Actualités

exposition-tabagisme-passif-lieu-travail-inegalites-sociales

L’exposition à la fumée de tabac sur le lieu de travail, marqueur des inégalités sociales

Selon une nouvelle étude publiée par Santé Publique France, près de 16% des individus exerçant un emploi en France sont exposés à la fumée de tabac des autres à l’intérieur de leur lieu de travail[1]. Parmi eux, les ouvriers sont quatre fois plus nombreux.

Face au problème du tabagisme passif sur le lieu de travail, les catégories socio-professionnelles demeurent extrêmement clivantes : les cadres supérieurs et les professions intellectuelles ont une probabilité d’être exposée bien inférieure (6,4%) à celle des employés (27.4%) et individus ayant un diplôme inférieur au bac ou sans diplôme. Parmi les secteurs d’activités, c’est le secteur de la construction qui concentre la plus grande fréquence d’exposition à la fumée de tabac (38,1%).

Le tabagisme à l’intérieur des locaux demeure courant alors que la règlementation l’interdit. Depuis 2007 et en vertu du décret du 15 novembre 2006 qui étend l’interdiction de fumer dans de nombreux lieux à usage collectif, les entreprises sont désormais des lieux non-fumeurs. Si ce nouveau dispositif législatif a alors entraîné une diminution forte de l’exposition au tabagisme passif dans ces lieux[2], le Baromètre constate depuis une stagnation de la situation. Les auteur.e.s du rapport évoquent « un ralentissement dans l’application de la loi ou un niveau palier atteint (…)[3]».

En 2019, l’association DNF-Pour un Monde ZeroTabac s’est constituée partie civile dans une affaire de tabagisme passif d’un apprenti sur le lieu de travail. La société concernée a été condamnée. L’article 8 de la Convention Cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, relatif à la protection contre l’exposition à la fumée du tabac, sert de fondement aux actions menées dans le but de réduire la morbidité liée au tabagisme passif.

©Génération Sans Tabac


[1] Santé Publique France, « Exposition à la fumée de tabac sur le lieu de travail et au domicile entre 2014 et 2018 », Résultats du baromètre de santé publique France, 2020

[2] Projet ITC. Rapport national ITC France. Résultat des vagues 1à 3 de l’enquête (2006-2012) : Waterloo : University of Waterloo ; Saint Maurice : Santé Publique France ; Boulogne-Billancourt : institut national du cancer, 2015.

[3] Santé Publique France, « Exposition à la fumée de tabac sur le lieu de travail et au domicile entre 2014 et 2018 », Résultats du baromètre de santé publique France, 2020, p.9.

|| ©DNF Pour un monde Zéro Tabac

Publié le 7 février 2020