Actualités

réseaux-sociaux-france-tabac

France : les jeunes adultes fortement exposés au tabac sur les réseaux sociaux

À l’occasion de la journée mondiale sans tabac qui s’est tenue le 31 mai dernier, la Ligue contre le cancer a dévoilé les résultats de son enquête montrant l’influence des plateformes et médias digitaux sur la consommation du tabac sur les jeunes adultes en France. 85% des jeunes adultes ont déclaré avoir été exposés à un contenu montrant du tabac sur les réseaux sociaux et 46% des répondants ont déclaré que ces contenus leur donnent envie de fumer[1].

Cette enquête a été conduite par YouGov auprès de 1 002 personnes âgées de 18 à 34 ans en mai 2024.

Une exposition encore plus forte pour la génération Z

Selon les résultats de l’enquête, la grande majorité (85 %) des jeunes adultes âgés de 18 à 34 ans disent avoir été exposés à des scènes, des vidéos, ou des photos montrant la consommation de tabac à travers les canaux digitaux (réseaux sociaux, plateformes de streaming, jeux vidéo) au cours de ces six derniers mois. Cette exposition est encore plus importante après des jeunes de la génération Z (personnes nées entre 1997 et 2010), puisqu’ils sont 93% a déclaré avoir été exposés à des contenus mettant en avant le tabac (contre 81% chez les personnes de la génération Y –nées entre 1980 et 1996).

Les scènes de consommation de tabac sont visibles notamment sur les réseaux sociaux (63 %), sur les plateformes de streaming (52 %) et, dans une moindre proportion bien que non négligeable, sur les sites de jeux vidéo (39 %).

Au total, près d’un tiers (32%) de l’ensemble des répondants indique trouver « attrayants » les acteurs, influenceurs et personnages de jeux vidéo qui fument et 46 % d’entre eux sont d’accord pour dire que l’exposition à la consommation de tabac à travers les plateformes et médias digitaux leur donne envie de fumer. La proportion passe à 70 % pour les fumeurs. Pour la génération Z, la proportion est encore plus massive avec 56% d’entre eux qui déclarent que l’exposition à la consommation de tabac à travers ces plateformes leur donne envie de fumer.

Le manque de régulation sur ces plateformes est pointé par la Ligue qui dénonce une « banalisation » de la consommation de tabac en France. Yana Dimitrova, responsable de la prévention à la Ligue appelle les « responsables gouvernementaux et les pouvoirs publics à mettre un terme à ces placements de produit, qui sont probablement orchestrés par les lobbys de l’industrie du tabac ».

Des constats similaires sur les réseaux sociaux pour les autres produits de la nicotine

Dans un rapport[2] publié le 31 mai également, le Comité national contre le tabagisme (CNCT) révèle les résultats de ses observatoires sur les nouveaux produits du tabac et de la nicotine. Celui-ci fait état d’un phénomène publicitaire quantitativement très important en 2023 sur les réseaux sociaux pour les produits du vapotage et autres produits de la nicotine comme les sachets et perles de nicotine. Le CNCT a relevé 1 066 insertions publicitaires sur les réseaux sociaux (Facebook, X et Instagram). Quel que soit le type de produits, les éléments relevés dépassent très souvent le simple caractère informatif et incitent, pour nombre d’entre eux, à la consommation, selon l’association. Ainsi, on retrouve comme argument de vente la mise en valeur des arômes sucrés/fruités et de leur grande diversité (41% des publicités relevées), la présentation du produit décrivant les avantages de ce dernier (27%), la mise en avant d’offres promotionnelles (17%).

Les résultats révèlent également que la vente de ces produits à la nicotine reste très accessible aux mineurs puisque sur les quinze sites internet suivis par l’association, seul un a mis en place un contrôle renforcé de l’âge de l’acheteur.

©Génération Sans Tabac

AE


[1] La Ligue contre le cancer alerte sur l’exposition des jeunes à la consommation de tabac sur Internet, France Info, publié le 28 mai 2024, consulté le 3 juin 2024

[2] Rapport 2024 du CNCT sur les nouveaux produits du tabac et de la nicotine

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 4 juin 2024