Actualités

Enfants exposés au tabagisme : 24 fois plus susceptibles d’être admis à l’hôpital

Une étude menée par les chercheurs de l’université de Cincinnati et dirigée par Ashley Merianos a été consacrée à l’impact de l’exposition des enfants au tabagisme, et notamment aux soins engendrés par cette pratique. Les résultats sont d’ores et déjà consultables en ligne, tandis que l’étude devrait quant à elle être publiée en octobre dans Pediatric Research.

Des constats alarmants

L’étude s’est basée sur l’observation d’un échantillon représentatif, composé de 380 enfants exposés à la fumée et 1140 enfants non-exposés. Les chiffres et constatations qui en sont ressortis en particulièrement interpellés les chercheurs.

  • Les enfants exposés au tabac sont 24 fois plus susceptibles d’être admis à l’hôpital que les enfants non-exposés. Par ailleurs, ils ont 8 fois plus de chance de devoir être soignés avec un aspirateur nasal BBG et de devoir prendre des stéroïdes durant leur passage à l’hôpital.
  • Parmi les enfants asthmatiques des deux groupes, les enfants exposés à la fumée de tabac étaient 27 fois plus susceptibles de recevoir des stéroïdes lors de leur passage aux urgences, et plus de 15 fois plus susceptibles de recevoir de l’albutérol, un bronchodilatateur utilisé pour calmer les crises d’asthme.
  • Les enfants soumis au tabagisme passif étaient également 5,72 fois plus susceptibles de subir des tests de laboratoire, 4,73 fois plus susceptibles de subir des tests radiologiques, 2,68 fois plus susceptibles de subir divers tests de diagnostic infectieux.
  • Les enfants de moins d’un an semblent présenter les niveaux d’exposition les plus élevés. Selon Ashley Merianos, leur incapacité physique à pouvoir quitter un lieu enfumé explique en partie ce constat.
  • Le statut socio-économique de l’enfant entre également en compte, puisque l’exposition semble pouvoir être liée à un faible niveau de revenus.

Une nécessaire prévention en milieu médical

Ashley Merianos insiste sur le fait que malgré ce constat pour le moins préoccupant, l’exposition au tabac n’est pas systématiquement dépistée et que l’information des familles au sujet des risques du tabagisme reste insuffisante. Ces mesures pourraient pourtant participer à protéger la santé des adultes comme des enfants et réduire le nombre de prises en charge en milieu hospitalier. Il serait donc très profitable que du temps soit dégagé dans les établissements de santé, et que le personnel puisse le consacrer à ces missions de prévention et de sensibilisation. Ashley Merianos souhaiterait d’ailleurs maintenant créer des interventions et des programmes spécifiques.

 

Mots clés : Enfants, Tabagisme passif, Santé.

©Génération Sans Tabac


[1] Emily Henderson, Tobacco smoke-exposed children have higher rates of hospital admissions, www.news-medical.net (8 septembre 2020 – consulté le 9 septembre 2020).

[2] Merianos, A.L., et al. (2020) Child tobacco smoke exposure and healthcare resource utilization patterns. Pediatric Research. doi.org/10.1038/s41390-020-0997-0.

Cet article pourrait également vous intéresser :

DNF, Des enfants rendus agressifs et antisociaux par la fumée de tabac, Génération sans tabac (16 avril 2020 – consulté le 9 septembre 2020).

DNF – Pour un Monde ZeroTabac |

Publié le 9 septembre 2020