Actualités

Le tabac chauffé : un danger pour le cœur ?

Une nouvelle étude américaine, par the American Journal of Physiology-Heart and Circulatory Physiology, suggère que le tabac chauffé est une menace pour la santé cardiovasculaire des individus qui le consomment.

Le tabac chauffé aux Etats-Unis

Les produits de tabac chauffé sont relativement nouveaux aux États-Unis. Contrairement aux cigarettes traditionnelles, les appareils de tabac chauffé ne produisent ni feu, ni fumée, ni cendre. Cependant, ils libèrent des particules fines qui polluent l’air, notamment avec des particules cancérigènes et des molécules qui peuvent endommager l’ADN et causer la mort des cellules.

Des études sur le sujet estiment que les lésions pulmonaires associées à la cigarette électronique traditionnelle pourraient amener les utilisateurs à se tourner vers des dispositifs de tabac chauffé. L’inhalation de vapeur de tabac (riche en nicotine) comporte des risques pour la santé du cœur et des poumons.

Des risques cardiaques conséquents associés au tabac chauffé

Des analyses ont été menées à partir de 50 études sur des humains et des rongeurs : ils ont ainsi constaté que les inhalations associées au tabac chauffé pouvaient entraîner divers symptômes suggérant des maladies cardiaques (et liés aux vaisseaux sanguins), notamment l’hypertension artérielle, une réduction de la dilatation des vaisseaux sanguins, un raidissement des artères, un risque accru d’arythmie cardiaque chez les personnes portant un stimulateur cardiaque, une augmentation du rythme cardiaque ou encore la diminution de la fonction cardiaque.

Ainsi, on peut lire dans l’article que « d’autres études cliniques, animales et in vitro doivent être développées pour explorer les effets cardiovasculaires des produits du tabac [chauffé] ; [ces recherches] aideront les législateurs et les organismes de réglementation du monde entier à prendre des décisions éclairées concernant cette nouvelle méthode d’administration de la nicotine » [1].

©Génération Sans Tabac


[1] Cet actualité reprend un article en ligne résumant l’étude : American Physiological Society dans Medical Express, Heat-not-burn’ alternative to e-cigarettes may harm heart, www.medicalxpress.com (16 octobre 2020, consulté le 27 octobre 2020).

 DNF – Pour un Monde ZeroTabac |

Publié le 29 octobre 2020