Actualités

cigarettes-hausse-vente-etats-unis

États-Unis : première augmentation des ventes de cigarettes en 20 ans

Les ventes de cigarettes classiques ont augmenté de 0,4% en 2020 aux États-Unis. Une tendance qu’on peut supposer passagère et liée à la pandémie de COVID-19, mais qui pose la question des promotions accordées par l’industrie du tabac.

Selon la Federal Trade Commission (FTC), les quatre principaux fabricants de cigarettes ont vendu en 2020 aux États-Unis 800 millions de cigarettes de plus que l’année précédente, soit 203,7 milliards d’unités[1]. Les ventes de tabac à mâcher ont aussi légèrement augmenté, alors que celles des cigarettes électroniques, mesurées par d’autres sources, ont pour la première fois régressée. Plusieurs explications sont avancées pour expliquer ce phénomène.

Interrogations sur l’origine du rebond des ventes

Il n’est pour l’instant pas établi si cette augmentation des ventes est due à de nouveaux consommateurs, à des reprises de consommation ou à l’augmentation des volumes de vente parmi les fumeurs existants. Le contexte de la pandémie de COVID-19 a assurément joué dans cette tendance, mais différentes versions viennent l’interpréter.

Pour Erika Sward, vice-présidente de l’American Lung Association, cette hausse des ventes serait due à des reprises de consommation par des personnes qui avaient arrêté, sous l’effet du stress provoqué par la pandémie. Pour Billy Gifford, Directeur Général d’Altria, fabricant de la marque Marlboro aux États-Unis, c’est l’isolement social qui serait responsable de cette augmentation, « moins d’obligations sociales ayant permis davantage d’occasions de fumer ». Les soutiens financiers à la consommation et le versement d’aides fédérales aux chômeurs ont aussi, selon les cigarettiers, pu maintenir les niveaux de consommations. L’agence Bloomberg avait de son côté relevé en avril 2020 que les ventes de cigarettes d’Altria ont connu au premier trimestre 2020 des poussées dues à des volumes de ventes plus importants ; l’explication alors avancée était celle d’un effet de stockage par les consommateurs, par crainte d’une pénurie de produits du tabac.

La piste de l’effet des promotions

Le rapport de la FTC n’émet aucune hypothèse sur l’influence de la COVID-19, mais observe que les industriels du tabac ont, en 2020, augmenté de 215 millions de dollars leur budget publicitaire et promotionnel, pour atteindre un montant total de 7,8 milliards de dollars. Cette hausse aurait essentiellement servi à financer « des promotions auprès des détaillants de cigarettes, de façon à réduire le prix des cigarettes pour les consommateurs »[2]. La tactique de la baisse des prix pour enrayer la baisse des consommations de cigarettes a par ailleurs été observée en France en septembre 2021[3], reprenant une technique ancienne des industriels du tabac pour retenir leurs clients en créant des produits d’appel. Les promotions sur le tabac sont interdites en France, mais restent encore légales aux Etats-Unis et dans de nombreux pays.

Don Burke, vice-président senior de Management Science Associates, estime pour sa part qu’ « en 2020, la consommation totale de nicotine aux Etat-Unix a augmenté de 3,4% », établissant, selon lui, un lien entre la pandémie et la consommation globale de nicotine[4]. Il reste toutefois sceptique sur le fait que les produits de la nicotine puissent, à terme,  remplacer ceux du tabac.

Une hausse des ventes qui pourrait être passagère

Cette période d’augmentation des ventes de cigarettes aux Etats-Unis semble cependant avoir été cantonnée à l’année 2020. L’indice Nielsen des ventes de détail indiquait en effet en mars 2021 un recul de 4,9% des ventes de cigarettes classiques. Il paraît donc un peu tôt pour tirer des conséquences pour 2021 des chiffres observables en 2020.

Les données du FTC font néanmoins écho aux augmentations de consommation de cigarettes relevées en Angleterre et en France au premier semestre 2021. Comme aux Etats-Unis, la remontée du tabagisme en Angleterre après vingt années de baisse continue avait suscité une certaine émotion[5].

Mots-clés : cigarette, ventes, promotions, États-Unis.

©Génération Sans Tabac

MF


[1] Gregg A, Why cigarette sales rose last year for first time in two decades, The Washington Post, publié le 27 octobre 2021, consulté le 2 novembre 2021.

[2] Neuman S, Cigarette sales went up last year for the first time in 20 years, NPR, publié le 27 octobre 2021, consulté le 2 novembre 2021.

[3] Génération Sans Tabac, Stratagème de l’industrie du tabac autour de la baisse des prix, publié le 7 septembre 2021, consulté le 2 novembre 2021.

[4] Vonder Haar M, Tobacco and Nicotine Trends to Watch, CSP Daily News, publié le 5 août 2021, consulté le 2 novembre 2021

[5] Génération Sans Tabac, Angleterre : hausse importante du nombre de jeunes fumeurs depuis 2019, publié le 21 mai 2021, consulté le 2 novembre 2021.

Comité National Contre le Tabagisme |

Publié le 4 novembre 2021