Actualités

irlande-interdictin-fumer-intérieur

Irlande : Le succès de l’interdiction de fumer dans les espaces publics intérieurs 20 ans plus tard

Le 29 mars 2004, la République d’Irlande est devenue le premier pays au monde à interdire de fumer dans l’ensemble des lieux intérieurs d’accueil du public, y compris les bars et les restaurants. Malgré le scepticisme initial et une forte opposition, cette interdiction est rapidement apparue comme un énorme succès de santé publique.

Selon un rapport de l’OMS publié en juillet 2023, seuls 40 % des pays dans le monde prévoient désormais des lieux publics clos totalement non-fumeurs. Selon l’analyse de l’OMS, cinquante-trois pays n’ont toujours pas imposé d’interdiction totale de fumer dans les établissements de santé et seule la moitié des pays de la planète ont des lieux de travail privés et des restaurants non-fumeurs.

Une mesure accueillie favorablement en Irlande qui s’est rapidement montrée efficace

L’interdiction de fumer dans les espaces clos permet non seulement de protéger les personnes, non- fumeurs comme fumeurs, de l’exposition à la fumée de tabac mais elle contribue aussi à dénormaliser la consommation de tabac. Une enquête[1] effectuée 8 mois après l’interdiction de fumer dans les espaces publics clos en 2004 dans le pays a montré un soutien important de la population, même chez les fumeurs. Le soutien des fumeurs irlandais après l’entrée en vigueur de la mesure d’interdictions de fumer avait augmenté dans tous les lieux, y compris sur les lieux de travail (de 43 % à 67 %), dans les restaurants (de 45 % à 77 %) et dans les bars/pubs (de 13 % à 46 %). Dans l’ensemble, 83 % des fumeurs irlandais avaient déclaré que la loi antitabac était une « bonne » ou une « très bonne » chose.

En outre, environ 46 % des fumeurs irlandais ont déclaré en 2004 que la loi les avait incités à arrêter de fumer. Parmi les fumeurs irlandais qui avaient arrêté de fumer après la promulgation de la loi, 80 % ont déclaré que la loi les y avait aidés et 88 % ont déclaré que la loi les avait également aidés à rester non-fumeurs.

Une étude publiée en 2013[2] a par ailleurs montré que l’interdiction de fumer sur le lieu de travail en Irlande était associée à des réductions immédiates de la mortalité précoce, avec des bénéfices spécifiques observés pour les causes cardiovasculaires, cérébrovasculaires et respiratoires. Cette étude a estimé que 3 726 décès liés au tabagisme ont probablement été évités dans le pays grâce à l’interdiction.

L’Irlande à nouveau à la croisée des chemins en matière de lutte antitabac

Si l’Irlande a été un leader dans le contrôle du tabac au cours des vingt dernières années et si le tabagisme global y a fortement diminué, on constate néanmoins pour la première fois en 25 ans, une nouvelle augmentation de ce tabagisme chez les 15-16 ans. Le taux de fumeurs pour ce groupe d’âge était de 41 % en 1995. Il était tombé à 13 % en 2015 mais a augmenté ces dernières années pour atteindre plus de 14 %[3]. Pour la Fondation irlandaise du cœur et d’autres experts en santé publique, cela est très probablement dû à l’effet passerelle du vapotage au tabagisme. Une enquête diffusée fin 2023 indiquait en effet que plus d’un tiers (36%) des 13-16 ans déclaraient vapoter lors de cette enquête. Parmi eux, la moitié n’avait jamais fumé auparavant et un tiers indiquait vapoter quotidiennement[4].

Le projet de loi sur la santé publique (produits du tabac et produits à inhaler la nicotine) prévu pour une proche entrée en vigueur, devrait introduire l’obligation d’obtenir une licence annuelle pour les détaillants souhaitant vendre des produits du tabac ou des produits d’inhalation de la nicotine tels que les e-cigarettes. Il interdira également la vente de vapes aux moins de 18 ans et mettra fin à la vente de produits du tabac et de produits du vapotage par l’intermédiaire de distributeurs automatiques, de boutiques temporaires, comme celles des festivals de musique et des événements destinés aux enfants.

Pour les experts en santé publique, le gouvernement devrait aller plus loin et prendre exemple sur le Royaume-Uni en rendant illégale la vente de tabac et de produits du vapotage pour toute personne née après une certaine année et ainsi parvenir à une génération sans tabac et sans nicotine dans les prochaines années.

Mots-clés : Irlande, interdiction de fumée, espaces sans tabac, restaurants, génération sans tabac, tabagisme passif, fumée de cigarette

©Génération Sans Tabac

AE


[1] Fong GT, Hyland A, Borland R, Hammond D, Hastings G, McNeill A, Anderson S, Cummings KM, Allwright S, Mulcahy M, Howell F, Clancy L, Thompson ME, Connolly G, Driezen P. Reductions in tobacco smoke pollution and increases in support for smoke-free public places following the implementation of comprehensive smoke-free workplace legislation in the Republic of Ireland: findings from the ITC Ireland/UK Survey. Tob Control. 2006 Jun;15 Suppl 3(Suppl 3):iii51-8. doi: 10.1136/tc.2005.013649. PMID: 16754947; PMCID: PMC2593063.

[2] Stallings-Smith S, Zeka A, Goodman P, Kabir Z, Clancy L (2013) “Reductions in Cardiovascular, Cerebrovascular, and Respiratory Mortality following the National Irish Smoking Ban: Interrupted Time-Series Analysis”. PLoS ONE 8(4): e62063. doi:10.1371/journal.pone.0062063

[3] Tánaiste hails anniversary of smoking ban as Ireland faces new war against cigs and vapes, Sunday World, publié le 23 mars 2024, consulté le 28 mars 2024

[4] Génération sans tabac, Irlande : normalisation du vapotage chez les jeunes adolescents, publié le 8 novembre 2023, consulté le 28 mars 2024

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 1 avril 2024