Actualités

61% des Australiens soutiennent l’interdiction progressive de vente au détail du tabac

Selon une étude menée en Australie, une large majorité des Australiens se déclarent en faveur de mesures visant à éliminer progressivement la vente au détail des produits du tabac. Ces résultats montrent qu’une telle politique, autrefois impensable, est désormais envisageable, et ne rencontre l’opposition que d’une minorité de la population.

Une équipe de chercheurs a mené une enquête auprès d’un panel de 1874 Australiens, représentatif de la population nationale, afin d’évaluer le soutien de cette dernière dans l’éliminiation progressive de la vente au détail de produits du tabac. Une telle mesure ne signifie pas une interdiction de possession ou de consommation de produits du tabac, et permettrait aux individus, s’ils le souhaitent, de cultiver leurs propres plants de tabac, et même d’importer des quantités limitées de tabac pour leur consommation personnelle, comme c’est déjà le cas en Australie pour les produits du tabac sans fumée[1]. Cette étude s’inscrit dans le cadre d’une diminution importante de la prévalence tabagique dans le pays qui permet d’envisager la sortie complète du tabac de la société dans les prochaines décennies. [2]

Un large soutien de la part des Australiens

Plus de 61% des répondants ont estimé que ce serait « une bonne chose », s’il arrivait un moment où il ne serait plus légal de vendre des produits du tabac fumés dans les magasins, tandis que seuls 16,7% ont déclaré que la mise en place d’une telle mesure serait une « mauvaise chose ». Le reste des répondants (21,23%) ont quant à eux répondu que la fin de la vente au détail ne serait ni une mauvaise chose, ni une bonne chose. Le degré de soutien à cette proposition varie considérablement en fonction du statut tabagique des individus : plus des deux-tiers des répondants n’ayant jamais été fumeurs ont plébiscité cette mesure (67,2%), contre 62,3% des anciens fumeurs. Les personnes fumeuses au moment de l’enquête étaient quant à elles 39,2% à soutenir l’élimination progressive.

Une mesure plébiscitée pour les dix prochaines années

Plus d’un tiers des sondés ont indiqué que cette mesure d’élimination progressive devrait être mise en place dans les cinq ans, et 61,8% d’entre eux considèrent qu’elle devrait être effective dans les dix prochaines années. L’enquête réalisée montre par ailleurs un net soutien en faveur de mesures provisoires pouvant être mises en place dans le cadre de cette interdiction progressive. Ainsi, 76,3% des personnes interrogées considèrent que la vente de tabac doit être restreinte aux endroits auxquels les enfants n’ont pas accès, et 10% seulement étaient opposés à une telle mesure. Par ailleurs, près des deux-tiers des personnes de l’enquête ont souligné que les propriétaires des magasins devraient envisager de cesser de vendre des produits du tabac.

Mots-clés : Philip Morris, tabac chauffé, IQOS, RSE, monde sans fumée

 

©Génération Sans Tabac

FT


[1] Brennan E, Ilchenko E, Scollo M, et al, Public support for policies to phase out the retail sale of cigarettes in Australia: results from a nationally representative survey, Tobacco Control Published Online First: 03 May, 2022. doi: 10.1136/tobaccocontrol-2021-057122

Comité national contre le tabagisme |

Publié le 11 mai 2022