Actualités

Publicité-tabac-chauffe-italie

L’Espagne interdit les arômes dans le tabac chauffé

Un décret vient d’interdire la présence d’arômes dans les produits du tabac chauffé, ainsi que dans les accessoires du tabac fumé (filtres, feuilles, emballage ou capsules) en Espagne. L’un des principaux attraits de ces produits pour les jeunes non-fumeurs disparaît. 

En vue d’atteindre une génération sans tabac en 2030, l’Espagne a adopté des mesures plus restrictives concernant les produits de tabac. L’interdiction des arômes vient d’être actée pour les produits de tabac chauffé[2] mais également pour les accessoires du tabac fumé. L’interdiction des arômes dans les produits de tabac chauffé correspond à la transposition d’une directive européenne de 2022. La mesure prendra effet sous trois mois, après validation par le conseil des ministres et publication au journal officiel.

Les produits de tabac chauffé assimilés aux autres produits du tabac

Parmi les mesures d’accompagnement de ce décret, les arômes sont également interdits dans les accessoires de tabac fumé (filtres, feuilles, emballage, capsules). En incluant ces accessoires du tabac fumé, le gouvernement espagnol cherche notamment à contrer les tentatives de contournement de la législation par les industriels du tabac.

Les produits de tabac chauffé devront par ailleurs porter les avertissements sanitaires des produits du tabac, indiquant qu’ils sont des produits nocifs pour la santé. Une étude espagnole publiée en 2022 pointait en effet le développement des ventes de bâtonnets pour le tabac chauffé IQOS du fabricant Philip Morris alors qu’une diminution des ventes de cigarettes conventionnelles était enregistrée en Espagne[3]. Cette étude suggérait de mieux contrôler les messages des industriels du tabac selon lesquels le tabac chauffé serait moins nocif que les cigarettes conventionnelles.

Assimilant leurs dispositifs de tabac chauffé aux cigarettes électroniques, les fabricants estiment que l’aérosol produit par le tabac chauffé n’est pas aussi toxique que la fumée de cigarette classique. La pyrolyse du tabac chauffé produit cependant une combustion incomplète, qui apparente cet aérosol à la fumée de cigarette. Une étude a ainsi montré que l’aérosol émis par ce dispositif peut se révéler aussi nocif que les cigarettes sur les plans respiratoire et cardiovasculaire[4].

Certains pays décident d’aller plus loin et envisagent d’interdire les arômes pour les produits du vapotage. Des interdictions ont déjà vu le jour au Canada, aux Pays-Bas et au Danemark, et sont prévus en Irlande, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. En France, le Comité national contre le tabagisme (CNCT) appelle également à restreindre les arômes pour les produits du vapotage à la seule saveur tabac. Les industriels du tabac et du vapotage entretiennent de leur côté un lobbying intensif pour éviter cette restriction[5].

 

Version modifiée le 31 janvier 2024. 

 

Mots-clés : Espagne, arômes, tabac chauffé, avertissements sanitaires

©Génération Sans Tabac

MF


[1] Spain bans flavoured e-cigarettes, Murcia Today, publié le 14 novembre 2023, consulté le 17 janvier 2024

[2] Spain bans flavored heated tobacco products, Catalan News, publié le 16 janvier 2024, consulté le 17 janvier 2024.

[3] Golpea A, Martín-Álvarezb J, Galianob A, Asensio E, Effect of IQOS introduction on Philip Morris International cigarette sales in Spain: a Logarithmic Mean Divisa Index decomposition approach, Gaceta Sanitaria, 2022;36(4):293–300.

[4] Goebel I, Mohr T, Axt PN, Watz H, Trinkmann F, Weckmann M, Drömann D, Franzen KF, Impact of Heated Tobacco Products, E-Cigarettes, and Combustible Cigarettes on Small Airways and Arterial Stiffness. Toxics 2023,11,758.

[5] Interdiction des arômes dans les produits de vapotage : la fédération de la vape est « sous le choc » de cette demande, France Info, publié le 13 février 2023, consulté le 17 janvier 2024.

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 31 janvier 2024