Actualités

Cigarettes électroniques : une nouvelle étude américaine sonne l’alerte

Des chercheurs de l’Université de Californie, à Irvine, ont mis en garde contre les dommages importants que peuvent causer les cigarettes électroniques, encore trop souvent présentées comme des alternatives plus saines aux cigarettes traditionnelles.

L’alliage nickel-chrome en question

Pour parvenir à ses résultats, les chercheurs de l’Université de Californie ont mené une étude à grande échelle, portant sur les effets de la cigarette électronique et des tabacs chauffés sur le système cardio-vasculaire. Elle a été menée sur des rats. Elle a comparé les effets des modèles équipés d’un système de chauffage en acier inoxydable, utilisés jusqu’en septembre 2019, et ceux des cigarettes électroniques actuelles incluant des éléments chauffants en alliage nickel-chrome. Ces dernières semblent avoir causé des lésions pulmonaires.

Le Dr Michael Kleinman, l’un des chercheurs du projet, a précisé : « Moins d’une heure après le début d’une expérience, nous avons observé des signes de détresse respiratoire sévère, y compris une respiration difficile, une respiration sifflante et un halètement. Après avoir analysé les tissus pulmonaires des sujets de l’étude, nous avons observé des changements graves tels que des lésions pulmonaires, une congestion des globules rouges, une oblitération des espaces alvéolaires, voire une pneumopathie dans certains cas ».

Des résultats qui interpellent

Le Dr Robert Kloner, auteur principal de l’étude, a notamment déclaré : « Les résultats ont été si probants que nous avons estimé qu’il était impératif de publier rapidement les premières découvertes, afin que les utilisateurs de cigarettes électroniques puissent être avertis au plus vite, d’autant plus qu’ils courent un risque accru de COVID-19 ». Les chercheurs de l’équipe espèrent en outre que leurs conclusions mèneront à la mise en place d’autres études prouvant la nocivité du vapotage. Selon le Dr Kloner : « Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires, ces résultats indiquent que des dispositifs, des réglages de puissance spécifiques ainsi que les additifs peuvent jouer un rôle clé dans le développement d’EVALI [lésions pulmonaires associées à l’utilisation de cigarettes électroniques ou de produits de vapotage]. Les méfaits associés aux cigarettes électroniques et au vapotage ne peuvent tout simplement pas être sous-estimés ».

©Génération Sans Tabac


[1] Rivali Best, E-cigarettes with heating elements can cause ‘significant’ lung damage, study warns, www.mirror.co.uk (29 septembre 2020 – consulté le 6 octobre 2020).

[2] The Authors. Published on behalf of the American Heart Association, Inc., by Wiley Blackwell, E‐cigarette or Vaping Product Use–Associated Lung Injury Produced in an Animal Model From Electronic Cigarette Vapor Exposure Without Tetrahydrocannabinol or Vitamin E Oil, www.ahajournals.org (8 septembre 2020 – consulté le 6 octobre 2020).

Cet article pourrait également vous intéresser :

DNF, Vapotage en France, quelles sont les tendances ?, Génération sans tabac (8 septembre 2020 – consulté le 6 octobre 2020).

DNF – Pour un Monde ZeroTabac |

Publié le 8 octobre 2020