Actualités

arômes-vapotage-slovenie

La Slovénie interdit les arômes pour les cigarettes électroniques

L’Assemblée nationale slovène a adopté à l’unanimité un projet de loi interdisant les arômes dans les cigarettes électroniques et les produits du tabac à chauffer, ainsi que les fumoirs dans les bars et aéroports. La loi propose aussi d’inclure les nouveaux produits à base de nicotine (sachets) dans la législation existante et d’interdire la vente sur Internet et transfrontalière de ces produits. L’objectif principal de ces mesures est de réduire l’attrait des nouveaux produits du tabac et de la nicotine pour les jeunes[1].

L’interdiction des arômes pour le tabac chauffé répond à la directive 2022/2100 de la Commission Européenne qui interdit les arômes caractérisant dans les produits de tabac chauffés et impose des avertissements sanitaires comparables à ceux pour les autres cigarettes dans les pays de l’Union Européenne. Elle sera effective à partir du 24 mai 2024 en Slovénie.

Interdiction de l’ensemble des arômes à l’exception de l’arôme tabac pour le vapotage

Tout d’abord, le gouvernement a proposé d’autoriser les arômes tabac et menthe dans les cigarettes électroniques, mais les députés ont exclu la menthe également –suite aux pressions de la société civile- de sorte que le tabac sera le seul arôme autorisé dans les produits du vapotage. L’interdiction des arômes entrera en vigueur après une période de transition de 12 mois, après sa publication au Journal officiel, et sera effective en avril 2025.

« Grâce aux mesures proposées, nous protégerons tout le monde, en particulier les enfants et les jeunes, contre des produits apparemment attrayants mais nocifs pour la santé », a déclaré Eva Vodnik, secrétaire d’État au ministère de la santé, devant le parlement. « La plupart des jeunes commencent à utiliser des e-cigarettes parce qu’ils trouvent les arômes attrayants, mais plusieurs études ont montré que ceux qui utilisent des vapes sont plus susceptibles de commencer à fumer des cigarettes ordinaires », a-t-elle ajouté. Les adolescents qui commencent à fumer des cigarettes électroniques sont trois à quatre fois plus susceptibles de commencer à fumer des cigarettes conventionnelles, a déclaré Sonja Tomšič de l’Institut d’oncologie de Ljubljana.

Les nouveaux produits de la nicotine, comme les sachets de nicotine, seront également plus durement réglementés et bénéficieront d’une définition plus claire dans la nouvelle législation.

Interdiction des fumoirs

Les députés ont également réduit de trois ans la période de transition proposée pour l’interdiction des salons fumeurs. Ceux-ci devront désormais être supprimés d’ici la fin de l’année 2025. Depuis que le pays a interdit de fumer dans les lieux publics intérieurs et les lieux de travail en 2007, les salons situés dans des lieux tels que les bars et les aéroports avaient été les seules exceptions.

Des mesures mises en place grâce aux efforts de la société civile

Les organisations non gouvernementales (ONG) slovènes et européennes ont joué un rôle important dans l’adoption de ces mesures[2]. Elles ont été largement entendues par les législateurs lors des consultations publiques et sessions de comité. Les mesures proposées par la société civile ont également bénéficié d’un accueil très positif dans les médias qui n’ont pas cédé aux pressions et désinformations de l’industrie du tabac et des associations pro-vapotage qui s’opposaient aux mesures. Les défenseurs de la lutte antitabac nationaux ont aussi reçu un soutien de taille de la part des coalitions et organisations européennes qui se sont mobilités pour adresser des lettres de soutien au gouvernement slovène. Au total, 24 ONG étrangères de 20 pays différents ont envoyé des lettres de soutien aux décideurs slovènes de la Commission pour la protection sociale, le travail, la santé et les personnes handicapées et de la Commission de la santé arguant de l’efficacité des mesures proposées pour protéger la santé des jeunes.

©Génération Sans Tabac

AE


[1] Slovenia toughens anti-tobacco law, The Slovenia Times, publié le 28 mars 2024, consulté le 23 mai 2024

[2] Communiqué, How Slovenia Managed to Ban Flavours in E-Cigarettes, European Public Health Alliance, publié le 22 mai 2024, consulté le 23 mai 2024

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 25 mai 2024