Actualités

distributeurs-automatiques-nouveaux-produits-du-tabac-nicotine-oms

Les nouveaux produits du tabac et de la nicotine menacent la réduction du tabagisme selon l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et Stopping tobacco organizations and products (STOP, un réseau mondial de surveillance de l’industrie du tabac) ont publié un rapport intitulé « Hooking the next generation » (Accrocher la prochaine génération), qui démontre comment l’industrie du tabac et de la nicotine conçoit de nouveaux produits et organise leur promotion par des campagnes de marketing tout  en s’efforçant de façonner des environnements politiques favorables afin de rendre un maximum de  jeunes du monde entier dépendants de la nicotine.

Malgré des progrès significatifs dans la réduction du tabagisme dans de nombreux pays, l’émergence des e-cigarettes et autres nouveaux produits à base de tabac et de nicotine représente une grave menace pour les jeunes et la lutte antitabac. Des études montrent que l’utilisation de l’e-cigarette multiplie par près de trois la consommation de cigarettes de tabac, en particulier chez les jeunes[1].

Des produits addictifs conçus et promus pour séduire les adolescents

La gamme de produits mis sur le marché par l’industrie pour attirer les jeunes s’est considérablement élargie, allant des cigarettes de tabac, cigarillos et chicha à des produits plus récents tels que les produits du tabac chauffé, les e-cigarettes, les sachets et perles de nicotine. L’ajout à ces produits d’arômes et additifs, combiné à des designs élégants avec emballages colorés rendent ces produits hautement d’addictifs encore plus attrayants pour les jeunes. Les fabricants diffusent rapidement ces produits qui, soit contournent, soit ne sont pas inclus dans les réglementations actuelles, en utilisant tous les moyens disponibles pour étendre leurs parts de marché.

Selon l’OMS, ces produits font souvent l’objet de fortes promotions, voire de distributions gratuites, et sont vendus à proximité des écoles, où ils sont exposés à la hauteur des yeux des enfants, à côté des snacks, bonbons et boissons sucrées. Ils sont également commercialisés sur les médias sociaux, les services de streaming et les plateformes de jeux, et bénéficient de l’appui d’influenceurs et de célébrités. Une étude de Campaign for Tobacco-Free Kids (CTFK) a montré qu’en 2023 les contenus promouvant les e-cigarettes, les sachets de nicotine et les produits du tabac chauffés de British American Tobacco (BAT) et Philip Morris International ont été visionnés plus de 3,4 milliards de fois sur les plateformes de médias sociaux à travers le monde. Le contenu marketing de trois marques – Vuse, Velo et IQOS – a ainsi atteint plus de 150 millions de jeunes de moins de 25 ans[2].

Les fabricants de tabac parrainent également des événements destinés aux jeunes, notamment des manifestations sportives et des concerts, ainsi que des programmes scolaires ; ils financent également des groupes de façade et tentent de mener des activités de responsabilité sociale des entreprises (RSE) afin que les jeunes aient une perception plus positive de cette industrie. Ces fabricants présentent leurs produits à base de nicotine comme étant « plus sûrs » que les cigarettes, détournant l’attention des décideurs politiques et des consommateurs du fait que la nicotine elle-même crée une forte dépendance, en particulier chez les enfants et les jeunes. Des études menées dans le monde entier montrent que les adolescents et jeunes adultes adoptent de façon alarmante ces produits. Une étude[3] menée auprès des 18-24 ans consommateurs de cigarettes électroniques aux États-Unis en 2023 avait montré que 72% d’entre eux n’avait jamais fumé une cigarette manufacturée avant d’avoir commencé à vapoter.

Interdire ou règlementer drastiquement les nouveaux produits de la nicotine

L’OMS exhorte les gouvernements à protéger les jeunes contre le tabagisme, les e-cigarettes et autres produits à base de nicotine en interdisant ou en réglementant très strictement ces produits. L’OMS recommande à toutes les Parties de mettre en place l’ensemble des mesures de la Convention-Cadre pour la lutte antitabac (CCLAT), en particulier son article 5.3, en adoptant à tous les niveaux une approche pangouvernementale pour protéger les politiques publiques des interférences du lobby de l’industrie du tabac.  L’OMS demande aux gouvernement de mettre en œuvre et faire respecter des interdictions globales de la publicité pour le tabac et produits de la nicotine, et tout particulièrement  les directives supplémentaires liées à l’article 13 de la CCLAT, adoptées lors de la dixième conférence des parties en février 2024 (COP10), pour prévenir la publicité numérique et transfrontalière, et la représentation du tabac dans les médias de divertissement (ces directives sont conçues pour aider les gouvernements à prendre des mesures rapides pour protéger les enfants et les jeunes).

L’OMS recommande également de créer des lieux publics intérieurs 100 % sans tabac et sans vapotage, d’interdire l’ensemble des produits aromatisés, d’augmenter drastiquement les taxes sur ces produits, de sensibiliser le public aux tactiques trompeuses utilisées par l’industrie du tabac et de soutenir les initiatives d’éducation et de sensibilisation menées par les jeunes.

Enfin, les gouvernements doivent, selon l’OMS, tenir l’industrie du tabac et les industries connexes responsables -y compris en imposant des sanctions financières- des dommages qu’elles causent à la santé et à l’environnement, ainsi que des coûts économiques associés à la production, à la commercialisation et à l’utilisation de leurs produits.

L’OMS appelle les gouvernements, les organisations de santé publique, la société civile et les jeunes à travailler ensemble pour parvenir à une génération libérée des dangers du tabac et de la dépendance à la nicotine.

©Génération Sans Tabac

AE


[1] Communiqué, Tobacco and nicotine industry tactics addict youth for life, OMS, publié le 23 mai 2024, consulté le 24 mai 2024

[2] Tobacco industry ads generate billions of views and reach millions of kids on Instagram, Facebook, X and TikTok, Campaign for Tobacco-Free Kids; publié en décembre 2023

[3] Harris E. Most Young Adults Who Use E-Cigarettes Have Never Smoked. JAMA. 2023;330(21):2045. doi:10.1001/jama.2023.22357

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 2 juin 2024