Actualités

kandypens-vapotage-condamnation-marketing

L’e-cigarette Kandypens condamnée pour avoir ciblé des jeunes

La société Kandypens a été condamnée à 1,2 millions de dollars d’amende pour ses actions de marketing destinées aux jeunes, via les réseaux sociaux et le placement de produits de vapotage dans des clips vidéo.

En Californie, les cigarettes électroniques sont soumises aux mêmes lois que les autres produits de tabac, y compris pour ce qui concerne les opérations de marketing et de promotion. Le ciblage des jeunes de moins de 21 ans est notamment interdit par des dispositions spécifiques.

Placement de produits et marketing sur les réseaux sociaux

C’est pour avoir transgressé ces législations et ciblé des jeunes que la société Kandypens a été condamnée le vendredi 16 avril dernier à payer une amende de 1,2 million de dollars [1]. Cette société de vente en ligne de produits de vapotage a en effet mené des actions de marketing ciblant les jeunes sur YouTube et Instagram, et monnayé le placement de ses produits dans des clips vidéo de DJ Khaled et Justin Bieber. En outre, elle ne demandait aucun justificatif d’âge pour l’achat d’e-cigarettes et de e-liquides sur son site.

Au-delà de son amende, Kandypens a par ailleurs été condamnée à inclure une limite d’âge pour l’accès à son site de vente, à cesser toute opération publicitaire sur des sites de divertissement fréquentés par des mineurs, à ne plus rémunérer des jeunes de moins de 21 ans pour promouvoir ses produits et à retirer tous les objets promotionnels portant sa marque.

« Notre message à l’industrie du vapotage est clair : si vous ciblez les jeunes par votre marketing et votre publicité, et que vous permettez à ces jeunes d’accéder à vos produits par d’autres moyens, nous vous en tiendrons responsable », a indiqué lundi 19 avril le procureur de Los Angeles.

Des techniques de vente calquées sur celles du tabac

Sans surprise, l’industrie du vapotage qui correspond, de fait, de plus en plus l’industrie du tabac reprend toutes les techniques de contournement déjà éprouvées en particulier dans le domaine du marketing masqué. Elle s’appuie aussi sur l’une des plus vieilles recettes des cigarettiers pour attirer les jeunes : l’utilisation d’arômes [2]. Fruités ou mentholés, la saveur de ces arômes constitue l’une des principales clés de l’expérimentation et de l’adoption des e-cigarettes déclarées par les jeunes. Le rôle des arômes, et tout particulièrement du menthol, dans l’initiation et l’adoption des cigarettes par les adolescents a par ailleurs été amplement documenté (renforcement de l’addictivité et des difficultés de sevrage, renouvellement de la population de fumeurs, impact sanitaire sur la population afro-américaine…) [3]. L’augmentation de la consommation de cigarettes au menthol et la diffusion des cigarettes électroniques ont constitué les deux principaux moteurs de croissance du marché de la nicotine aux Etats-Unis ces dix dernières années.

Les conséquences du vapotage sur l’organisme ne sont pas encore complètement établies, mais les preuves scientifiques commencent à s’accumuler et suggèrent de nombreux dommages sanitaires. L’usage de la cigarette électronique pourrait être associé à des risques de maladies cardio-vasculaire similaires à ceux dus au tabac fumé [4]. De nombreuses idées fausses sur les conséquences du vapotage circulent pourtant chez les jeunes, qui considèrent par exemple la cigarette électronique comme moins addictive que la cigarette classique [5].

En 2020, cinq états américains (Montana, Massachusetts, New Jersey, Rhode Island, Etat de New York) ont déjà entièrement interdit la vente des produits de vapotage.

Mots-clés : Kandypens – vapotage – jeunes – justice – réseaux sociaux – arômes – cigarette électronique

Photo : capture d’écran du compte twitter de la marque

©Génération Sans Tabac


[1] NBC Los Angeles, LA City Attorney Announces Injunction to Stop Vaping Company Marketing to Kids. Publié le 19 avril 2021, consulté le 21 avril 2021. https://www.nbclosangeles.com/news/local/la-city-attorney-announces-injunction-to-stop-vaping-company-marketing-to-kids/2576994/?_osource=db_npd_nbc_knbc_twt_shr

[2] Génération Sans Tabac, Les arômes sont des vecteurs d’entrée dans les produits de la nicotine, tabac comme vapotage. Publié le 23 avril 2020, consulté le 21 avril 2021. https://www.generationsanstabac.org/actualites/les-aromes-sont-des-vecteurs-dentree-dans-les-produits-de-la-nicotine-tabac-comme-vapotage/

[3] Benowitz N, Samet J. The Threat of Menthol Cigarettes to U.S. Public Health, June 9, 2011 N Engl J Med 2011; 364:2179-2181 DOI: 10.1056/NEJMp1103610 https://www.generationsanstabac.org/actualites/cigarette-electronique-impliquee-cigarette-maladies-vasculaires-tabagisme/

[4] Génération Sans Tabac, La cigarette électronique, aussi impliquée que la cigarette dans les maladies cardiovasculaires liées au tabagisme. Publié le 4 mai 2020, consulté le 21 avril 2021. https://www.generationsanstabac.org/actualites/cigarette-electronique-impliquee-cigarette-maladies-vasculaires-tabagisme/

[5] Génération Sans Tabac, Perceptions de la cigarette électronique par les jeunes adultes aux Etats-Unis. Publié le 4 août 2020, consulté le 21 avril 2021.https://www.generationsanstabac.org/actualites/perceptions-cigarette-electronique-jeunes-adultes-aux-etats-unis/

Comité National Contre le Tabagisme |

Publié le 29 avril 2021