe.

L’accord a été conclu entre Ben Wallace le secrétaire à la Défense du Royaume-Uni, et Oleksii Reznikov, son homologue ukrainien, peu de temps après l’arrivée des premiers soldats ukrainiens, venus s’entraîner outre-Manche. Cet accord, seulement révélé lors des discussions autour du projet de loi interdisant la vente de produits du tabac aux personnes nées à partir de 2009, ferait suite à des plaintes de la part de soldats ukrainiens, considérant le prix des cigarettes trop élevé au Royaume-Uni. En effet, le prix d’un paquet de cigarettes coûte près de deux euros en Ukraine, contre plus de 18 euros au Royaume-Uni[1].

Une distribution de tabac, de cigarettes électroniques et de sachets de nicotine aux soldats ukrainiens

Les cigarettes ont ainsi été offertes par l’une des compagnies internationales de tabac, restée anonyme, et distribuées aux soldats dans le cadre de leur ration. D’autres produits de la nicotine ont également été distribués, comme des sachets de nicotine ou des cigarettes électroniques. Selon les sources disponibles, l’ensemble de ces produits ont uniquement été offerts aux soldats fumeurs, et accompagnés d’une information sur les risques liés à la consommation de tabac. Comme le souligne le Telegraph, une source proche du dossier aurait affirmé que le tabagisme « constitue une menace plus faible pour ces courageux soldats que de lutter contre l’invasion illégale de leur pays par Poutine ». Toutefois, une telle affirmation sous-estime les conséquences sanitaires du tabagisme, qui provoque le décès prématuré d’un consommateur sur deux. En réalité, la facilitation de l’accès au tabagisme augmente considérablement les dangers auprès d’individus déjà fortement exposés à un risque vital immédiat.

Des opérations similaires déjà observées en direction des soldats ukrainiens

En 2022, un député ukrainien avait révélé que Philip Morris avait fait un don de 500 000 paquets de cigarettes à l’armée ukrainienne, dans un pays où le tabagisme entraîne la mort de près de 130 000 personnes par an. De telles opérations de communication ont pour objectif de faire une publicité indirecte pour le fabricant, mais également de diffuser et normaliser l’épidémie tabagique. Ces distributions de cigarettes s’opposent par ailleurs aux politiques volontaristes de l’Ukraine en matière de lutte contre le tabagisme, et notamment en matière de politique fiscale. Ainsi, depuis la ratification par l’Ukraine de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, les pouvoirs publics ont multiplié par 27 le prix du paquet de tabac en dix ans, multipliant dans le même temps les recettes fiscales liées au tabac par 12, tout en réduisant de 40% le nombre de fumeurs. Cette politique fiscale a été reconduite à partir de 2017, instaurant des hausses de 20% du prix du paquet jusqu’en 2025.

Les cigarettiers financent l’effort de guerre contre l’Ukraine

En parallèle de ces opérations de communication de la part des fabricants, les multinationales de tabac ont une activité économique particulièrement soutenue en Russie depuis l’invasion de l’Ukraine. Selon un rapport paru en 2022, les fabricants Philip Morris International (PMI) et Japan Tobacco International (JTI) étaient à cette date les deux premières entreprises parmi les vingt multinationales générant le plus de profit en Russie. En 2022, les deux compagnies ont respectivement engrangé 7,9 et 7,4 milliards de dollars dans ce pays. Pour les auteurs du rapport, la décision de maintenir leur activité en Russie s’explique par la forte prévalence tabagique observée dans le pays, et contribue à financer l’effort de guerre contre l’Ukraine.

Mots-clés : Traité plastique, INC4, pollution, plastique, environnement, filtre, RSE

©Génération Sans Tabac

FT


[1] Telegraph, MoD hands out free cigarettes to Ukrainian troops, 21/04/2024, (consulté le 23/04/2024)

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 25 avril 2024