Actualités

new-york-programme-lutte-antitabac

New-York : succès du programme de lutte antitabac avec une réduction du tabagisme chez les jeunes

En 2020, l’état de New York a franchi deux étapes importantes dans la lutte antitabac : la consommation chez les lycéens a diminué quelle que soit la catégorie de produits du tabac et de nicotine concernée, et le taux de fumeurs chez les jeunes a atteint un niveau historiquement bas :  moins de 3 % des lycéens fument des cigarettes manufacturées.

Après une augmentation de la consommation globale des produits du tabac et de la nicotine chez les jeunes entre 2014 et 2018, de nouvelles données de la NY-Youth Tobacco Survey indiquent que la consommation régulière chez les lycéens a diminué pour toutes les catégories de produits, passant de 30,6 % à 25,6 % entre 2018 et 2020. L’utilisation régulière de la cigarette électronique a également baissé chez les lycéens, mais reste à un niveau élevée passant de 27,5% en 2018 à 22,5% en 2020.  En 2020, 2,4% des lycéens consommaient régulièrement des cigarettes manufacturées contre 27,1 % en 2000, soit une réduction de 91%[1].

Des mesures ciblées en direction des adolescents et jeunes adultes

En 2019, l’état de New York a relevé l’âge minimum requis du client de 18 à 21 ans pour qu’un vendeur puisse lui vendre un produit du tabac ou de vapotage. Une telle mesure, qui est bien appliquée, rend plus difficile l’accès aux produits du tabac pour les jeunes[2]. En corollaire, cela rend plus difficile l’entrée dans le tabagisme à un moment où le cerveau des adolescents et jeunes adultes peut être particulièrement vulnérable aux effets de la nicotine. Cette législation est également susceptible de contrer des pratiques de contournement qui existent parfois avec les jeunes adultes qui achètent les produits du tabac pour les mineurs.

L’état de New-York a également mis fin à la vente de tabac dans les pharmacies et supprimé l’utilisation de coupons et autres offres promotionnelles sur les prix qui rendaient le vapotage et les produits du tabac plus abordables pour les jeunes. En 2020, New-York a enfin interdit la vente en ligne de produits de vapotage et la vente des liquides aromatisés[3], une interdiction déjà en en vigueur pour les cigarettes manufacturées depuis 2003.

Pour aider les jeunes à arrêter de vapoter, en 2020, le ministère de la Santé s’est associé à Truth Initiative pour son programme de prévention digital, « This is Quitting »[4]. Ce programme d’échange de SMS gratuit et anonyme a été créé avec la contribution d’adolescents, d’étudiants et de jeunes adultes qui ont tenté ou réussi à arrêter de vapoter. Adapté à des groupes d’âge spécifiques (13-17 et 18-24 ans), il vise à diffuser des recommandations d’arrêt, adaptées à l’âge. Les jeunes de l’État de New York peuvent envoyer un SMS « DropTheVape » au numéro 88709 pour accéder au programme. Ce dernier oriente également les utilisateurs vers une ligne téléphonique : la New York State Quitline, qui fournit un « coaching » d’arrêt gratuit et confidentiel aux personnes qui vapotent ou fument, et les orientent vers des professionnels pour bénéficier au-delà d’une prise en charge adaptée.

Mots clés : New-York, Etats-Unis, Jeunes, Lutte antitabac, vapotage,

©Génération Sans Tabac

AE


[1] Communiqué de presse, New York State Department of Health Announces Lowest Youth Cigarette Smoking Rate on Record, Department of Health, 13 septembre 2021, consulté le 17 septembre 2021

[2] Génération Sans Tabac, États-Unis : les lois Tobacco 21 sont efficaces et convainquent d’autres pays, Department of Health, 13 janvier  2021, consulté le 17 septembre 2021

[3] Attorney General James Orders Companies to Stop Online Sale of E-Cigarettes to Minors and New Yorkers, NY attorney General, 20 juillet 2020, consulté le 17 septembre 2021

[4] Génération Sans Tabac, États-Unis : un programme de prévention digital du vapotage pour les jeunes, 28 janvier 2021, consulté le 17 septembre 2021

Comité National Contre le Tabagisme |

Publié le 20 septembre 2021