Actualités

Juul-Dockrell-royaume-uni

Royaume-Uni : Le responsable du programme antitabac aurait favorisé l’arrivée de Juul dans le pays

Une enquête du média britannique The Examination et du Times dévoile comment Martin Dockrell, responsable du programme de lutte antitabac au Royaume-Uni, aurait conseillé en 2017 le fabricant de vapotage JUUL pour commercialiser efficacement son produit dans le pays. Des médecins et des experts en santé publique ont déclaré que l’approche du Royaume-Uni consistant à promouvoir le vapotage comme une alternative plus sûre au tabagisme, une position que M. Dockrell a contribué à façonner, a conduit à une montée en flèche du vapotage chez les adolescents britanniques.

Martin Dockrell a eu un dîner privé avec Adam Bowen, cofondateur de Juul, et deux autres représentants de l’entreprise lors d’une conférence sur la nicotine à Varsovie, en Pologne, en juin 2017.

Dockrell, un allié de taille dans l’implantation de JUUL au Royaume-Uni

Public Health England (PHE) n’a pas gardé de trace de ce dîner, mais des détails sont apparus dans les documents internes publiés dans le cadre d’un règlement de plusieurs millions de dollars aux États-Unis concernant des allégations de marketing auprès des jeunes[1]. Dans des courriels internes, un cadre de JUUL a indiqué à ses collègues que M. Dockrell  avait été « très, très favorable au lancement de JUUL au Royaume-Uni et dans l’UE » et avait offert des conseils sur la réglementation du marché britannique.

Dockrell aurait dit à JUUL que l’organisme britannique de réglementation des médicaments et le PHE seraient favorables au lancement de l’entreprise au Royaume-Uni, car « ils veulent voir un produit alternatif attrayant fabriqué par un fabricant de tabac moins puissant –autre que les 4 majors-, selon les courriels de JUUL. En effet, Juul, en 2017, n’était pas alors détenu par une société de tabac. Altria, la société mère de Philip Morris USA, a en revanche investi dans cette entreprise par la suite.

Les documents internes indiquent que les avantages et des inconvénients des différentes voies d’accès au marché ont été discutés pendant le dîner, y compris la réglementation en tant que médicament et le lancement en tant que « nouveau produit du tabac », ce qui signifierait qu’une « approbation préalable » ne serait pas nécessaire.

D’autres courriels montrent que Dockrell et des représentants de JUUL se sont rencontrés à plusieurs occasions après ce dîner. Dockrell a été décrit comme « l’homme de terrain pour la lutte antitabac au PHE et fortement en faveur de la cigarette électronique » dans un document de 2018 intitulé « cartographie des parties prenantes ». Dockrell et Arnott figuraient également dans une colonne « d’alliés actuels » dans un document sur la politique et les affaires gouvernementales de JUUL daté du 20 mars 2019. Le même document énumère les « opposants actuels », dont le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé.

Un changement récent de paradigme au Royaume-Uni

Après avoir longtemps intégré le vapotage dans sa lutte contre le tabagisme, le Royaume-Uni souhaite désormais renforcer la règlementation autour de ces produits. Le gouvernement britannique a présenté début 2024 un ensemble de mesures pour parvenir prochainement à une génération sans tabac[2] et réduire drastiquement la consommation de vapotage des plus jeunes. Le nouveau plan d’action propose l’interdiction prochaine des dispositifs jetables (puffs), la mise en place d’un emballage neutre et l’interdiction des étals pour ces produits, ainsi qu’une interdiction de certains arômes attractifs. Enfin une augmentation significative de la taxation de ces produits est intégrée à cet arsenal de dispositions[3].

©Génération Sans Tabac

AE


[1] Génération sans tabac, États-Unis : des universités rendent accessibles des documents internes du fabricant JUUL, publié le 19 février 2024, consulté le 26 mars 2024

[2] Génération sans tabac, Le Royaume-Uni présente son plan pour atteindre une génération sans tabac, publié le 1 février 2024, consulté le 26 mars 2024

[3] Génération sans tabac, Le Royaume-Uni prévoit d’augmenter la taxation des cigarettes électroniques et du tabac, publié le 11 mars 2024, consulté le 26 mars 2024


Comité national contre le tabagisme |

Publié le 28 mars 2024