Actualités

OMS

Étude : les taxes sur le tabac et la Convention-cadre de l’OMS sauvent des millions de vies

Une étude publiée dans Nature montre que la ratification de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT) s’est traduite par une accélération du déclin du tabagisme. Les pays ayant dans le même temps mis en place des politiques fiscales actives sur les produits du tabac ont enregistré une diminution deux fois plus importante de la consommation tabagique. Les chercheurs soulignent l’importance de la CCLAT et notamment de son outil fiscal pour sauver des dizaines de millions de vies.

L’étude s’est attachée à observer l’évolution de la consommation tabagique auprès de 171 pays, les dix ans suivant leur ratification de la Convention-cadre. En particulier, les auteurs se sont intéressés à deux catégories de population : les moins de 25 ans, pour examiner l’évolution de leur prévalence tabagique, et les 45-59 ans, pour déterminer l’évolution de leur taux d’abandon tabagique[1].

La ratification de la Convention-cadre de l’OMS accélère la diminution du tabagisme

Les résultats montrent qu’à l’échelle internationale, la prévalence tabagique des moins de 25 ans a diminué de 0,8% par an supplémentaires, par rapport à l’évolution attendue si la CCLAT n’avait pas été ratifiée. L’effet de la ratification du traité semble démultiplié dans les pays à faibles niveaux de revenus, qui ont vu la prévalence reculer de 4% par an, en comparaison de la période pré-CCLAT. De la même manière, le taux d’abandon auprès des 45-59 ans a augmenté de 0,1% par an après la ratification. Ce taux d’abandon est toutefois le plus élevé dans les pays à hauts niveaux de revenus.

Une diminution de la prévalence tabagique deux fois plus forte grâce à la fiscalité

Les auteurs ont par ailleurs identifié 23 pays classés comme étant « à forte fiscalité », c’est-à-dire ceux dont la ratification de la CCLAT s’est accompagnée d’une hausse de dix points de la part de la fiscalité sur le prix de vente du tabac. La prévalence tabagique de ces pays a diminué à un rythme annuel de 2,1% auprès des moins de 25 ans, soit une réduction en moyenne deux fois plus forte que celles observées dans les pays ayant une faible taxation sur les produits du tabac. Auprès des 45-59 ans, le taux d’abandon tabagique était de 0,5% par an dans les pays à forte fiscalité, contre -0,1% dans les pays à faible fiscalité.

Des effets cumulés après dix ans de ratification de la CCLAT de l’OMS

Une décennie suivant la ratification de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, les pays ont une diminution supplémentaire de 7,5% de la prévalence tabagique des moins de 25 ans, par rapport aux prévisions attendues dans l’hypothèse où la CCLAT n’aurait pas été ratifiée. L’augmentation cumulée mondiale du taux d’abandon chez les 45-59 ans était de 1,8%. Ce différentiel s’accroît au sein des pays à hauts niveaux de revenus, et dans les pays ayant une forte fiscalité sur les produits du tabac.

Une réduction considérable des conséquences humaines du tabagisme

En reportant ces chiffres de prévalence sur le nombre réels de fumeurs, l’étude permet de dire que la ratification de la Convention-cadre s’est soldée, en une décennie, par une diminution du nombre de 24 millions de fumeurs auprès de la population étudiée et âgée de moins de 25 ans. En parallèle, les auteurs de l’étude soulignent que la Convention-cadre a permis d’engendrer deux millions d’arrêt du tabac supplémentaires auprès des 45-59 ans. En définitive, en prenant en compte la diminution de la prévalence tabagique chez les jeunes et l’augmentation de la cessation, la ratification de la CCLAT pourrait sauver d’une mortalité prématurée 12 millions de vies supplémentaires, au sein de la population concernée par cette étude. Les pays à forte fiscalité se limitant à 23 pays, les chercheurs estiment que si l’ensemble des États observés avaient mis en place des politiques fiscales fortes en parallèle de la ratification de la CCLAT, 44 millions de jeunes de moins de 25 ans auraient été non-fumeurs.

Mots-clés : CCLAT, OMS, taxes

©Génération Sans Tabac

FT


[1] Paraje, G., Flores Muñoz, M., Wu, D.C. et al. Reductions in smoking due to ratification of the Framework Convention for Tobacco Control in 171 countries. Nat Med (2024). https://doi.org/10.1038/s41591-024-02806-0

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 3 mars 2024