Actualités

prix-5.3-politiques-publiques-sans-lobby-cnct

British American Tobacco distingué d’un Mégot d’Or pour ses campagnes publicitaires illégales

Le 21 mars dernier, le Comité national contre le tabagisme (CNCT) a organisé la troisième édition de ses Prix 5.3 – Pour des politiques publiques sans tabac et sans lobby. Le fabricant British American Tobacco France a été doublement récompensé du Mégot du hors-la-loi et du Mégot d’Or pour le déploiement, sur les lieux de vente, de campagnes publicitaires agressives et illégales pour ses produits du vapotage de la marque Vuse et les sachets de nicotine de la marque VELO.

À travers cette remise des prix, le CNCT souhaite mettre en lumière les nombreuses activités de lobbying de l’industrie du tabac et de ses alliés qui contribuent à perpétuer l’épidémie tabagique en France et dans le monde. Les prix 5.3 sont divisés en deux catégories (positifs et négatifs). Les prix positifs récompensent les initiatives qui ont contribué à lutter efficacement contre le lobby du tabac, et les prix négatifs pointent du doigt les pires initiatives en matière d’ingérence.

British American Tobacco France doublement distingué pour ses pratiques illicites

Succédant à son concurrent Philip Morris France qui a obtenu le Mégot d’Or deux années consécutives, British American Tobacco a été distingué pour le déploiement, sur les lieux de vente et en particulier chez les buralistes, de campagnes marketing agressives et illégales pour ses produits de la nicotine (produits du vapotage et sachets de nicotine). Selon le CNCT, cet effort publicitaire passe par la démultiplication d’écrans animés, ou par des vitrines lumineuses, mettant à disposition les produits. L’association rappelle par ailleurs que ces sachets de nicotine sont commercialisés en toute illégalité en France.

british-american-tobacco

Parmi les autres prix remis, la députée et médecin Joëlle Mélin (Rassemblement national) a reçu le Mégot du lobby pour avoir « été au long de l’année 2023, un relais de la Confédération des buralistes à l’Assemblée nationale ». La députée s’est notamment positionnée en faveur de la désindexation de la fiscalité du tabac à l’inflation, et pointe régulièrement le rôle des hausses de taxes sur les niveaux de marchés parallèles.

L’Institut Molinari a reçu un prix dans la catégorie du Mégot de la langue de bois. Le think tank, connu pour être proche des industries dites « controversées », publie régulièrement des articles en faveur des intérêts commerciaux de l’industrie du tabac. Sans mention d’auteur ou d’éventuels conflits d’intérêts, le dernier papier, intitulé « L’innovation au service des consommateurs et de la réduction des risques », s’avère être un véritable plaidoyer en faveur des nouveaux produits de la nicotine de l’industrie du tabac.

Les députés Pasquini, Lauzzana et Olive doublement récompensés pour leur proposition de loi transpartis sur les puffs

Les députés Francesca Pasquini (Ecologiste), Michel Lauzzana (Renaissance) et Karl Olive (Renaissance) ont été récompensé du Prix 5.3 de l’initiative politique et juridique et du Grand 5.3 pour avoir déposé, fin 2022, une proposition de loi trans-partisane, visant à interdire les dispositifs électroniques de vapotage à usage unique (puffs). Cette initiative parlementaire s’inscrit autant pour des motifs sanitaires qu’environnementaux. Cette proposition de loi a été adoptée en février 2024.

pasquini

Le journaliste Simon Guichard a reçu le prix 5.3 positif de l’information pour avoir publié une enquête en décembre dernier, rigoureusement documentée dans l’Humanité dimanche, consacrée aux marchés parallèles du tabac « Trafic du tabac, comment les cigarettiers gardent la main », mettant en lumière le rôle de l’industrie du tabac dans le commerce illicite de ses produits. Simon Guichard est par ailleurs particulièrement actif dans la couverture du sujet tabac, et pointe régulièrement les pratiques des fabricants en matière de marketing ou de lobbying.

Le Crédit Mutuel Alliance Fédérale a, quant à lui, été récompensé du prix 5.3 positif de l’indépendance pour avoir annoncé en septembre 2023 s’être désengagé, avec l’ensemble de ses filiales, de l’industrie du tabac dans ses activités de financement et d’investissement. Cette décision a été prise en raison des « nombreux effets néfastes de l’industrie tant pour l’environnement que pour la santé humaine ». Pour Daniel Baal, le directeur général de Crédit Mutuel Alliance Fédérale « cette distinction récompense notre action résolue contre le tabagisme, l’une des premières causes de mortalité évitable dans le monde ».

Pour voir la liste complète des nominés et lauréats sur le site du CNCT

Mots-clés : Prix 5.3, CNCT, récompenses, lobby, buralistes, Pasquini, Lauzzana, Karl Olive, British American Tobacco

©Génération Sans Tabac

AE


Comité national contre le tabagisme |

Publié le 27 mars 2024