Actualités

vape-jouet-pays-de-galles

Pays de Galles : des cigarettes électroniques illégales vendues dans des magasins de jouets

Trading Standards Wales[1] a déclaré avoir confisqué plus de 140 000 dispositifs électroniques de vapotage au cours des derniers mois, vendus dans des magasins de jouets à travers le pays ou des magasins ambulants de vapotage. Ces produits, qui échappent aux restrictions britanniques, peuvent avoir des taux de nicotine beaucoup plus élevés que ceux autorisés (20mg/ml) et des réservoirs de e-liquides plus importants (au de-là de 2ml ou environ 700 bouffées)[2].

Les produits concernés sont principalement des dispositifs jetables (puffs). À partir du 1er avril 2025, le gouvernement du Pays de Galles prévoit d’interdire ces produits en raison de leur impact significatif sur l’environnement et dans un souci de protection des jeunes générations.

Des produits présentés comme des jouets

Certains de ces dispositifs de vapotage ont la forme d’un jouet (peluche) ou d’une boisson. L’emballage extérieur indique que le produit ne contient pas de nicotine mais lorsque l’emballage extérieur est retiré, on trouve à l’intérieur une vapoteuse jetable contenant 2 % de nicotine et jusqu’à 7000 bouffées.

En effet, avec l’arrivée des cigarettes électroniques jetables, l’apparence des dispositifs de vapotage s’est rapidement transformée passant de designs discrets à des produits excentriques, colorés ressemblant à des jouets, notamment des bouteilles de soda, des cônes de glace, des peluches ou encore des personnages de dessins animés. Un article publié dans la revue Tobacco Control avait démontré que les cigarettes électroniques qui ressemblent à des jouets, des bonbons ou d’autres produits consommables peuvent donner l’impression que les produits ne sont pas dangereux et peuvent donc inciter les jeunes à les expérimenter.

Ce type de produit est largement disponible sur Internet où de nombreux sites français en vendent. Ces produits sont vendus de manière illégale car ils contiennent des taux de nicotine supérieurs à ceux autorisés en France et dans l’UE (3%). En outre leurs capacités de liquides sont supérieures au plafond autorisé (jusqu’à 18ml). Enfin ils sont vendus sans aucun contrôle de l’âge.

vape-jouets

Des produits facilement accessibles pour les jeunes adolescents

Une enquête[3] a été menée auprès de plus de 12 000 collégiens et lycéens au Pays de Galles, entre septembre et décembre 2023. Il s’agit de la plus importante de ce type au Royaume-Uni sur ce sujet. Elle révèle que plus de la moitié (55 %) des adolescents qui vapotent utilisent des produits non autorisés à la vente. Plus de neuf vapoteurs sur 10 (92%) ont déclaré utiliser un produit contenant de la nicotine. L’étude a également montré que près de la moitié (45 %) des enfants qui vapotent déclarent qu’ils ne peuvent pas passer toute la journée à l’école sans le faire ; « cela montre un niveau de dépendance que nous ne soupçonnions pas », a déclaré Suzanne Cass, directrice générale d’ASH Wales.

Plus de 4 élèves sur 10 (42 %) des collégiens déclarent qu’il est facile de se procurer des vapes et plus de la moitié des élèves (57 %) déclarent que le vapotage est courant dans leur groupe d’âge. 7 % des collégiens sont actuellement des vapoteurs (37% d’entre eux sont vapo-fumeurs). 13 % des adolescents de première et terminale (31% d’entre eux sont vapo-fumeurs).

Le gouvernement du Pays de Galles travaille avec les autres gouvernements britanniques pour lutter contre le vapotage chez les jeunes et réduire l’attrait, la disponibilité et l’accessibilité des produits du vapotage pour les adolescents grâce au projet de loi sur le tabac et les vapes (Tobacco and Vapes Bill). Ce projet de loi permettra au Pays de Galles et aux autres nations de réglementer les arômes et les contenus des vapes, leur emballage et limiter leur visibilité sur les lieux de vente (display-ban), afin d’empêcher qu’ils soient promus auprès des jeunes.

©Génération Sans Tabac

AE


[1] Ces organismes assurent l’application de la législation nationale et régionale en matière de protection des consommateurs

[2] Will Fyfe, Illegal vapes sold to children in toy shops, BBC News, publié le 15 mai 2024, consulté le 16 mai 2024

[3] Communiqué, NEW SURVEY REVEALS THOUSANDS OF CHILD VAPERS NOW DEPENDENT ON UNTESTED PRODUCTS, ASH Wales, publié le 15 mai 2024, consulté le 16 mai 2024

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 20 mai 2024