Actualités

Illinois : un projet innovant d’aide au sevrage tabagique des populations défavorisées

Des chercheurs de l’Université de l’Illinois à Chicago lancent un projet d’envergure ayant pour objectif principal de développer l’accompagnement vers le sevrage tabagique des populations défavorisées, sévèrement touchées par le tabagisme.

Un groupe de chercheurs de l’Université de l’Illinois à Chicago (UIC) a reçu plus de 3,3 millions de dollars pour conduire une étude au sein d’un réseau de centres de santé portant sur le tabagisme des populations défavorisées et sur les interventions et dispositifs – notamment numériques – en faveur du sevrage tabagique qui leur sont spécifiquement destinés.

L’UIC indique dans une actualité publiée le 17 novembre 2020 que « L’étude vise à démontrer la faisabilité, le succès et la rentabilité des interventions de sevrage tabagique […] dans un réseau de centres de santé qualifiés au niveau fédéral […] appelé Mile Square Health Center ».

Les milieux défavorisés, particulièrement touchés par le tabagisme

Les projets visant à un meilleur accompagnement vers le sevrage tabagique dans les milieux défavorisés apparaissent particulièrement pertinents, dans la mesure où ceux-ci sont les plus concernés et sévèrement touchés par le tabagisme.

En effet, comme le rappelle le Pr Phoenix Matthews, l’un des universitaires en charge de cette recherche, « Les taux de tabagisme sont extrêmement élevés au sein des communautés à faibles revenus et des minorités, en raison du marketing ciblé de l’industrie du tabac auprès des groupes ethniques minoritaires, de la forte densité des détaillants de tabac dans ces quartiers, du faible accès aux traitements de sevrage tabagique, du taux de stress élevé dans les populations à faibles revenus et de l’oppression structurelle ». Il ajoute que, « Compte tenu de ces facteurs de risque, des stratégies innovantes sont nécessaires pour fournir des traitements rentables aux personnes les plus exposées aux morbidités et à la mortalité liées au tabagisme ».

Les chercheurs de l’UIC désirent travailler en relation étroite avec les usagers et les acteurs du Mile Square Health Center, qui reçoit beaucoup de patients issus de milieux défavorisés, afin d’imaginer de nouvelles stratégies adaptées à ce contexte, comme l’explique le Pr Matthews : « Nous impliquerons les acteurs de la communauté tout au long du projet, notamment en réunissant un conseil consultatif et en organisant des groupes de discussion et des entretiens individuels. La participation des acteurs communautaires nous aidera à nous assurer que nous répondons aux besoins de la communauté de Mile Square ».

Étendre le programme d’aide au sevrage tabagique destiné aux patients de Mile Square

En outre, le projet de l’UIC entend développer le dispositif Mi Quit CARE, un programme gratuit d’aide au sevrage tabagique destiné aux usagers de Mile Square financé par le National Heart, Lung and Blood Institute1 qui existe depuis 5 ans dans l’ensemble des établissements du Mile Square Health Centre. Les chercheurs souhaitent, par l’intermédiaire de ce dispositif notamment, élargir l’accès à des informations et des conseils relatifs au sevrage tabagique à des « patients ayant un faible niveau de connaissances en matière de santé ».

Le Pr Matthews indique que la recherche conduite par l’UIC a pour objectif que le programme Mi Quit CARE puisse amener chaque année à 40 % des usagers fumeurs de Mile Square à arrêter de fumer, une fois les nouvelles stratégies mises en œuvre. Les chercheurs espèrent en outre que leur recherche expérimentale au Mile Square Health Center pourra servir de modèle pour d’autres initiatives à travers les États-Unis.

©Génération Sans Tabac


Cette actualité reprend une actualité de l’Université de l’Illinois à Chicago :

Research aims to expand smoking cessation in underserved populations, today.uic.edu (le 17 novembre 2020, consulté le 24 novembre 2020).

 DNF – Pour un Monde ZeroTabac |

Publié le 26 novembre 2020