Actualités

australie-vape-ordonnance

Australie : États et territoires s’unissent pour soutenir le projet de loi fédéral interdisant les vapes sans ordonnance

Les gouvernements des États et territoires australiens soutiennent la législation fédérale présentée au Parlement qui, si elle est adoptée, obligera les enseignes spécialisées de vapotage à fermer en interdisant à tout le pays l’importation, la fabrication et la vente des cigarettes électroniques sans ordonnance et en dehors des pharmacies.

Le projet de loi est actuellement débattu au niveau du gouvernement fédéral et devrait voir le jour le 1er juillet prochain. Les ministres de la santé de tout le pays soutiennent la proposition[1], arguant que les produits du vapotage sont utilisés comme un outil pour recruter de nouveaux consommateurs, en particulier les jeunes. Selon la déclaration des ministres, un lycéen sur six et un jeune Australien sur quatre âgé de 18 à 24 ans sont consommateurs réguliers de produits du vapotage.

Les e-cigarettes créent une nouvelle génération de consommateurs de nicotine

L’Australian medican Association (AMA), le Royal Australian College of General Practitioners (RACGP), le Cancer Council, l’Australian Council on Smoking & Health (ACOSH), la Thoracic Society of Australia and New Zealand, la Public Health Association et de nombreuses autres organisations soutiennent la législation visant à interdire la vente des produits du vapotage sans ordonnance. Les vapes ne seraient ainsi disponibles que sur ordonnance et vendues en pharmacie, les arômes étant limités à la menthe, au menthol et au tabac.

Les responsables de santé soulignent qu’au lieu d’aider les fumeurs à se débarrasser de leur dépendance tabagique, ces produits créent essentiellement une toute nouvelle génération de consommateurs de nicotine. Ils précisent dans leur déclaration qu’il « est désormais clair que les vapes sont utilisées pour recruter une nouvelle génération de consommateurs de nicotine, et cela fonctionne ». Pour eux, si les vapes sont des produits thérapeutiques pouvant aider les fumeurs adultes à arrêter de fumer, il est alors tout à fait approprié compte tenu de la nature de ces produits que l’Australie les réglemente en tant que produits thérapeutiques, médicaments et n’en autorisent pas la vente dans n’importe quel magasin de proximité.

Dans leur déclaration commune, les organisations ont indiqué qu’un ensemble de mesures existent au niveau national pour aider les gens à arrêter de fumer, y compris des programmes gérés par les services de santé de l’État et des territoires. Ils rappellent les services de l’aide à l’arrêt en ligne, « Quitline », soulignent que les thérapies de remplacement de la nicotine sont largement disponibles et que des produits de sevrage tabagique sont financés par le Pharmaceutical Benefits Scheme (régime de prestations pharmaceutiques). Ils précisent aussi que l’utilisation des produits du vapotage est encadrée et qu’ils sont disponibles uniquement pour les fumeurs adultes.

Les ministres australiens de la santé encouragent enfin les vapoteurs à consulter leur médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié pour connaître les possibilités d’arrêter ces produits ou de gérer leur dépendance à la nicotine.

Mots-clés : Australie, vapotage, cigarette électronique, pharmacies, ordonnance, nicotine

©Génération Sans Tabac

AE


[1] Déclaration, Joint Statement from all Australian Health Ministers – 19 April 2024, Ministers Department of Health and Aged Care

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 22 avril 2024