Actualités

cancers-populations-precaires-tabagisme

Les cancers liés au tabagisme sont deux fois plus fréquents chez les populations anglaises précaires

Selon Cancer Research UK (CRUK)-[1][2], le tabagisme cause près de deux fois plus de cas de cancer dans les populations à faibles revenus comparées à celles  à revenus élevés.

Le tabagisme est responsable en Angleterre de 74 600 des 78 000 décès survenant par an dans l’ensemble du Royaume-Uni (RU). Alors que la consommation de tabac diminue au RU depuis des décennies, 14,1% des adultes sont toujours fumeurs et de nombreux anciens fumeurs sont victimes des effets sanitaires à long terme du tabagisme, tels que maladies cardiovasculaires et cancers[3].

Principal facteur de risque évitable de cancer, le tabagisme est responsable de près d’un cinquième (64 500) de tous les nouveaux cas de cancer annuels et  de 27 % des décès par cancer au RU[4].

Le tabagisme, principal marqueur et facteur d’inégalité sociale

Parmi les nouveaux cancers diagnostiqués annuellement en Angleterre chez les 20 % des individus ayant les niveaux de vie les plus faibles, 21% sont directement liés au tabagisme, alors que moins de 10 % de ceux diagnostiqués chez les 20 % aux niveaux de vie les plus élevés le sont.

Les personnes vivant dans les régions les plus défavorisées de l’Angleterre (nord et centre) sont 2,5 fois plus susceptibles de fumer que celles vivant dans les autres régions et elles ont souvent plus de mal à arrêter, ce qui contribue fortement aux inégalités de santé.

Selon CRUK, ces inégalités résultent de plusieurs facteurs tels que :  le ciblage de l’industrie du tabac, les difficultés financières et celles liées au logement et l’accès plus difficile aux soins, à l’information et à l’éducation. Au total en Angleterre, plus de 27 000 nouveaux cas de cancer annuels sont associés à la pauvreté, et environ 5 500 de ces cas pourraient être évités chaque année si les inégalités concernant la consommation de tabac étaient supprimées.

L’intérêt des programmes d’arrêt ciblés

Selon CRUK, les services de santé publique et de prévention jouent un rôle essentiel dans la lutte contre les inégalités de santé, et ceci est devenu encore plus évident et important depuis la pandémie covid 19 qui a révélé un retard d’investissement dans ces services.

Le gouvernement du RU s’est fixé comme objectif une génération sans tabac d’ici 2030 ; compte-tenu du fossé socio-économique existant actuellement, si les populations les plus favorisées peuvent atteindre cet objectif en 2025, les populations les plus défavorisés ne devraient y arriver qu’au milieu des années 2040.

Ces données confirment l’importance de cibler la lutte antitabac vers les catégories de populations les moins favorisées, comme l’a fait récemment le National Health Service (NHS – équivalent anglais de l’assurance maladie) avec le programme de « grossesse sans fumée » du Greater Manchester Health and Social Care Partnership qui a permis faire passer  le taux de tabagisme au troisième trimestre de la grossesse de 12,6 % en 2017/18 à 9,8 % en 2020/21[5].

La directrice générale de CRUK, Michelle Mitchell, dénonce la réduction ces dernières années des financements consacrés en Angleterre aux activités de lutte antitabac, avec la suppression des campagnes de prévention, ce qui sape l’objectif d’une Angleterre sans tabac d’ici 2030. Elle demande à ce que les fabricants de tabac couvrent les coûts des dommages causés par le tabagisme, sans pouvoir intervenir sur les orientations des dépenses. Cette nouvelle source de financement devrait permettre d’aider les fumeurs à arrêter.

Mots clés : Angleterre, Royaume-Uni, Précarité, Tabagisme, Cancers, Santé

©Génération Sans Tabac

A.E


[1] Denis Campbell, Smoking-related cancer twice as prevalent among poor in England, The Guardian, 3 août 2021, consulté le jour même

[2] England: Smoking responsible for twice as many cancers in most deprived groups, Cancer Research UK, 3 août 2021, consulté le jour même

[3] Statistics on Smoking, England 2020, site internet du NHS, 8 décembre 2020, consulté le 3 août 2021

[4] Fiche d’information Tabac et Cancer, ASH UK,

[5] Génération Sans Tabac, Angleterre : Baisse encourageante mais insuffisante du tabagisme chez les femmes enceintes, 19 juillet 2021, consulté le 3 août 2021

Comité National Contre le Tabagisme |

Publié le 4 août 2021