Actualités

Etude : l’exposition au tabagisme passif pendant l’enfance est associée à un risque d’obésité

Dans une nouvelle étude publiée dans Annals of Medicine, des chercheurs montrent que l’exposition des enfants et adolescents au tabagisme passif est associée à un risque majoré de surpoids et d’obésité tout au long de la vie[1].

Une collecte de données sur trois décennies

Cette étude analyse les données provenant de deux études longitudinales conduites en Finlande. La première a concernés 2303 enfants, garçons et filles âgés de 3 à 18 ans, suivis entre 1980 et 2011/12. La seconde a été menée sur 632 enfants âgés de 7 mois suivis de 1989 à 2009/10, avec des collectes régulières de données. Pour les deux études, le statut tabagique des parents a été renseigné afin de déterminer l’exposition possible au tabagisme passif fœtal pendant la grossesse et parental pendant l’enfance.

L’exposition au tabagisme passif dans l’enfance est un facteur de risques d’obésité

Lors de chaque suivi, le poids, la taille et le tour de taille des enfants ont été mesurés. Ces données ont été pondérées pour l’âge, le sexe, le statut socio-économique, le poids à la naissance, l’âge des parents, la diète et l’activité physique. En tenant compte de ces covariables, ces études montrent que le risque de surpoids, d’obésité et d’obésité centrale était plus élevé chez les enfants dont au moins un des deux parents fumait, par rapport à ceux ayant des parents non-fumeurs. Cette association entre exposition au tabagisme passif dans l’enfance et obésité est observée au cours de la vie.

La prévention de la consommation de tabac au service de la lutte contre l’obésité

Le tabagisme étant l’une des multiples causes de l’obésité, les chercheurs soulignent qu’une prévention de sa consommation permettrait de participer de lutter contre ce récent fléau sanitaire. Selon l’Organisation mondiale de la santé, l’obésité a presque triplé dans le monde depuis 1975. En 2016, 39% des adultes de plus de 18 ans étaient comptabilisés comme étant en surpoids, soit 1,9 milliards de personnes, ainsi que 38 millions d’enfants de moins de cinq ans[2].

Mots clés : Obésité, Tabagisme passif

©Génération Sans Tabac


[1] Johanna M. Jaakkola, Suvi P. Rovio, Katja Pahkala, Jorma Viikari, Tapani Rönnemaa, Antti Jula, Harri Niinikoski, Juha Mykkänen, Markus Juonala, Nina Hutri-Kähönen, Mika Kähönen, Terho Lehtimäki & Olli T. Raitakari (2020) Childhood exposure to parental smoking and life-course overweight and central obesity, Annals of Medicine, DOI: 10.1080/07853890.2020.1853215

[2] Obésité et surpoids, Organisation mondiale de la Santé (OMS), août 2020, consulté le 15/12/2020

Comité National Contre le Tabagisme |

Publié le 16 décembre 2020