Actualités

vapotage-adolescents-etats-unis-ecosse

États-Unis : le vapotage diminue chez les adolescents

Les résultats issus de l’enquête Monitoring the Future 2023 (MTF)[1] mettent en évidence des diminutions notables de l’utilisation de la cigarette électronique chez les adolescents aux États-Unis. Les données montrent une baisse de la prévalence de produits du vapotage entre 2022 et 2023 passant de 20,7 % à 16,9 % chez les élèves de terminale et de 14,2 % à 11,9% chez les élèves de seconde. La consommation stagne cependant à 7% chez les collégiens de 4e.

L’étude met aussi en exergue qu’en dépit du fait que les cigarettes électroniques demeurent les produits à la nicotine principalement consommés, on enregistre une baisse de la consommation de ces produits mais aussi de celle des produits du tabac. Moins de 3% des adolescents scolarisés ont déclaré consommer des cigarettes traditionnelles.

Ces résultats sont cohérents avec ceux de l’enquête nationale sur le tabagisme chez les jeunes (NYTS) incluant les produits de la nicotine au sens large (vapotage, sachets de nicotine, etc.) publiés début 2023, ce qui renforce l’infléchissement noté. L’enquête MTF fait également état d’une augmentation significative de la perception des risques liés à la nicotine chez les collégiens et lycéens, ainsi que d’une désapprobation nettement plus marquée du vapotage au cours de la période récente.

Une consommation et une accessibilité du produit qui restent néanmoins élevées

Malgré la baisse de l’utilisation des cigarettes électroniques par les adolescents, celle-ci reste une menace sérieuse pour la santé publique des jeunes, selon l’organisation Truth Initiative. La consommation quotidienne chez les élèves de terminale est quant à elle de 5,6 %, de 2,4 % chez les élèves de seconde et de 1,4 % chez les élèves de 4eme, ce qui les expose au risque d’une dépendance à la nicotine tout au long de leur vie selon Truth.

En outre, l’enquête révèle aussi que la perception de la facilité d’accès aux produits du vapotage reste élevée. Plus de 3 lycéens de terminale sur 4 et plus de la moitié des collégiens considèrent qu’il est facile ou très facile de se procurer des produits du vapotage, des données inchangées par rapport à l’étude précédente.

Des programmes d’aide à l’arrêt du vapotage pour les jeunes

Truth Initiative[2] salue la baisse enregistrée et appelle à un renforcement des mesures protectrices à l’égard des jeunes, notamment à travers l’interdiction des produits aromatisés très plébiscités par ceux-ci. Une récente étude de l’Ohio State University avait d’ailleurs indiqué que 71 % des jeunes vapoteurs déclaraient qu’ils arrêteraient de vapoter si tous les arômes des cigarettes électroniques autres que le tabac étaient interdits.

Truth Initiative poursuit par ailleurs son soutien à des programmes d’aide à l’arrêt conçus pour les jeunes tels que This is Quitting, un programme gratuit et anonyme d’aide à l’arrêt du vapotage par SMS, qui offre une assistance fondée sur des données scientifiques. Un essai clinique randomisé publié dans le JAMA Internal Medicine a révélé que les jeunes adultes âgés de 18 à 24 ans qui ont eu recours au programme This is Quitting avaient près de 40 % de chances supplémentaires d’arrêter de vapoter par rapport à un groupe témoin. En aidant plus de 670 000 jeunes à arrêter de vapoter, This is Quitting est le plus grand programme d’aide à l’arrêt du vapotage des États-Unis. En plus d’atteindre directement les jeunes et les jeunes adultes, il fournit également un soutien personnalisé aux États et aux communautés locales afin d’atteindre et d’aider davantage les jeunes à arrêter de vapoter dans tout le pays.

En outre, le programme numérique gratuit de Truth, conçu pour les élèves des collèges et des lycées, Vaping : Know the Truth, a aussi un impact significatif. Ce programme fournit aux jeunes des informations sur les risques liés à l’utilisation des produits du vapotage. De plus en plus de pays mettent en place des campagnes et dispositifs d’aide à l’arrêt du vapotage en direction des jeunes[3].

Mots-clés : Vapotage, États-Unis, adolescents, lycéens, nicotine, cigarettes électroniques

©Génération Sans Tabac

AE


[1] Miech, R. A., Johnston, L. D., Patrick, M. E., O’Malley, P. M., & Bachman, J. G. (2023). Monitoring the Future national survey results on drug use, 1975–2023: Secondary school students. Monitoring the Future Monograph Series. Ann Arbor, MI: Institute for Social Research, University of Michigan. Available at https://monitoringthefuture.org/results/annual-reports/

[2] Communiqué de presse, 2023 Monitoring the Future Survey Shows Encouraging Declines in Youth E-Cigarette Use and Increased Risk Perception Among High Schoolers, publié le 14 décembre 2023, consulté le 3 janvier 2024

[3] David Briggs, Board’s pilot project reduces vaping on campus, Bay today, publié le 22 novembre 2023, consulté le 3 janvier 2024

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 4 janvier 2024