Actualités

les-mégots-et-alors

Et les mégots, alors ?

Selon l’OMS, plus de 4.300 milliards de mégots de cigarettes sont jetés dans la nature[1], chaque année, et représentent entre 30 et 40% des déchets ramassés dans les communes et sur le littoral[i]. Allumée, consumée puis écrasée, le cycle de vie d’une cigarette ne s’arrête pas à la troisième étape. Les mégots finissent bien souvent leur trajectoire dans les réseaux d’assainissement ou dans les cours d’eau.
A savoir : un seul mégot peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau[2].

L’article 8 du projet de loi anti-gaspillage[3], relatif à la création de nouvelles filières pollueur-payeur prévoit que l’industrie du tabac assume une partie des frais de gestion et de nettoyage des déchets générés par ses produits[4].

Dans le même souci de protection environnementale, diverses organisations françaises soutenues par des collectivités et des sociétés privées innovent pour réduire la pollution des eaux et des sols par les déchets de cigarette. Elles sensibilisent et accompagnent la gestion des mégots, en incitant par exemple la mise en place de collectes durables et régulières ou en disposant des cendriers ludiques dans les lieux publics.

Les mégots sont ensuite collectés puis décomposés. Certaines organisations les dépolluent et les transforment en mobilier urbain[5]. D’autres créent des routes à partir de mégots recyclés[6]. Un jeune ingénieur lillois entend même réutiliser la fibre de mégots pour confectionner des matières isolantes[7]. Cependant, la dépollution de ce déchet toxique reste difficile avec les moyens actuels. C’est pour cette raison qu’une française a mis au point un « cendrier vivant » à base de champignons[8] qui transforme les mégots de cigarettes en matériau réutilisable.

La fin de la pollution par les mégots serait-elle pour bientôt ? Les initiatives tant étatiques que civiles sont là, mais il est certain qu’elles doivent encore se multiplier et se développer à grande échelle pour avoir un réel impact positif sur l’environnement.

©Génération Sans Tabac


[i] « Ne pas fumer quatre semaines avant la chirurgie réduit les risques »
https://www.generationsanstabac.org/actualites/le-megots-gros-pollueur-des-mers-des-oceans/

[1] https://www.francetvinfo.fr/sante/drogue-addictions/lutte-contre-le-tabagisme/video-4-300-milliards-de-megots-jetes-par-terre-chaque-anneeet-cela-a-des-consequences_2843643.html

[2] https://www.francetvinfo.fr/sante/drogue-addictions/lutte-contre-le-tabagisme/un-megot-de-cigarette-cest-500-litres-deau-pollues-previent-l-association-de-defense-des-oceans-surfrider-europe_2801755.html

[3] https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/loi-anti-gaspillage

[4] https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/loi-anti-gaspillage-de-nouveaux-secteurs-concernes-par-le-principe-pollueur-payeur-1157734

[5] https://www.oneheart.fr/articles/cette-entreprise-transforme-les-megots-en-mobilier-urbain–19795

[6] https://www.livingcircular.veolia.com/fr/ville/sous-les-paves-les-megots-de-cigarettes

[7] https://www.20minutes.fr/planete/2612003-20190924-oise-jeune-ingenieur-recycle-megots-faire-doudounes

[8] https://www.linfodurable.fr/environnement/un-cendrier-vivant-qui-recycle-les-megots-13019

 

 ©DNF – Pour un Monde ZeroTabac |

Publié le 7 mai 2020