Actualités

confiserie-vapotage-quebec-mineurs-arômes

Royaume-Uni : des fabricants de puffs anticipent les règlementations en retirant leurs arômes attractifs

Elfbar, la principale marque de cigarettes électroniques du Royaume-Uni, et Lost Mary, sa filiale, ont annoncé qu’elles abandonnaient les arômes rappelant les confiseries, jugés attrayants pour les enfants. Elfbar a aussi demandé la mise en place d’un nouveau régime d’autorisation similaire à celui qui s’applique aux cigarettes et à l’alcool. British American Tobacco s’est engagé sur une voie similaire[1].

Cette annonce fait suite à la consultation émise par le gouvernement britannique sur les mesures proposées pour protéger les générations futures des risques du tabagisme, en créant la première génération sans tabac. Cette consultation pose également des questions sur les propositions visant à limiter le vapotage chez les jeunes et à garantir l’application de la loi. Le Premier ministre britannique, Rishi Sunak, a proposé d’instaurer des taxes supplémentaires sur les produits du vapotage, de limiter les arômes et d’interdire les dispositifs jetables.

Une décision qui confirme que les arômes sont destinés aux jeunes

Le porte-parole d’Elfbar a déclaré que l’interdiction des arômes attractifs réduirait l’accès des enfants aux cigarettes électroniques.  Selon NielsenIQ, ces deux marques représentent à elles seules plus de la moitié des dispositifs électroniques jetables vendues au Royaume-Uni. Elfbar a déjà mis fin à la vente au Royaume-Uni des saveurs Bubble Gum et Cotton Candy, et a rebaptisé certaines marques comme Gummy Bear « Gami », selon la BBC.

La société mère de Vuse, British American Tobacco (BAT), a lancé une campagne médiatique similaire en début de semaine, appelant à une réglementation accrue de l’industrie du vapotage avant la clôture de la consultation gouvernementale le 6 décembre. Elle affirme que les cigarettes électroniques aromatisées à des saveurs de desserts et de boissons non alcoolisées devraient être interdites. Le porte-parole de BAT UK a déclaré « Nous pensons que les mineurs ne devraient jamais consommer ces produits, c’est pourquoi nous voulons que les arômes de confiserie, de desserts et de boissons gazeuses soient interdits ».[2]

Ces déclarations de représentants des industriels confirment les alertes d’experts en santé publique et ce que de nombreuses études scientifiques ont établi à savoir que le marketing autour des puffs est principalement porté par la disponibilité des arômes et est destiné à recruter de jeunes consommateurs. Les arômes fruités et sucrés facilitent en effet l’initiation des jeunes aux produits de la nicotine.  Les produits comme les puffs qui insistent sur leur dimension récréative ont un rôle central dans la normalisation de la nicotine.

Une opportunité pour se présenter comme des acteurs « responsables »

Si Elfbar veut se présenter comme un acteur responsable aux yeux des décideurs politique, la marque s’oppose cependant à l’introduction d’une nouvelle taxe sur les produits de vapotage indiquant que cette dernière pénaliserait les consommateurs actuels.

Hazel Cheeseman, directrice générale adjointe d’Action on Smoking and Health (ASH), a déclaré qu’une taxe additionnelle sur les cigarettes électroniques est nécessaire pour mieux contrôler le marché et notamment lutter contre les marchés parallèles.

De la même manière, British American Tobacco communique dans divers pays sur son engagement en matière de prévention du tabagisme et du vapotage chez les jeunes. Les déclarations du fabricant demeurent cependant mises à mal par les faits relevés : de nombreuses campagnes marketing à grande échelle sont en effet déployées par le fabricant en faveur de ses nouveaux produits. Or ces campagnes ciblent très directement les adolescents. En 2021, BAT a ainsi lancé une campagne marketing d’un milliard de livres sterling au Royaume-Uni. La campagne s’est tout particulièrement concentrée sur les réseaux sociaux dont TikTok et le parrainage d’événements promotionnels de ses nouveaux produits. En France, le cigarettier a également déployé une campagne publicitaire de grande ampleur sur les lieux de vente et en ligne pour faire la promotion de ses nouveaux produits (vapotage et sachets de nicotine).

Mots-clés : Elfbar, Vuse, British American Tobacco, arômes, marketing, adolescents, réglementation, Royaume-Uni, puffs, vapotage

©Génération Sans Tabac

AE


[1] Ben King, Elfbar: Top vape firm drops sweet flavours over appeal to kids, BBC, publié le 1er décembre 2023, consulté le 4 décembre 2023

[2] Matt Jackson, UK’s leading vape brand pledges to drop flavours that ‘appeal to children’, Express, publié le30 novembre 2023, consulté le 4 décembre 2023

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 9 décembre 2023